La géodestination est composée des communes suivantes : A Merca, Allariz, Baños de Molgas, Barbadás, Coles, Maceda, O Pereiro de Aguiar, Orense, Paderne de Allariz, San Cibrao das Viñas, Taboadela, Toén, Vilamarín et Xunqueira de Ambía.

Sur bien des plans, Ourense et Allariz semblent se contempler l'une l'autre.

Ourense, romaine et noble, aux bords du Miño. Allariz, royale et monumentale, aux bords de l'Arnoia.

Ourense est la ville de l'eau. Les symboles de la ville sont le Santo Cristo, le Saint Christ, le Puente Romano (pont romain) et la fuente de As Burgas (fontaine d'As Burgas), dont l'eau jaillit à 65ºC en plein centre. Par ailleurs, sa vieille ville est très bien conservée, avec ses bars et terrasses à n'en plus finir, ainsi qu'une merveilleuse cathédrale, peut-être à améliorer. Ces dernières années, les rives du Miño se sont converties en un autre grand lieu de promenade de la ville, avec un parcours thermal très bien entretenu et souvent gratuit.

Allariz, dont l'origine remonte au VIe s., a reçu le prix européen d'urbanisme pour avoir restauré la vieille ville et le fleuve. Lieu de résidence royal au Moyen Âge, c'est l'endroit où le jeune Alphonse X dit le Sage a reçu son éducation. Il n'est pas étonnant que la beauté des environs ait inspiré l'une de ses Cantigas.

Patrimoine

Entre autres attraits, la géodestination comprend le chemin de Compostelle, qui y est appelé Camino del Sureste-Vía de la Plata, à savoir le chemin du Sud-Est ou la voie de l'argent. Ce double parcours (qui bifurque à partir d'A Gudiña) fait découvrir de petites localités marquées par une longue histoire, à l'image de Xunqueira de Ambía et de sa collégiale. L'itinéraire passe par Allariz et un peu plus loin par une minuscule enclave disposant pourtant d'une riche histoire, Armeá, à côté de Santa Mariña de Augas Santas et de sa grande église inachevée. Le castro d'Armeá (où ont été trouvés des guerriers de pierre qu'il est possible d'admirer au musée archéologique d'Orense, le Museo Arqueolóxico) et le temple-basilique venant d'être évoqué ont été déclarés ensembles historiques et artistiques. Os Fornos da Santa, les fours de la sainte, méritent d'être visités, cette dernière y ayant été sauvée par une intervention divine alors qu'elle était sur le point d'être brûlée.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Deux poids lourds dominent cette géodestination : les localités d'Ourense et d'Allariz, chacune possédant une multitude de monuments fringants. La capitale de la province est bien connue, en raison de son attache à la fois au fleuve Miño et au monde romain. Dans la ville, plusieurs ponts enjambent le Miño. Il est possible d'en parcourir les rives grâce à une promenade moderne. Les fameuses Burgas, représentent très bien la capitale thermale de Galice, Orense, puisqu’elles ont été restaurées aux limites mêmes de la vieille ville, lieu où la domination de la cathédrale ne fait aucun doute. Ce temple roman tardif a été érigé à partir du XIIe s., puis déclaré basilique en 1837 et monument national en 1931. Le musée archéologique, le Museo Arqueolóxico, est un passage obligé.

Allariz a su conserver pratiquement intact son noyau principal en granit, que ce soit dans ses rues ou sur ses bâtiments. Sa rénovation exemplaire lui a permis de recevoir le prix Europa Nostra. Aujourd'hui, la ville est un modèle de tourisme durable en Galice. Ses musées forment un petit réseau qui, avec la création d'une activité hôtelière de charme et le soin avec lequel les bords du fleuve ont été aménagés, attirent des milliers de visiteurs. En dehors de la vieille ville, il faut surtout mentionner le pont roman de Vilanova.

Parmi les monuments se trouvant sur ces terres, citons (à Baños de Molgas) la chapelle préromaine de Santa Eufemia de Ambía ainsi que le santuario de Os Milagres un sanctuaire sur le mont Medo. En termes d'architecture populaire, il est possible de découvrir l'ensemble de greniers d'A Merca et celui des maisons nobles de Sobrado do Bispo (Barbadás).

Espaces naturels

La commune d'Allariz appartient et a donné son nom à la réserve de biosphère Área de Allariz, une mosaïque humaine et naturelle élaborée au fil de siècles de patience et de travail laborieux.

Dans l'Ecoespacio do Rexo la nature a été modifiée par une intervention artistique, ce qui lui donne une nouvelle valeur.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Fêtes et gastronomie

Tradition galicienne ancestrale, Os Maios est une fête qui est encore largement célébrée à Ourense. Toute la province y participe, et l'affluence est très importante lors du magosto, en automne. Mais c'est dans sa capitale que l'événement a été déclaré d'intérêt touristique galicien, de même que la fête précédemment citée.
 
Moins ancienne mais également vieille de plusieurs siècles puisqu'elle remonte à 1317, la Festa do Boi, la fête du bœuf, possède le même titre et se déroule dans les rues d'Allariz lors de la Fête-Dieu.

INCONTOURNABLE: Ourense, ville de l'eau

La ville d'Ourense est intrinsèquement liée à l'eau. L'eau du fleuve Miño qui traverse la ville coule sous ses six ponts : le Viaducto, le viaduc ; le Ponte Nova, le nouveau pont; la Pasarela del Vao, la passerelle du bau; le Ponte Romana, le pont romain; le Ponte do Milenio le pont du Millenium; et le Ponte do Ribeiriño. Chacun d'entre eux constitue une ressource touristique unique en raison de sa disposition et de l'évolution architecturale qu'il reflète et que l'on peut admirer en se promenant sur l'une des deux rives.

De même, l'eau, cette fois-ci chaude, est devenue le signe distinctif de la capitale de la province. Ourense est également appelée la ville des Burgas par ses habitants en raison de ses sources d'eaux hyperthermales, silicatées, fluorées et contenant du lithium, qui possèdent d'importantes propriétés dermatologiques et dont le nom provient du latin burca, qui veut dire lavabo, en référence aux bains romains. Il existe trois Burgas, celle d'Arriba (d'en haut), celle du Medio (du milieu) et celle d'Abajo (d'en bas), respectivement de styles populaire, moderne et néoclassique et qui marquent le point de départ d'un complexe thermal à l'air libre, sur les bords du fleuve Miño.

Arriba