Cette géodestination regroupe les communes d' Ares, Cabanas, A Capela, Cariño, Cedeira, Cerdido, Fene, Ferrol, Mañón, Moeche, Monfero, Mugardos, Narón, Neda, Ortigueira, As Pontes de García Rodríguez, Pontedeume, San Sadurniño, As Somozas, Valdoviño y Vilamaior. Le nom de Ferrolterra a des senteurs marines.

Ferrol constitue le meilleur port naturel d'Europe, qualificatif attribué par l'amirauté britannique lorsque cette dernière a voulu conquérir la ville en 1800. Le Barrio da Madalena (« quartier de la Magdalena ») et l'Arsenal sont les premières constructions réalisées en Europe dans l'esprit des Lumières. Enfin, Ferrol se distingue par un événement surprenant qui soulève les passions, une semaine sainte parmi les plus spectaculaires de Galice.

À Ferrolterra se trouvent également la plage de Pantín, scène habituelle des championnats du monde de surf, ainsi que les lagunes de Doniños et Valdoviño, le paradis des oiseaux aquatiques. De même, les environs d'Ortigueira offrent deux merveilles : la Serra da Capelada, des montagnes qui s'arrêtent de façon abrupte dans la mer pour former les falaises les plus hautes de la péninsule Ibérique, et le sanctuaire magique de Santo André de Teixido.

Mais Ferrolterra existe également à l'intérieur des terres, à l'image des Fragas do Eume, une forêt ombragée et secrète qui cache en son sein le Mosteiro de Caaveiro... et, dans les environs, le fascinant Mosteiro de Monfero, un monastère possédant une énigmatique façade en damier.

Patrimoine

Le Ferrol des Lumières (la ville de l'Arsenal à côté de laquelle s'articule ce territoire marqué par l'empreinte des Andrade et une des portes d'entrée du Camino Inglés de Saint-Jacques-de-Compostelle), le chemin anglais) et le château de Moeche (lieu principal de la révolte des Irmandiños, événement historique) façonnent l'histoire de ces terres.

Dans le patrimoine historique compris dans la géodestination de Ferrolterra, mentionnons à Ferrol, le quartier de la Magdalena et les seigneuriales plazas de Armas (des Armes) et Amboage, ainsi que son remarquable Museo Naval (musée naval). Le castelo de San Filipe permet de surveiller le castelo d'A Palma (à Mugardos) depuis la tour de guet, ces deux châteaux servant à protéger l'entrée de la ria. La grande tour du château des Andrade à Pontedeume et la forteresse de Naraío à San Sadurniño sont également d'importants exemples de l'architecture fortifiée de cette partie de la Galice. Le monastère de Caaveiro à A Capela, le couvent Santa María à Monfero et celui de San Martiño de Xubia ou celui d'O Couto à Narón sont d'importants témoignages de la splendeur que les ordres monacaux sont jadis parvenus à créer sur ces terres.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Ferrolterra est également une terre de sanctuaires. En voici plusieurs exemples remarquables : l'église baroque de Santa María et son Cristo de la Cadena, Christ de la chaîne (à Neda), l'église San Miguel de Breamo (à Pontedeume), l'église Santa María de Doroña (à Vilarmaior), et à As Somozas la magnifique église baroque de Santiago.

Les villages qui forment le paysage de cette région conservent leur essence d'antan, à l'image d'Ares et de ses maisons à balcons servant à accrocher les filets de pêche, le petit village de Redes où l'arrière des maisons était transformé en embarquements, et le Barrio do Ponto à Ortigueira, quartier qui transporte à une autre époque lorsqu'on s'y promène.

Ce paysage abrite également des traces du passé qui nous renvoient à l'Histoire, comme les tumuli de Vixía Herbeira, l'ensemble de castros de Punta do Castro et le village galicien-romain de San Xiao do Trevo à Cariño ; sans oublier l'enclave archéologique du castro d'A Vila da Igrexa à Cerdido, le castro d'A Frouxeira à Valdoviño et les sépultures mégalithiques d'O Porto Roibo, Abelleira, Mourela et Vilavella à As Pontes de García Rodríguez.

Ferrolterra observe le monde depuis son phare d'Estaca de Bares, à Mañón, et possède des lieux qui offrent une vue singulière sur le monde comme le Museo del Humor le musée de l'humour situé à Fene, ainsi que la plage et la pinède de Cabanas.

Espaces naturels

Le nord de la province de La Corogne constitue un territoire d'exception où le visiteur pourra profiter d'étendues de sable spectaculaires, de villages pittoresques conservant l'essence la plus pure de la Galice, d'une gastronomie privilégiée et d'espaces naturels uniques. Le point le plus septentrional de la péninsule Ibérique (Estaca de Bares), la lagune d'A Frouxeira où se rendent des milliers d'oiseaux migrateurs chaque année, les falaises de la Serra da Capelada s'étendant jusqu'à 600 mètres au-dessus de la mer de façon verticale, le sanctuaire de Santo André de Teixido (où « doit aller celui qui ne s'y est pas rendu de son vivant ») sont autant de formidables secrets que le voyageur pourra découvrir.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

La nature fait preuve d'une grande bonté vis-à-vis de ce lieu, en le situant non loin du centre d'un poumon vert, les Fragas do Eume, le grand trésor de Ferrolterra, un parc naturel respirant la fraîcheur. Cette géodestination offre également les espaces protégés de Xubia-Castro, Ortigueira-Mera et de la Costa Ártabra, 100 km de littoral au total composé par les rias d'Ares et d'Ortigueira.

Fêtes et gastronomie

La gastronomie proposée dans la zone est représentée de la meilleure manière possible lors de la traditionnelle Feira do Polbo, la fête du poulpe, déclarée d'intérêt touristique, ainsi que par ses piments d'O Couto, à l'indication géographique protégée.

Des amateurs de musique celte du monde entier se rendent tous les ans au Festival Internacional do Mundo Celta de Ortigueira, fête d'intérêt touristique international. La semaine sainte a également été déclarée fête d'intérêt touristique national. La Romaría da Fraga d'As Pontes de García Rodríguez et la Festa das Alfombras Florais do Corpus Christi, la fête des tapis de fleurs de la Fête-Dieu d'Ares, sont des fêtes d'intérêt touristique de Galice.

INCONTOURNABLE: Santo André de Teixido

Les milladoiros, sortes de tumuli de pierres regroupés sur les deux côtés du chemin qui mène à l'église Santo André de Teixido, sont des témoignages en pierre du pèlerinage qu'effectuent les milliers de personnes se rendant au sanctuaire magique de la Serra da Capelada.

Gothique et baroque, ce temple de type marin accueille les fidèles qui, en suivant la tradition, boivent l'eau de la fontaine Tres Caños, ou fontaine des trois jets, et demandent au saint de réaliser l'un de leurs souhaits et jettent dans l'eau un morceau de pain qui, s'il coule, portera chance au pèlerin. Les sanandreses ou la hierba de enamorar (« herbe de l'amour ») font partie de ce rite réalisé historiquement dans les environs des falaises de Vixía Herbeira, les plus hautes de la péninsule Ibérique.

Le visiteur peut monter sur une guérite de pierre du XVIIIe s. et s'émerveiller en observant l'immensité de l'océan Atlantique.

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba