Turgalicia Turismo de Galicia

Xunta de Galicia

Plus de récits...

  • Marta Pomati...

    Marta Pomati...

    « Cette fois, je marche seule et je ne me sens pas bien physiquement. C'est pour cette raison que j'ai beaucoup de mal à faire le Chemin... »

  • Roger Dubief et Lucie

    Roger Dubief et Lucie...

    « Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est une expérience particulière par rapport à ce que nous sommes, non par rapport à ce que nous faisons dans la vie...»

  • David Kurten

    David Kurten...

    "Lorsque je marche pendant quatre ou cinq jours, uniquement avec mon sac sur le dos, je ressens la paix et le silence de la nature..."

  • Gabriela Ayestarán, Pilar Miranda et Andrea Torroba

    Gabriela Ayestarán, Pilar Miranda et Andrea Torroba

    "“Sur le Chemin, tu apprends beaucoup et cela te permet de prendre de la distance par rapport à la vie de tous les jours. L'ambiance est incroyable..."

  • Darvy Scott

    Darvy Scott

    “En faisant le chemin de Compostelle, j'ai trouvé une paix intérieure qui rejaillit vers l'extérieur. Je me rendais compte que j'étais totalement en accord avec ce que j'étais en train de faire...”

  • Adela González, Fernando Piedrafita et Fernandito

    Adela González, Fernando Piedrafita et Fernandito

    “Quand tu arrives à Saint-Jacques-de-Compostelle, tu es heureux d'y être parvenu, mais en même temps tu te sens triste d'avoir terminé...”

  • Carlos Calafell Brucart et Carlos

    Carlos Calafell Brucart et Carlos

    "La première fois que je l'ai fait, je me suis rendu compte de ce qu'une personne est capable de faire en s'efforçant..."

  • Joaquín Ibáñez

    Joaquín Ibáñez

    “J'ai 60 ans, la fatigue laisse des traces et je souffre des pieds. Je suis aussi peut-être un peu inconstant, c'est pourquoi je me propose toujours de terminer le chemin de Compostelle. C'est mon défi personnel...”

  • Lidia Cuasés et Antonia Campos

    Lidia Cuasés et Antonia Campos

    "Antonia m'a entraînée, la curiosité m'a piquée et je suis venue voir. Mon intention, c'est de méditer, mais ce n'est pas facile..."

  • Lola et Javier

    Lola et Javier

    “Cette fois, ça a été l'occasion de mieux connaître Lola. Vivre une expérience non pas limite, mais assez dure..."

  • David Domínguez

    David Domínguez

    “« Il y a des moments très durs aussi. L'année dernière, j'ai eu trois fois des problèmes avec mon vélo et j'étais sur le point d'abandonner..."

  • Marie Danielle et Marie Pierre

    Marie Danielle et Marie Pierre

    "C'est une expérience de simplicité et de joie, la communion avec la nature et avec tous les visages ou les êtres qui vivent dans mon cœur...”

Chemin de Saint-Jacques...

Le Chemin portugais

Plusieurs routes partaient du Portugal et se rejoignaient à leur entrée en Galice à Tui. Dans la barque qui traversait le Miño, on laissait les pèlerins « passar sem dinheiros » (passer sans argent) car ils jouissaient du privilège de la reine Thérèse du Portugal depuis 1123.

Ampliar

Depuis Tui l'itinéraire est le même pour tous. Il traverse O Porriño entre les mines de granit gigantesques et les humides Gándaras de Budiño. Redondela, célèbre pour sa fiesta do Corpus, dédie son église à saint Jacques, tout comme Arcade, à l'ombre du château de Soutomaior, parfaitement restauré. Pontevedra a quant à elle dédié son temple le plus emblématique à la Vierge Pèlerine. Selon la tradition, son architecture en forme de coquille Saint-Jacques aidait les pèlerins égarés à trouver leur chemin vers Compostelle. De Pontevedra à Caldas de Reis, la route est tranquille et agréable. Depuis l'atrium de l'église baroque de Perdecanai, on domine la vallée où se perdent l'église romane d'Agudelo, les pazos de Curuxal et Casal Novo, et résonnent les cloches du haut clocher d'Arcos da Condesa qui ont été fondues à la “casa dos campaneiros” de Badoucos.

De la maison romaine à la ville gothique, Caldas de Reis –le « Rex » était peut-être Alphonse VII– conserve des vestiges importants, les thermes et l'une des plus belles chênaies urbaines située sur les rives de l'Umia. Nous pouvons ensuite contempler les absides romanes de Santa María de Vemil et le frontispice également roman à Xanza. Peu après, nous entrons dans Pontecesures où vient se jeter l'Ulla, et qui propose un choix exquis de gastronomie fluviale : truite de mer, lamproie, truite et saumon. On peut traverser le cours d'eau sur un pont médiéval très long, reposant sur des bases romaines restaurées par le maître Mateo. De suite Padrón nous emmène à nouveau sur la route de Saint-Jacques.

Partagez-moi sur...

Mon voyage

A miña viaxe

Préparation du voyage en cours...

Rassemblez toutes les informations pour organiser votre voyage : musées, monuments, lieux intéressants, logements, restaurants...

Une fois les informations réunies, vous pourrez visualiser votre projet de voyage sur un plan, enregistrer des informations au format PDF ou exporter les lieux sélectionnés sur un GPS

Pendant le voyage...

Vous êtes déjà en Galice en quelque sorte. Ici, vous pourrez consulter votre projet de voyage, enregistrer des informations au format PDF ou exporter les lieux sélectionnés sur un GPS

Si vous possédez un téléphone avec GPS, vous pourrez voir où vous vous trouvez sur la carte.

Après le voyage

Une fois revenu de votre voyage, vous pourrez donner votre avis sur ce que vous avez visité, et indiquer ce que vous n'avez pas pu voir, pour vous en souvenir la prochaine fois !

Entrer
Xunta de Galicia Turismo de Galicia

© 2013 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Jusqu'à