Turgalicia Turismo de Galicia

Xunta de Galicia

As rutas sur la carte...

Vous avez besoin de javascript pour visualiser la carte

Bono Iacobus...

Le Bono Iacobus est un service touristique conçu spécialement pour le chemin de Saint-Jacques.

Bono Iacobus

Plus de récits...

  • Marta Pomati...

    Marta Pomati...

    « Cette fois, je marche seule et je ne me sens pas bien physiquement. C'est pour cette raison que j'ai beaucoup de mal à faire le Chemin... »

  • Roger Dubief et Lucie

    Roger Dubief et Lucie...

    « Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est une expérience particulière par rapport à ce que nous sommes, non par rapport à ce que nous faisons dans la vie...»

  • David Kurten

    David Kurten...

    "Lorsque je marche pendant quatre ou cinq jours, uniquement avec mon sac sur le dos, je ressens la paix et le silence de la nature..."

  • Gabriela Ayestarán, Pilar Miranda et Andrea Torroba

    Gabriela Ayestarán, Pilar Miranda et Andrea Torroba

    "“Sur le Chemin, tu apprends beaucoup et cela te permet de prendre de la distance par rapport à la vie de tous les jours. L'ambiance est incroyable..."

  • Darvy Scott

    Darvy Scott

    “En faisant le chemin de Compostelle, j'ai trouvé une paix intérieure qui rejaillit vers l'extérieur. Je me rendais compte que j'étais totalement en accord avec ce que j'étais en train de faire...”

  • Adela González, Fernando Piedrafita et Fernandito

    Adela González, Fernando Piedrafita et Fernandito

    “Quand tu arrives à Saint-Jacques-de-Compostelle, tu es heureux d'y être parvenu, mais en même temps tu te sens triste d'avoir terminé...”

  • Carlos Calafell Brucart et Carlos

    Carlos Calafell Brucart et Carlos

    "La première fois que je l'ai fait, je me suis rendu compte de ce qu'une personne est capable de faire en s'efforçant..."

  • Joaquín Ibáñez

    Joaquín Ibáñez

    “J'ai 60 ans, la fatigue laisse des traces et je souffre des pieds. Je suis aussi peut-être un peu inconstant, c'est pourquoi je me propose toujours de terminer le chemin de Compostelle. C'est mon défi personnel...”

  • Lidia Cuasés et Antonia Campos

    Lidia Cuasés et Antonia Campos

    "Antonia m'a entraînée, la curiosité m'a piquée et je suis venue voir. Mon intention, c'est de méditer, mais ce n'est pas facile..."

  • Lola et Javier

    Lola et Javier

    “Cette fois, ça a été l'occasion de mieux connaître Lola. Vivre une expérience non pas limite, mais assez dure..."

  • David Domínguez

    David Domínguez

    “« Il y a des moments très durs aussi. L'année dernière, j'ai eu trois fois des problèmes avec mon vélo et j'étais sur le point d'abandonner..."

  • Marie Danielle et Marie Pierre

    Marie Danielle et Marie Pierre

    "C'est une expérience de simplicité et de joie, la communion avec la nature et avec tous les visages ou les êtres qui vivent dans mon cœur...”

Chemin de Saint-Jacques...

Le Chemin français

Il a été déclaré premier itinéraire culturel européen par le Conseil de l'Europe en 1987 et patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 1993. Le chemin français de Saint-Jacques est la route suivie par les pèlerins de toutes les époques jusqu'à la ville de Compostelle.

Le Codex Calixtinus, le Guide du chemin de Saint-Jacques, d'Aymeric Picaud, le dit clairement : « Il existe quatre routes qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle et se rejoignent pour n'en former qu'une seule à Puente la Reina, sur le territoire espagnol ; [...] à partir de là, un seul chemin mène à Compostelle ». C'est à Arles que commençait la première, la seule qui traversait les Pyrénées par Somport. Les trois autres partaient de Paris, Vézélay et Le Puy ; elles entraient toutes trois en Navarre par Roncesvalles. Ce sont ces quatre routes que les pèlerins de Compostelle empruntaient.

De Pedrafita do Cebreiro à Sarria

Quel que soit la raison de votre voyage en Galice, si vous souhaitez faire ce voyage en suivant le chemin français de Compostelle, vous arriverez sur les terres de Galice par la N-VI, par le col de Pedrafita. Vous pouvez également suivre l'ancien tracé et admirer de nombreux beaux paysages en passant par Vega de Valcarce et As Ferrerías.

Ampliar

Les pèlerins du Moyen-Âge suivaient un chemin qui traversait les hameaux mythiques d'A Faba et Lagoa de Castilla, et peu avant d'arriver à Cebreiro, ils apercevaient la borne kilométrique qui marque la frontière de la Galice, à 152 km de Saint-Jacques de Compostelle à pied. À O Cebreiro, la “plus abrupte des montagnes du chemin français”, », comme l'écrit Aymeric Picaud, le comte Géraud d'Aurillac fonda peu avant la fin du IXe siècle un hôpital pour y accueillir les pèlerins, plus particulièrement les pèlerins français. Il fut ensuite transformé en monastère bénédictin et le resta jusqu'au XIXe siècle. L'église, préromane est la plus ancienne du chemin de Saint-Jacques conservée intégralement.

Aujourd'hui devenu Mesón de San Xiraldo de Aurillac, il est possible de s'y loger en réservant suffisamment à l'avance. Dans le sanctuaire est exposé le Saint Graal, symbole héraldique de la Galice, et dont les légendes ont inspiré le thème littéraire du Parsifal de Wagner. Dans le village d'O Cebreiro, il existe un intéressant ensemble de “pallozas”, habitations préromanes encore habitées il y a peu. L'une d'entre elles a été tranformée en Musée Etnographique et d'autres sont destinées à accueillir les pèlerins.

Les douze kilomètres suivants s'enfoncent entre les sierras d'Os Ancares et O Courel, , qui forment la partie la plus élevée de Galice, avec leurs magnifiques paysages de montagne. On y trouve des villages pratiquement abandonnés comme Liñar do Rei, aujourd'hui Liñares ; Veiga de Forcas, berceau des chevaliers de l'ordre de Saint-Jacques de l'Épée ; Hospital, en souvenir de l'hôpital fondé par la comtesse Exilo ; Fonfría, célèbre pour une source située en bordure du Chemin et un hôpital aujourd'hui disparu et qui offrait gratuitement au voyageur un feu, du sel, de l'eau et un lit avec deux couvertures.

Une fois passé le col de Poio, le paysage s'adoucit. Apparaît alors la haute tour de l'église de Triacastela, fin de la onzième étape, la plus courte (47 kilomètres) mais la plus difficile depuis les Pyrénées. Trois châteaux, trois camps fortifiés ou trois chemins vers la Castille, personne ne s'est encore mis d'accord quant à l'éthymologie du nom de Triacastela. Le Chemin passait devant l'église, qui possède une abside romane, et traversait le village, qui a conservé le portail de l'ancien hôpital. Triacastela fut la première ville à élever un monument en hommage aux pèlerins.1

Le chemin français ne passait pas par Samos mais nombreux furent les pèlerins qui dévièrent leur chemin de quatre kilomètres pour connaître l'un des plus anciens monastères galiciens, fondé par saint Martin Dumiense au VIe siècle. En revanche, la route actuelle passe par Samos, ce qui nous obligera, avec grand plaisir, à découvrir cet intéressant monastère bénédictin et l'humble chapelle préromane du Cyprès. Les bâtiments les plus récents sont des XVIIe et XVIIIe siècles. Le perron situé sur la façade a inspiré l'architecte galicien Fernando de Casas pour la construction de celui de l'Obradoiro, l'atelier de tailleurs de pierre de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Partagez-moi sur...

Mon voyage

A miña viaxe

Préparation du voyage en cours...

Rassemblez toutes les informations pour organiser votre voyage : musées, monuments, lieux intéressants, logements, restaurants...

Une fois les informations réunies, vous pourrez visualiser votre projet de voyage sur un plan, enregistrer des informations au format PDF ou exporter les lieux sélectionnés sur un GPS

Pendant le voyage...

Vous êtes déjà en Galice en quelque sorte. Ici, vous pourrez consulter votre projet de voyage, enregistrer des informations au format PDF ou exporter les lieux sélectionnés sur un GPS

Si vous possédez un téléphone avec GPS, vous pourrez voir où vous vous trouvez sur la carte.

Après le voyage

Une fois revenu de votre voyage, vous pourrez donner votre avis sur ce que vous avez visité, et indiquer ce que vous n'avez pas pu voir, pour vous en souvenir la prochaine fois !

Entrer
Xunta de Galicia Turismo de Galicia

© 2013 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Jusqu'à