La géodestination Ancares-Courel regroupe les communes d'A Fonsagrada, As Nogais, Baleira, Becerreá, Cervantes, Folgoso do Courel, Navia de Suarna, Negueira de Muñiz, O Incio, Pedrafita do Cebreiro, Ribeira de Piquín, Triacastela et Samos.

Les sierras d'Os Ancares et d'O Courel s'étendent sur la province de Lugo, limitrophes avec les Asturies et le León. Elles constituent le plus grand espace naturel de Galice : la réserve verte, des chênes rouvres, châtaigniers, hêtres, noisetiers, un paysage de montagne qui, en raison de son difficile accès par le passé, a conservé sa beauté d'origine. C'est le territoire des loups, chats sauvages, sangliers, chevreuils... Et le dernier bastion de l'ours brun sur le territoire galicien.

Habitées depuis l'Antiquité mais isolées pendant des siècles, ces terres offrent des paysages d'une autre époque, des villages sortis de contes, comme O Cebreiro, porte d'entrée du chemin de Compostelle en Galice. À Os Ancares, les pallozas sont encore conservées, ces cabanes en toit de paille où, il n'y a pas si longtemps, les personnes et animaux domestiques cohabitaient. Heureusement, aujourd'hui, les pallozas sont des pièces de musée. Une autre délicieuse surprise architecturale s'y trouve : l'église Hospital do Incio, la seule de style roman faite en marbre en Espagne.

Patrimoine

Des concentrations de population très caractéristiques de la montagne de Lugo se trouvent à Ancares-Courel. La vie traditionnelle de cette région est représentée par de petits villages comme Froxán, à Folgoso do Courel, devenu bien d'intérêt culturel grâce à son architecture et ses constructions populaires, ainsi qu'à la conservation de ses traditions et coutumes. Cette zone possède également comme relique ethnographique le petit village de Seceda, situé dans la même commune, un véritable musée vivant situé à deux pas du Castro da Torre de Sobredo, l'un des camps fortifiés les mieux conservés des environs, transformé en joyau ethnographique par son milieu naturel.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le patrimoine religieux de cette géodestination fait surgir de la végétation luxuriante de prodigieux monuments en pierre. À Becerreá, l'église Santa María de Penamaior mérite d'être visitée, tout comme le temple paroissial de San Pedro Fiz do Hospital (seule église romane en marbre de la péninsule) à O Incio, et l'église Santo André d'As Nogais avec ses intéressantes peintures murales.

L'architecture fortifiée est également représentée sur le territoire. Le château-forteresse de Burón (à A Proba de Burón-A Fonsagrada), le château de Navia de Suarna ou la tour de Doncos et la forteresse de Torés (à As Nogais) constituent de formidables exemples de constructions défensives.

Scène de la domination des comtes de Trastámara et d'Altamira ainsi que des révoltes irmandiñas, ce territoire de la province de Lugo conserve encore quelques mámoas ou medorras (tumuli), parmi lesquelles se trouve l'une des concentrations de tumuli les plus remarquables du nord-ouest de la péninsule : la nécropole de Santa Mariña, entre les communes de Samos, O Incio et Sarria. Les tumuli de la paroisse de San Salvador à Negueira de Muñiz sont également intéressants. Des restes de la culture des Castros et de l'époque préromaine sont également conservés, à l'image des pallozas d'O Piornedo ou d'O Cebreiro (certaines converties en musée ethnographique), et de la belle église Santa María A Real do Cebreiro, plus ancien temple préromain du Camino Francés, le chemin français, ainsi que des éléments patrimoniaux du temps de la romanisation.

L'Alto do Cebreiro est le point de départ du chemin de Compostelle sur le territoire galicien et le calice du miracle d'O Cebreiro (conservé dans le sanctuaire et lié à la légende du saint-Graal) composent le blason de Galice. Le trajet du Camino Francés se poursuit, d'O Cebreiro à Triacastela, mais le parcours n'abandonne pas cette géodestination avant d'avoir dévoilé l'un de ses trésors les plus appréciés, le couvent bénédictin de Samos, considéré comme l'un des plus anciens d'Occident, et la singulière chapelle O Salvador, également appelée chapelle du cyprès en raison de l'arbre millénaire qu'elle possède sur l'un de ses côtés.
 
Les pèlerins du chemin primitif de Compostelle, le Camino Primitivo, entrent en Galice par le Porto do Acevo, port situé à A Fonsagrada. La tradition rapporte que le toponyme de Fonsagrada (« fontaine sacrée ») vient d'une fontaine qui se trouvait dans la ville, laquelle était liée à un miracle de l'apôtre saint Jacques. Ce dernier avait semble-t-il été soigné par une pauvre veuve et avait, en guise de remerciement, transformé l'eau d'une fontaine en lait frais pour les enfants de la femme. Ce lieu est une terre de magie, de légendes et de contes, de miracles et de merveilles. Le Camino Primitivo quitte Ancares-Courel par la commune de Baleira.

Espaces naturels

Parmi les espaces naturels de cette géodestination, nature à l'état pur, il faut souligner qu'Ancares-Courel a été désignée site d'importance communautaire par le réseau Natura 2000, aussi bien pour son intérêt géologique que pour reconnaître son rôle de grande réserve verte de Galice (Os Ancares est en outre reconnue comme ZPS et réserve nationale de chasse, ainsi que zone spéciale de protection de l'ours brun).

Parmi les espaces naturels de cette géodestination, nature à l'état pur, il faut souligner qu'Ancares-Courel a été désignée site d'importance communautaire par le réseau Natura 2000, aussi bien pour son intérêt géologique que pour reconnaître son rôle de grande réserve verte de Galice (Os Ancares est en outre reconnue comme ZPS et réserve nationale de chasse, ainsi que zone spéciale de protection de l'ours brun). Le réseau d'espaces naturels précédemment cité comprend diverses zones comme les forêts de Carballido et d'A Marronda, la zone de Negueira avec son relief accidenté et de jolis contrastes naturels, ainsi que la naissance de la rivière Cabe, sans oublier Cruzul-Agüeira, espace formé de forêts de chênes verts, rouvres ou de châtaigniers en fonction de l'altitude.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Dans cette géodestination, il convient de mentionner deux réserves de biosphère. La première, « Os Ancares lucenses e montes de Navia, Cervantes e Becerreá », se trouve entièrement sur ce territoire, et quatre communes appartiennent à la seconde, « Río Eo, Oscos y Terras de Burón ».

L'impressionnante nature montagneuse d'Ancares-Courel fait partie des trésors cachés de la Galice qui n'attendent que d'être découverts par les voyageurs curieux. Qui aurait pu dessiner aussi bien ce territoire avec des mots que le poète Uxío Novoneyra, dont c'était la terre natale :

Courel dos tesos cumes que ollan de lonxe!
Eiquí síntese ben o pouco que é un home...

  
¡Courel des hauts sommets qui regardent au loin !
Ici, la petitesse de l'homme se ressent bien...

Fêtes et gastronomie

Parmi les traditions populaires célébrées sur ce territoire, le Filandón de Músicas do Courel, fête d'intérêt touristique de Galice, se démarque.

Et au niveau des traditions gastronomiques de la zone, il faut évoquer, en plus de l'exquise gastronomie montagnarde, le merveilleux Queixo do Cebreiro, fromage d'appellation d'origine protégée, un produit de la plus haute qualité réalisé à partir de lait de vache, totalement naturel, sans conservateurs ni additifs.

INCONTOURNABLE: Pallozas et forêts

Situé à 1 200 mètres d'altitude en pleine Serra dos Ancares, le petit village de Piornedo, constitue l'un des trésors ethnographiques de cette géodestination. L'aspect ancestral des quatorze pallozas en pierre et toiture végétale fait voyager le visiteur à l'époque préromaine et lui dévoile la Galice la plus authentique qui existe, ainsi que le village le mieux conservé de cette période.

La nature est également intacte sur ces terres. La Devesa da Rogueira est le joyau écologique de la sierra du Courel, avec 30 kilomètres carrés de forêt primaire et une impressionnante diversité d'arbres. Des paysages comme l'Avesedo de Donís ou la forêt de houx de Cabana Vella à Os Ancares se caractérisent par leur grande biodiversité.

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba