La géodestination de Lugo e A Terra Chá regroupe les communes d'Abadín, Antas de Ulla, A Pastoriza, Baralla, Begonte, Castro de Rei, Castroverde, Cospeito, Friol, Guitiriz, Guntín, Láncara, Lugo, Meira, Monterroso, Muras, O Corgo, O Páramo, Outeiro de Rei, Palas de Rei, Pol, Rábade, Riotorto, Sarria, Vilalba et Xermade.

Les terres de ces lieux sont incomparables. Contrastant avec le paysage typiquement galicien, A Terra Chá est une immense plaine, la plus grande de Galice, une plaine formée de prés toujours verts, et sillonnée de nombreux fleuves et lagunes, à l'image du Miño, qui fait un détour en longeant la ville de Lugo au lieu de rejoindre directement la mer. Il le fait peut-être pour admirer la muraille romaine... ou pour profiter de la fameuse ambiance de la vieille ville et de ses tapas.

L'eau y abonde, que ce soit dans des stations thermales comme celles de Lugo et Guitiriz, ou dans les zones humides de grande valeur écologique comme la lagune de Cospeito, un lieu qui, d'après la légende, cache une ville submergée après avoir été châtiée par les dieux, aujourd'hui lieu de résidence des loutres et canards colverts.

Un mets exquis caractérise les terres d'A Terra Chá : le fromage San Simón da Costa, fumé et élaboré de façon artisanale tout au long de l'année.

Patrimoine

Lugo e A Terra Chá est une géodestination qui rassemble quelques-uns des plus importants vestiges historiques et artistiques de Galice.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le castro de Viladonga, la nécrópole de Santa Mariña, les Termas romanas (thermes romaines) et la Muralla de Lugo (la muraille romaine la mieux conservée et inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO), l'église San Salvador de Vilar de Donas, le monument archéologique de Santa Eulalia o Santalla de Bóveda et les couvents comme celui de Santa María de Meira sont quelques exemples du riche patrimoine formé par les monuments de cette partie de la Galice.

L'architecture religieuse offre d'autres exemples notables : la cathédrale Santa María à Lugo ; l'église Santiago de Barbadelo; l'église San Salvador et le convento de los Mercedarios, à Sarria; l'église Vilabade à Castroverde; l'église Santa María de Guntín ou l'église San Miguel de Neira à Baralla.

De nombreux exemples d'architecture fortifiée y sont présents comme la Torre de Amarante à Antas de Ulla, le donjon du château des Andrade à Vilalba ou la grande tour du l'ancienne forteresse de Sarria.

 

Espaces naturels

Au sein de l'espace protégé Parga-Ladra-Támoga, le complexe humide d'A Terra Chá, se trouve la lagune de Cospeito et à proximité (à Rábade) la lagune d'O Rei. Ces deux espaces naturels comptent parmi les lieux les plus importants de cette géodestination et sont dotés d'observatoires ornithologiques.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

La Serra do Xistral, massif montagneux que les chevaux sauvages parcourent en toute liberté, a reçu son nom des vents froids et humides (en galicien xistra) qui balaient ses sommets. La réserve de biosphère Terras do Miño est une preuve de la grande biodiversité caractérisant ce territoire, avec ses zones agréables et fluviales propices au plaisir grâce aux beaux paysages que le Miño traverse.

Fêtes et gastronomie

La nature est tout aussi généreuse avec les produits de ces terres, consacrées principalement à l'agriculture et à l'élevage, où sont cultivés des exemples de délicieux aliments possédant une indication géographique protégée ou une appellation d'origine comme la Pataca de Galicia (pomme de terre de Galice), les Grelos de Galicia (brocolis-raves de Galice) et les fromages Queixo de Arzúa-Ulloa et Queixo de San Simón da Costa. Cette dernière variété de fromage est élaborée exclusivement dans cette géodestination.

Parmi les fêtes d'intérêt touristique de Galice organisées tout au long de l'année à Lugo e A Terra Chá, on trouve la Festa da Malla de Meira, la Festa da Filloa á Muimenta, le Festival de Pardiñas à Guitiriz, l'Arde Lucus à Lugo et la Feira de Santos à Monterroso. La San Froilán, les fêtes patronales de la capitale de la province, a été déclarée en 2006 fête d'intérêt touristique national.

INCONTOURNABLE: Santalla de Bóveda

Le caractère unique dans l'ouest de l'Europe du temple de Santalla de Bóveda (très proche de la ville de Lugo) a fait l'objet de nombreuses interprétations quant à sa finalité d'origine : bains, nymphée, temple consacré à Priscillien. Par la suite, il a été réutilisé par les chrétiens pour honorer sainte Eulalie.

En raison de ses caractéristiques atypiques, de nombreuses théories ont été développées concernant ses origines. Il renferme l'arc en fer à cheval considéré comme le plus ancien élément de structure qui existe dans l'architecture espagnole. Que ce soit pour la qualité de sa structure et ses impressionnantes peintures ou pour ses caractéristiques particulières et toutes les controverses dont son histoire a fait l'objet ces dernières décennies, Santalla de Bóveda constitue l'un des monuments préromains les plus intéressants qui soit arrivé jusqu'à notre époque.

Arriba