La ville marinière de Cambados, sanctuaire des fruits de mer et de l’albariño, nous offre un parcours dans ses chais, ses musées consacrés au vin et ses ‘pazos’ historiques.

Cambados offre une expérience œno-touristique sans égale. Le vin albariño, qui charme le palais d’experts sommeliers, se joint à la grande variété de poissons et fruits de mer. Dans les rues, la beauté des ‘pazos’ et des maisons seigneuriales de l’aristocratie galicienne augmente le charme de cette ville marinière.

Pour en savoir plus…
-Parador de Cambados. Téléphone : 986 542 250
-Musée ethnographique et du vin. Téléphone : 986 526 119
-Chai du Pazo de Fefiñáns. www.fefinanes.com 

1º Jour

Cambados, ville monumentale et marinière

Il vaut mieux arriver à Cambados au coucher du soleil. Si vous décidez de dormir dans un bâtiment d’ordre historique et monumental, il faut distinguer le Parador, l’ancien Pazo de Bazán, situé en plein centre. Les ancêtres de l’écrivaine Emilia Pardo Bazán l’ont fait construire au XVIIe siècle. Ses murs ont veillé le repos du général De Gaulle.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

La fête du vin

On arrive au Parador par la rue Príncipe, en franchissant le Paseo da Calzada, une belle promenade bordée de peupliers et qui, pendant la première semaine d’août, ressemble à une fourmilière grâce à la Festa do Viño Alvariño, d’intérêt touristique. À ce moment-là, la promenade est envahie par des dizaines de stands montés par les meilleurs chais de la région, qui offrent leur albariño à des prix populaires.

En traversant la promenade des peupliers on arrive au Front de Mer. En suivant une file de palmiers et d’espaces verts on peut longer un tronçon de la côte ou entrer dans la marina. Dans les deux cas, vous aurez face à vous les îles d’A Toxa et d’Arousa ainsi que la presqu’île d’O Grove. Sur la mer, vous verrez des centaines de radeaux, des plateformes flottantes pour la culture des moules, des huîtres et des Saint-Jacques.

Vous êtes devant l’une des plus grandes réserves de phytoplancton de la planète. C’est pourquoi on dit que ces rias, en particulier celle de Cambados, sont un sanctuaire pour les fruits de mer, ainsi que pour l’albariño. Tous les hôtels, restaurants et locaux à tapas de la ville proposent dans leur carte un choix de produits d’excellente qualité. Vous le constaterez au moment de vous mettre à table pour dîner.

2º Jour

Tournée des chais et des ‘pazos’

Pendant cette journée, vous allez connaître à fond la richesse œnologique de Cambados à travers ses chais et ses musées à thème.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Vous devez vous rendre dans le quartier aristocratique de Fefiñáns jusqu’à la place du même nom. C’est la plus imposante de Cambados et l’un des plus belles de Galice. Vous y serez en quelques minutes à partir de la rue Real et après avoir traversé la place Asorey. Vous serez surpris par l’ensemble architectural dressé tout autour au XVIe siècle et classé bien d’intérêt culturel. Il est constitué par l'eglise de San Benito, une tour de guet connue comme le Donjon, une belle arche-pont de style baroque et le magnifique Pazo de Fefiñáns, dont les balcons circulaires aux deux extrémités du bâtiment attirent l’attention.

Fefiñáns renferme depuis 1904 le chai le plus ancien de l’endroit. La visite prend environ une heure ou à peine plus si vous prolongez les dégustations guidées des trois types d’albariño produits ici, ainsi que les marcs. Son treillage typique vous étonnera, car il est disposé à un mètre et demi du sol pour éviter l’humidité. Vous le verrez tout au long d’un hectare de terrain de l’intérieur du ‘pazo’. Il possède également une magnifique forêt d’espèces autochtones et de buis centenaires, extrêmement bien soignés.

Le parcours dans les salles de fermentation, élevage et mise en bouteille vous rapprochera du processus de production. Les technologies modernes cohabitent en harmonie avec l’élevage de ces crus en tonneaux de chêne gardés dans des chais où la pierre et le bois sont les maîtres.

"À toi, ma Cambados
pauvre et noble et rêveuse,
qui au son chantant des pinèdes
et à l’abri de tes pazos légendaires,
dors allongée au soleil, au bord de la mer "
.
Ramón Cabanillas

L’élégance du Pazo de Fefiñáns

Une visite à l’intérieur du ‘pazo’ est également possible. En parcourant les salons, les couloirs et les pièces, vous apprécierez le goût raffiné de la noblesse galicienne installée dans les villes. Son labeur d’intermédiation entre les paysans et le clergé et la noblesse pour l’encaissement d’impôts a donné lieu à leur enrichissement. La preuve en est le beau papier peint qui décore l’un des principaux salons, inspiré de scènes orientales, rapporté par José Benito Pardo de Figueroa, premier marquis de Figueroa, lorsqu’il était ambassadeur en Russie au début du XIXe siècle. La place d’armes est surplombée par les armoiries de la vicomté de Fefiñáns et du marquisat de Figueroa.

Région de poisson et de fruits de mer

Après avoir réjoui votre palais avec le « prince doré des vins », ainsi qu’Álvaro Cunqueiro a défini l’albariño, l’heure du repas approche. Quel que soit le restaurant ou le local de tapas que vous choisirez, vous ne serez pas déçu. Le poisson et les fruits de mer sont les rois des cartes. Ils sont préparés de mille manières, même à base d’albariño. Et nous ne pouvons pas oublier les huîtres de la ria, juste avec un peu de citron.

"Albariño, or de la terre
soleil qui éveilles les amours
éclaires les chemins
et fais oublier tous les maux.
Albariño doux et clair
mon ami envoûtant
je te boirai en chantant
je te chanterai en buvant."
 Ramón Cabanillas

La culture du vin à travers les chais et les musées

L’après-midi nous ouvre de nouvelles possibilités de découverte œno-touristique avec des dégustations dans des chais, à Cambados ou en dehors. Cap vers Tremoedo, dans la commune voisine de Vilanova de Arousa. On y trouve quelques exemples de chais qui couronnent de plus ou moins grandes étendues de vignes. C’est un trajet pas très long sur des routes régionales (PO-9005 et route de Deiro), parfait pour réjouir la vue grâce aux ondulations du paysage couvert de treilles.

Si vous restez à Cambados, le Musée ethnographique et du vin est idéal pour en savoir plus sur le vin d’O Salnés et, en général, des Rías Baixas. C’est l’un des premiers musées en Espagne à thématique viticole et, actuellement, l’un des mieux documentés. Il se trouve dans un ancien presbytère du XVIe siècle, dit Casa Ricoy.

Des ruines pleines d’histoire

La visite au musée est doublement attrayante par la proximité des ruines de l'eglise de Santa Mariña Dozo, classées monument national et qui renferment un cimetière. Ces restes sont surprenants car il s’agit du « cimetière le plus mélancolique », d’après Cunqueiro. L’église est un exemple de gothique marinier. Plusieurs hypothèses expliquent sa destruction partielle au XIXe siècle. L’une fait référence à un incendie, fortuit ou provoqué. Une autre parle du grand nombre de révoltes qui se produisaient à l’époque. De nos jours, on voit ses arcs nus, richement ornés de boules, contre le ciel. Si vous venez la voir lorsque le soleil se couche sur l’Atlantique du Monte da Pastora, vous assisterez à un beau spectacle de jeux de lumières entre les arcs.

Lorsque les jours s’allongent, vous pouvez prolonger la balade dix minutes et monter jusqu’au Monte da Pastora. Vous aurez une vue merveilleuse de la ria d’Arousa. Si le ciel est clair, on arrive à voir la ville de Santa Uxía de Ribeira. Après quoi, vous pourrez rentrer à l’hôtel pour dîner et vous détendre.

 

3º Jour

Une balade dans les restes de la tour de San Sadurniño

Le matin, si vous vous levez tôt et qu’il fait beau, vous pouvez faire une balade pour connaître les restes de la tour de San Sadurniño, construite pendant le haut Moyen Âge. Ils se trouvent sur un îlot, dit da Figueira, accessible par un très beau pont d’arches lorsque la marée n’est pas très haute. Pour y arriver, il faut traverser les rues du quartier de San Tomé, le plus marinier de Cambados.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

 

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba