La géodestination regroupe les communes d'A Cañiza, A Guarda, Arbo, As Neves, Baiona, Covelo, Crecente, Fornelos de Montes, Gondomar, Mondariz, Mondariz-Balneario, Mos, Nigrán, O Porriño, O Rosal, Oia, Pazos de Borbén, Ponteareas, Redondela, Salceda de Caselas, Salvaterra de Miño, Soutomaior, Tomiño, Tui et Vigo.

Samil, O Vao, Patos, Praia América... Sur la rive sud de la ria de Vigo, les grandes plages de sable doré se succèdent, ainsi que des ports paisibles tels que Canido ou Panxón. Et en face de Vigo, ville moderne et dynamique, le paradis des Islas Cíes surveille l'entrée de la ria.

Baiona a été le premier port en Europe à apprendre la nouvelle de la découverte de l'Amérique, événement fêté comme il se doit lors de la Festa da Arribada", la fête de l'accostage. Sa vieille ville animée, sa merveilleuse baie et ses clubs nautiques vous garantissent toute l'année des vacances très plaisantes.

Située à la frontière avec le Portugal et au milieu d'un splendide paysage naturel sur les bords du Miño, Tui est une ville de monuments érigée autour d'une cathédrale fortifiée. À deux pas se trouve le parc naturel du Monte Aloia.

Dans les terres, il ne faut pas manquer Mondariz, ville thermale par excellence, avec une splendide station thermale et un terrain de golf, ni O Rosal, une vallée fertile de kiwis, fleurs et vignobles d'appellation d'origine D.O. Rías Baixas. A Guarda, réputée pour sa langouste et pour l'imposant castro do Monte Tegra est également à voir.

Patrimoine

Sur ce territoire, la population se concentre en trois endroits. Vigo, la grande ville cosmopolite galicienne aux nombreux attraits, permet entre autres de déguster les fameuses huîtres du marché d'A Pedra, et offre de superbes vues depuis le Monte do Castro. Baiona, centre touristique, propose des plages, ports de plaisance et un parador de tourisme. De son côté, Tui, est à visiter pour sa cathédrale convertie en forteresse et pour le véritable labyrinthe que forment ses rues médiévales. Il est également important d'évoquer deux grands châteaux, celui de Soutomaior et celui de Vilasobroso (Ponteareas), chargés d'histoire.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Parmi les biens d'intérêt culturel de cette géodestination, il est important de mettre en relief certains éléments d'art rupestre et préhistorique, comme les gravures du Castro de Santa Tegra, le site paléolithique des Gándaras de Budiño à O Porriño ; des éléments d'architecture civile comme le Pazo de Cadaval à Nigrán ou les ensembles historiques de la ville de Tui et de Baiona; des éléments d'architecture religieuse comme les couvents Santa María de Oia et San Domingos de Tui, ou d'architecture fortifiée comme le château de Soutomaior ou l'enceinte fortifiée de Salvaterra de Miño.

Espaces naturels

L'ensemble du sud-ouest de la province de Pontevedra forme une géodestination définie par trois éléments : une ligne côtière, un fleuve frontalier et plusieurs groupements montagneux à l'intérieur.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

La ligne côtière est divisée en deux parties. La première, aménagée, tranquille, basse, reposante, se trouve à l'intérieur de la ría de Vigo du pont historique de Soutomaior jusqu'à laisser derrière soi l'anse de Baiona avec les Illas Estelas (réseau Natura). La seconde, abrupte et contre laquelle les vagues de l'océan Atlantique viennent sans cesse s'abattre, vire brusquement vers le sud, avec ses ports minuscules, à l'exception de celui d'A Guarda, au pied du mont Santa Tegra et de son hameau datant de la culture des Castros.

Le fleuve, à savoir la partie finale du Miño, site d'importance communautaire, relie la Galice et le Portugal et disparaît dans un estuaire large et spectaculaire après avoir laissé derrière lui des localités historiques et fortifiées telles que Salvaterra de Miño et Tui, ainsi qu'une série de vignobles d'appellation d'origine Rías Baixas. De même, le fleuve Tea et l'estuaire du fleuve Miñor à A Ramallosa appartiennent au réseau Natura, tout comme l'anse de San Simón. Les montagnes délimitent le territoire de l'un et de l'autre. Anciennes et peu élevées, certaines comme l'Aloia ont été déclarées parc naturel. La serra da Groba est considérée comme l'une des plus sauvages de la province.

Fêtes et gastronomie

Au chapitre des fêtes d'intérêt touristique de Galice, celle de l'huître a lieu à Arcade, dans la commune de Soutomaior ; et une fête de la lamproie est organisée à Arbo, la Festa da Lamprea. Il est important de souligner que le Corpus Christi de Ponteareas a été déclaré en 2009 Fête d’Interêt Touristique International. Le Corpus Christi de Redondela a également été reconnu mais en tant que Fête d’Intérêt Touristique de Galice.
 
À la Cañiza se célèbre la Romería de la Virgen da Franqueira. À la géodestination Ría de Vigo y Baixo Miño, une fête a également été déclarée d'intérêt touristique national : la Festa da Arribada, la fête de l'accostage de la caravelle Pinta à Baiona.

INCONTOURNABLE: La meilleure plage du monde

L'étendue de sable de Rodas constitue, d'après le journal The Guardian, la meilleure plage du monde. Situées dans le Parque Nacional de las Islas Atlánticas –qui comprend Cíes, Ons, Sálvora et Cortegada-, les îles Cíes représentent le paradis d'eaux turquoise et de sable blanc de la côte galicienne. L'accès aux îles est limité à 2 200 personnes par jour. Plusieurs sentiers mènent à chacun des trois phares. Les îles sont reliées par un service régulier de transport maritime partant de Vigo, Baiona et Cangas.

Les îles Cíes sont le lieu de résidence de la plus grande colonie au monde de goélands leucophées et la zone sous-marine environnante constitue l'un des écosystèmes les plus riches de la côte galicienne, parmi laquelle une luxuriante forêt d'algues brunes se détache.

Arriba