Bono IacobusLe Chemin Primitif est ainsi nommé car c'est le premier itinéraire jacquaire référencé.

 

Le roi Alphonse II le Chaste fut l'un des premiers dévots à suivre cette route. Monarque du royaume des Asturies, il emprunta le chemin depuis Oviedo jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle dès le premier tiers du IXe s., pour visiter la tombe de l'apôtre découverte quelques années plus tôt. Le monarque joua un rôle clé pour renforcer le pèlerinage à Compostelle  en venant confirmer que les restes découverts appartenaient bien à saint Jacques le Majeur. Sur ordre du roi, une petite église fut construite à l'endroit de la découverte, puis la nouvelle se propagea dans la communauté des croyants, et les pèlerinages et l'organisation du culte apostolique commencèrent dans la ville naissante.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Historiquement le point d'origine du Chemin Primitif se trouve dans la ville d'Oviedo, point de rencontre avec les pèlerinages en provenance du nord de l'Espagne et d'Europe. Au Xe s., avec la consolidation du Chemin Français depuis León, les deux itinéraires se rejoindront sur la commune de Melide.

Le trajet d'Oviedo à Lugo, qui entre en Galice par les hauteurs d'O Acebo, est un parcours en haute montagne. Une grande partie de cet itinéraire se situe au-dessus des huit cents mètres d'altitude, avec des montées et des descentes continues. Ces caractéristiques du relief, ainsi que les conditions climatiques où neige et vent sont fréquents, rendent ce chemin particulièrement difficile. Les exigences du chemin motivèrent la prolifération d'hôpitaux pour les pèlerins le long de la route.

La dureté de la route est compensée par la beauté des paysages et la variété de l'environnement. La plupart de l'itinéraire se déroule en pleine nature et traverse bois, montagnes, fleuves, ruisseaux, vallées, champs de culture ou petits villages, mais il offre également la possibilité de visiter des villes historiques comme Lugo, la plus ancienne ville de Galice, riche de plus de deux mille ans d'Histoire, où une visite de la cathédrale romane vêtue de baroque et de néoclassique est indispensable, tout comme une promenade sur la muraille romaine qui entoure le centre historique et qui fut classée au patrimoine de l'humanité en 2000.

Jour 1

A Fonsagrada / O Cádavo – Étape 1 (26 km)

L'itinéraire commence dans la capitale municipale d'A Fonsagrada qui abrite en son centre la fons sacrata dont l'origine est liée à un miracle de l'apôtre saint Jacques qui, après avoir été soigné par une veuve, transforma pour elle l'eau de cette source en lait frais pour ses enfants. La tradition jacquaire de cette ville est très ancienne, comme l'attestent des documents sur le passage de pèlerins, datant de la fin du XIIe s. En quittant A Fonsagrada on aperçoit immédiatement San Xoán de Padrón cavec son église du XVIIIe s. Puis, on parvient rapidement à Montouto qui abrite les ruines de celui qui fut peut-être le dernier des hôpitaux des chemins de Galice, ouvert jusqu'au milieu du XXe s., et à côté duquel un beau dolmen se dresse. En quittant Montouto on continue jusqu'à Paradavella où sont conservées de nombreuses “pallozas” et constructions singulières qui reflètent l'évolution de la construction traditionnelle de cette zone montagneuse. La route descendra ensuite jusqu'au hameau d'A Degolada avant de remonter jusqu'au sommet d'A Fontaneira.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Longarela Casa Rural
Castroverde / Étape 1

LongarelaSon nom vient de la contraction des mots galiciens “longa” et “arela”, que l'on pourrait traduire comme « profond désir ». C'est une ancienne ferme, riche et importante en son temps, référencée dans des documents datant du XVIIe s. La configuration architecturale actuelle, composée de quatre bâtiments restaurés de manière traditionnelle, date de la fin du XIXe s. et se trouve sur une propriété de 70 000 m2 de prairie plantée d'arbres autochtones tels que des chênes, des marronniers, du houx, des bouleaux ou des frênes.

Jour 2

O Cádavo / Lugo – Étape 2 (31 km)

Le chemin commence et l'on distingue tout près de la route le hameau abandonné de Soutomerille qui conserve une église d'origine préromane en bon état, restaurée pour la dernière fois au début du XVIIe s. Après Soutomerille entre les champs de culture et de petits hameaux, le chemin se rapproche de Lugo, en passant par Carballido, Fazai et Santiago de Castelo. Le chemin primitif pénètre dans l'ancienne Lucus Augusti par la porte de Saint Pierre, en se dirigeant par un tracé déjà urbain vers la cathédrale Santa María, construction romane baroque et néoclassique. On distingue la tour et les chapelles radiales de style gothique, le retable majeur de style Renaissance, ainsi que le cloître et la chapelle de A Virxen dos Ollos Grandes, des ouvrages de Fernando de Casas, à qui l'on doit également la façade de l'Obradoiro. On distingue également la muraille romaine ( IIIe-IVe s.) avec ses 2.140 m de périmètre, ses 10 portes et ses 46 tours défensives, classée au patrimoine de l'humanité en 2000. La ville possède d'autres monuments importants tels que : le couvent de Santo Domingo, le palais épiscopal, l'hôtel de ville ou la fontaine de la Praza do Campo, ou encore l'église-couvent de San Francisco, dont le couvent abrite le musée provincial. Une promenade sur la rive du Miño peut également être plaisante, tout comme une visite de la station balnéaire de la ville, dont les origines remontent à des thermes romains encore en partie conservés.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Pazo de Orbán e Sangro
Lugo / Étape 2

Pazo de Orbán e SagroLa construction de la Casa de los Sangro débute en 1730, à partir d'une commande passée auprès de l'architecte originaire de Compostelle, Lucas Ferro Caaveiro. Elle fut modifiée en 1769, notamment par l'ajout du blason des Quiroga qui préside la façade. Le bâtiment, situé en plein centre historique de Lugo, fut rénové et inauguré en tant qu'hôtel en mars 2008. À l'intérieur, on distingue l'escalier, en pierre au premier étage et en bois aux deux suivants ; la décoration propre à chacune des spacieuses chambres et salles de bains ; et la profusion de détails uniques comme les tableaux, les lampes, les radiateurs, les sculptures en bois, etc. qui décorent les parties communes ; tout ceci assorti à la splendeur d'une demeure seigneuriale du XVIIIe s.

Jour 3

Lugo / Ferreira – Étape 3 (27.2 km)

On quitte Lugo par la Porta Miñá o Porta do Carme – la plus ancienne de la muraille - en traversant un pont d'origine romane, puis on atteint le quartier de San Lázaro. en traversant un pont d'origine romane, puis on atteint le quartier de San Vicente do Burgo cavec son intéressante église baroque. À 3 km du chemin, on peut visiter le temple paléochrétien de Santalla de Bóveda classé monument national, qui conserve l'un des ensembles de peinture murale datant du Haut Moyen Âge les plus intéressants de la péninsule ibérique. Reprenant la route, on passe par Bacurín, où se dresse une église romane du XIIe s. dédiée à saint Michel, puis par le hameau d'O Francés pour pénétrer dans la commune de Guntín en traversant la paroisse de San Romao da Retorta. Plus loin se dresse l'église romane Santa Cruz da Retorta avec son chrisme dit “trinitaires” caractéristique des zones d'influence du chemin de Saint-Jacques. On poursuit le chemin par Seixalbos et Xende jusqu'à Ferreira.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Perfil

Casa da Ponte
Palas de Rei / Étape 3

Casa da PonteCette ancienne ferme située dans la région d'A Ulloa fut construite entre 1840 et 1841 et restaurée en 1993, pour être consacrée au tourisme rural à partir de 1995. Elle est formée de deux étages de 130 m2 de surface chacun. Au rez-de-chaussée se trouvent les parties communes (cuisine, salle à manger, salon et cave), tandis que l'étage supérieur héberge les 5 chambres et les salles de bains de la maison. Elle est située sur une propriété de 3 000 m2 où sont conservés d'autres bâtiments comme la grange, le four et le grenier. La propriété longe le Ferreira, surmonté du pont romain par où passe le chemin primitif.

Jour 4

Ferreira / A Castañeda – Étape 4 (28.2 km)

En quittant Ferreira on trouve Leboreira, Augas Santas et Merlán, et l'on pénètre dans la province de La Corogne par la municipalité de Toques après avoir traversé la montagne de Careón et les villes de Vilouriz et Vilamor. La route mène ainsi à Melide, un lieu à l'identité historique jacquaire intense, et coïncide à partir de ce point avec l'itinéraire du chemin français. On distingue dans cette ville l'église de Sancti Spiritus, où se trouvent des tombes seigneuriales du XVe s. et le temple roman de Santa María de Melide. À côté de la chapelle San Roque se dresse un calvaire gothique du XIVe s., considéré comme l'un des plus vieux de Galice. Après Melide Melide, l'itinéraire passe par Boente, où l'on distingue l'église Santiago puis mène à A Castañeda où se trouvaient les fours à chaux employés pour la construction de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Perfil

Casa Milia I e II
Arzúa / Étape 4

Casa MiliaCASA MILIA I se dresse sur une ancienne ferme récemment restaurée avec des matériaux tels que la pierre et le bois. La première construction en pierre, qui date de 1940 et qui fut rénovée en 1993, est aujourd'hui conservée dans de parfaites conditions. Elle dispose d'une surface utile de 130 m² divisée en quatre chambres avec des salles de bains et une salle de réception ; elle est entourée d'un grand jardin.

CASA MILIA II est une accueillante pension rurale située à côté de la ferme du même nom. Elle fut construite en 2001 avec une façade en pierre, dans un style rustique. Elle dispose de 4 chambres doubles avec salle de bains, d'une salle à manger et d'un restaurant où déguster la cuisine galicienne traditionnelle.

 

 

Jour 5

A Castañeda / O Empalme – Étape 5 (21.3 km)

On traverse l'Iso en franchissant un pont médiéval, puis l'on arrive à l'hôpital de Ribadiso aujourd'hui transformé en auberge de pèlerins. En poursuivant le chemin, on pénètre dans Arzúa où se trouvent de nombreux vestiges jacquaires, tels que l'église Santiago ou la chapelle gothique A Magdalena. La région est par ailleurs célèbre pour l'élaboration du fromage avec appellation d'origine Arzúa-Ulloa. On quitte la ville pour poursuivre le chemin en traversant A Calzada, A Calle et Ferreiros, A Salceda et A Brea pour terminer l'étape à O Empalme.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Perfil

A Pena de Augasantas
Touro / Étape 5

Casa da PenaLa maison fut achetée au milieu du XVIIe s. par un Galicien ayant émigré à Cuba. Appelée « Casa da Pena », elle fut utilisée comme résidence d'été et devint résidence principale à la fin du XVIIIe s. La construction, typiquement galicienne, de forme rectangulaire, à plusieurs niveaux, soutenue par des murs robustes et des poutres en marronnier, fut restaurée en 2001, sa morphologie et ses éléments d'origine ayant été conservés le plus possible. Elle est entourée d'une propriété plantée d'arbres propres à la région, centenaires pour certains. Enfin, elle est protégée par des murs et des clôtures typiques de l'époque.

Jour 6

O Empalme / Santiago de Compostela – Étape  6 (23.2 km)

Le parcours commence en passant par les hameaux de Santa Irene, avec ses singulières chapelle et fontaine, et A Rúa puis mène à Pedrouzo (Arca), capitale du territoire d'O Pino. En quittant O Pino n pénètre dans la commune de Santiago de Compostela, en passant à côté de l'aéroport. En arrivant à A Lavacolla les pèlerins se lavaient traditionnellement dans le ruisseau, avant de grimper le Monte do Gozo pour apercevoir au loin, pour la première fois, les tours de la cathédrale. Dans la descente démarre un tronçon urbain qui pénètre dans la ville par le quartier de San Lázaro, puis le marcheur arrive dans l'ancien quartier d'Os Concheiros où se trouvaient les étalages qui vendaient les coquilles Saint-Jacques aux pèlerins qui venaient d'arriver. En descendant la rue San Pedro on arrive à la Porta do Camiño, puis l'on emprunte la Rúa das Casas Reais, la Praza de Cervantes et la Rúa da Acibechería pour atteindre l'objectif final et entrer dans la cathédrale de Santiago de Compostela.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Perfil

Tarifs

Il s'agit d'une route de 156 kilomètres à réaliser en 7 jours / 7 étapes. Au terme de chacune d'entre elles, une voiture conduit le voyageur au gîte rural où il passera la nuit après avoir pris un dîner élaboré avec les produits de la région.

Le lendemain, après un petit-déjeuner complet, une voiture conduit à nouveau le voyageur au lieu marquant le début de l'étape suivante.

Services en option:

  • Pique-nique à déguster au cours de chaque étape.
  • Transport des bagages en taxi.

Prix comprenant le dîner et le petit-déjeuner:

  • 1 personne (chambre individuelle) 530 € (TVA comprise)
  • 2 personnes (chambre double) 760 € (TVA comprise)

Il est possible d'acquérir le Bono Iacobus tout au long de l'année, excepté au mois d'août et lors de la période correspondant à la semaine de Pâques; il est valable soit pour une personne, soit pour un couple ou un groupe.
Si vous souhaitez des informations supplémentaires concernant le Bono Iacobus appelez le +34 902 190 160 / +34 981 568 521 ou envoyez un courrier électronique à info@galiciaincoming.com
(*) Commercialisation par l'intermédiaire des agences de voyages autorisées.

Comment arriver à A Fonsagrada

  • Transport Compostela – Lugo et Lugo – A Fonsagrada en autocar à une fréquence quotidienne. Horaires Saint-Jacques – Lugo: départs fréquents opérés par deux compagnies de autocar, pour une durée moyenne de deux heures suivant l'itinéraire. Horaires Lugo - A Fonsagrada: départs fréquents selon les jours.
    • Compagnie d'autocar (Saint-Jacques – Lugo): MONBUS – Tél.: +34 902 292 900 -Site Internet: www.monbus.es
    • Compagnie d'autocar (Santiago – Lugo): EMPRESA FREIRE – Tél: +34 981 588 111 - Site Internet: www.empresafreire.com
    • Compagnie d'autocar (Lugo – A Fonsagrada): HERVEI – Tél: +34 982 222 900 - Site Internet: www.her-vei.com
    • Gare routière de Saint-Jacques: C/ San Caetano, s/n – Tél: +34 981 542 416 - Site Internet: www.tussa.org
    • Gare routière de Lugo: Plaza Constitución, s/n – Tél: +34 982 223 985

Les informations concernant les jours de fonctionnement, les heures et la durée des trajets sont APPROXIMATIVES et doivent être confirmées par la compagnie prestataire du service.

Arriba