CANÓN DO SIL (A RIBEIRA SACRA)

Espaces naturels
1660
Sur le Chemin de Saint Jacques

Localisation

Lugo

A Pobra do Brollón | Carballedo | Chantada | Monforte de Lemos | O Saviñao | Pantón | Ribas de Sil | Sober

Ourense

A Peroxa | A Teixeira | Castro Caldelas | Montederramo | Nogueira de Ramuín | Parada de Sil

Coordonnées:
42º 24' 54.9" N - 7º 38' 33.8" W

Description

Culture intérieure
L'érosion fluviale du Sil a creusé sans discontinuer la profonde fente jusqu'à son embouchure sur la rive gauche du Miño. C'est sur ces parois impossibles qu'ont cherché refuge des moines et ermites et, armés de la même patience séculaire, les ont peu à peu peuplées de monastères. Jusqu'à une douzaine de monastères, romans et bénédictins pour la plupart qui lui donnèrent son nom, attesté par des documents dès le moyen-âge, de Rivoyra Sacrata.
Bien qu'il s'agisse de l'un des meilleurs espaces naturels définis par les deux grands cours d'eau, personne ne sait où commence et finit exactement la Ribeira Sacra. Il se peut que ses véritables limites soient définies par la présence des vignobles sur ses coteaux ensoleillés. C'est de là que venaient les vins d'Amandi déjà renommés sous l'empire romain et qui comptent aujourd'hui une Denominación de Origen (AOC) qui les protège.
Les monastères furent excloîtrés et les eaux furent retenues par des barrages successifs, mais la force du paysage continue de vibrer dans chaque récolte de ses fruits. Il suffit d'admirer les pénibles vendanges sur les fortes pentes que l'on ne peut cultiver qu'en terrasses pour appréhender le meilleur exemple de paysage humanisé sans hâte.
La nature la plus agreste trouve sa place sur les affleurements granitiques revêtus de buissons et de forêts de châtaigniers et de chênes. Les conditions climatiques très spéciales des zones les plus protégées favorisent la présence d'espèces méditerranéennes comme les chênes-lièges et les arbousiers. L'ensemble de hauts rochers dans les gorges ont été cités à plusieurs reprises comme l'un des derniers refuges des oiseaux rapaces les plus menacés.

Accès

Plusieurs déviations vers les gorges du Sil par le sud sur la route OU-536 A Rúa-Ourense. Route locale de Castro Caldelas à Luíntra par Parada de Sil. Accès à plusieurs points du Sil et du Miño en venant d'Os Peares, entre Ourense et Monforte de Lemos. Pour les gorges du Miño, partir de Chantada ou de Monforte de Lemos reliées entre elles par la CRG-2.1.

Chemins de Saint Jacques

Chemin d'Hiver
Chemin d'Hiver
Chemin d'Hiver
Chemin d'Hiver
Chemin d'Hiver

Situation

Au sens large, la Ribeira Sacra (Vallée Sacrée) comprend des territoires des communes de Castro Caldelas, Montederramo, A Teixeira, Parada de Sil, Nogueira de Ramuín et A Peroxa dans la province d'Ourense ; et celles de Chantada, Carballedo, O Saviñao, Pantón, Sober, Monforte de Lemos, A Pobra de Brollón et Ribas de Sil dans la province de Lugo. Les gorges du Sil occupent les 25 derniers km de la rivière précédant son embouchure dans le Miño, dans le village d'Os Peares.

Surface

5.914 ha.

Services

Hébergement : Oui.
Restauration : Oui.

Sans perte

Os Peares est l'endroit précis où se rassemblent les deux grands cours d'eau du nord-ouest. D'après le dicton populaire, le Sil fournit l'eau et le Miño remporte tout le mérite. En amont, les deux séparément, ont formé de profondes gorges qui, dans le cas du Sil, atteint les 500 m en son point le plus profond. La route de service menant aux barrages hydroélectriques qui part d'Os Peares nous introduit dans ce paysage sous l'emprise d'une étonnante sensaTon d'aventure. L'une des manières les plus spectaculaires de connaître la Ribeira Sacra est de le faire sur l'eau. Les deux cours d'eau sont navigables en catamaran. Le Sil au départ des embarcadères de Santo Estevo (province d'Ourense) (Nogueira de Ramuín) et Abeleda (Castro Caldelas). Le Miño du village de Belesar (province de Lugo) (O Saviñao). Les itinéraires touristiques parcourent le coeur même du paysage.
Les monastères les plus liés au cours du Sil sont ceux de Santo Estevo de Ribas de Sil et celui de Santa Cristina. On accède au premier, transformé en établissement hôtelier, en partant du village de Luíntra (Nogueira de Ramuín) ou bien, si nous souhaitons allonger le trajet, par le monastère de San Pedro de Rocas (déviation sur la route OU-536 à Tarreirigo, Esgos). Le Centre d'Interprétation du monastère de Rocas, considéré comme le premier de Galice, apporte une valeur ajoutée à la visite. Pour celui de Santa Cristina, à Parada de Sil prendre une route aller-retour. La descente vers se monastère se fait en pénétrant dans l'épaisse verdure aux arbres centenaires. Également à Parada de Sil, une petite piste en terre conduit jusqu'à ce que l'on appelle le Balcon de Madrid. Il s'agit d'un belvédère sur l'abîme qui donne le vertige et, sur l'autre rive, nous verrons le sanctuaire de Cadeiras (Sober) et la plaine de Monforte pour horizon. D'autres belvédères ne manqueront pas en chemin, comme l'échafaudage entre Vilouxe et Caxide où la gorge est le plus profonde.

Natureza senlleira

D'étonnants paysages de terrasses pour la culture de la vigne. Les condions climaques permeent que des espèces pourtant typiquement méditerranéennes trouvent ici refuge. Par exemple, les chênes-liège et les arbousiers qui accompagnent les masses boisées autochtones de chênes-rouvres et de châtaigniers. Les oiseaux rapaces comme l'aigle royal et le faucon pèlerin trouvent aussi leur habitat dans les rochers les plus inaccessibles de la vallée.

Información e equipamentos

.

Plan

Arriba