Ville endurcie par des milliers de batailles, Ferrol constitue un sage mélange entre culture, élégance urbaine et militaire.

Pour s'imprégner de son atmosphère, le mieux est de faire une ballade dans le quartier de la Magdalena dont le tracé ressemble en tous points à celui d'une tablette de chocolat dans la lignée du rationalisme des Lumières, avec de merveilleux bâtiments modernistes comme le théâtre Jofre.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Si vous aimez l'histoire navale, ne manquez pas le Château de San Felipe,les forteresses, et surtout l´ Arsenal. Construit au XVIIIe s. sous l'influence des Lumières, l´ Arsenal est un complexe d'ouvrages hydrauliques et de bâtiments uniques en Europe, qui comprend le musée naval, le Museo Naval, cette visite chaudement recommandée est passionnante.

Par ailleurs, la  Semaine sainte de Ferrol, renferme d'autres surprises. C'est la plus ancienne et la plus spectaculaire de toute la Galice... Son goût pour la bonne chair se reflète dans ses marchés, pâtisseries et cafés. Pour citer Napoléon : « À la santé des courageux habitants de Ferrol ! »

Incontournable

La visite du château de San Felipe est une expérience que le voyageur ne doit pas manquer. Elle le fera voyager à travers les époques passées et lui montrera l'importance que l'élément militaire a prise dans la construction et le développement de la ville.

Forteresse dans les environs de la ville, au bord de la mer, à l'embouchure de la ria. Offre des vues belles et stratégiques sur la ville et un très large panorama sur la ria.

Elle remonte à l'année 1589, lorsque la ville a reçu la visite du monarque Philippe II et de ses ingénieurs militaires. En 1732, sous la direction de La Ferrière, des travaux d'agrandissement sont réalisés ; ils seront achevés en 1775.

Parcours recommandé

La meilleure façon de découvrir une ville du XVIIIe s. différente du reste des villes galiciennes. Sans se presser, le parcours peut s'effectuer à pied en une matinée.

Début...

Nous partirons du port, très proche du quai de Curuxeiras, réalisé vers la moitié du XVIIIe s. où nous pourrons apprécier l'ingénierie militaire de l'époque, qui se caractérise par une fonctionnalité et une géométrie des lignes d'une grande sobriété. À partir de ce point, nous passerons par le Paseo da Mariña pour rejoindre la Calle Espírito Santo et la Praza Vella où l'on remarquera des logements traditionnels desquels dépassent les galeries, si caractéristiques des cités galiciennes. Nous nous trouverons alors dans le Ferrol Vello, antérieur au boom urbain du XVIIIe s. avec une forte irrégularité dans le tracé des rues. Une fois à la Praza Vella, nous irons voir la Puerta del Parque (XIXe s.),la porte du parc, qui relie cette ancienne zone de la ville à l Arsenal, un impressionnant complexe militaire construit vers 1750 d'après les plans de Julián Sánchez Bort.

À travers l'Arsenal...

À l'intérieur de l'enceinte, nous pourrons nous faire une idée de la grande importance de la marine de guerre dans la construction de la ville. Il faudra observer plusieurs éléments : la place à arcades rectangulaire qui relie à la darse ; la salle des armes, fermée au nord par la caserne d'instruction ; le dock Sino ou Campana (XIXe s.), dit du sort ou de la cloche ; le bâtiment Ferrerías ou des forges, où se trouve l'exposition permanente nationale de construction navale ; le musée naval, le Museo Naval et la bibliothèque de la zone maritime cantabrique, installés dans l'ancienne prison de San Campio. Une fois le parcours terminé, nous quitterons l'enceinte par la Porta do Dique, porte de la même époque sur laquelle les très belles armoiries de Charles III apparaissent.

Du théâtre Jofre au bâtiment du gouvernement militaire...

Nous arriverons sur la Plaza de Galicia, au théâtre Jofre, bâtiment moderniste qui fait la fierté des habitants de Ferrol. Construit au cours du troisième quart du XIXe s., son architecture est très attrayante et son programme culturel et artistique intéressant. Derrière le théâtre (dans la Calle de A Coruña) se dresse la sobre et néoclassique concathédrale de San Julián, du deuxième tiers du XVIIIe s., avec ses intéressantes sculptures et peintures à l'intérieur. Une fois la visite terminée, nous emprunterons la Calle Iglesia pour nous rendre sur l' Alameda de Suances et la Praza da Constitución, l'un des espaces verts les plus grands et accueillants de la ville où il sera possible de se reposer un moment et d'admirer le bâtiment du Gobierno Militar, ou gouvernement militaire, également du XVIIIe s., à l'origine prison municipale et aujourd'hui siège de la fondation Caixa Galicia.

Dans le quartier Esteiro...

Alameda de Suances et le Cantón de Molíns constituent les restes d'une grande promenade très fréquentée qui allait à l'époque du port au quartier Esteiro. Nous poursuivons le chemin de cette ancienne promenade et empruntons la Calle Pardo Baixo jusqu'à l'élégante église néoclassique Angustias, qui date de la moitié du XVIIIe s., et qui était à l'origine une paroisse militaire. Nous prendrons ensuite la Calle Taxonera où nous pourrons jeter un coup d'œil sur la méritoire porte d'entrée de l'actuel chantier naval Navantia (moitié du XXe s.), et nous poursuivrons vers le Cuartel de Dolores, une caserne datant de la moitié du XVIIIe s., située au sommet sud du quartier Esteiro, et qui est la base du tercio nord de l'infanterie de marine. On accède par l'un de ses côtés à l' Arc de Fontelonga, restauré récemment, unique vestige des trois entrées maritimes qui permettaient d'accéder à l'ancienne ville fortifiée. En continuant la route vers le nord, à côté de la Plaza de Ferrándiz, nous trouverons l'ancienne Porta do Estaleiro, une porte de style néoclassique.

Sur le campus universitaire...

Se trouvant à deux pas du campus universitaire, cette institution est très appréciée dans la ville pour le dynamisme dont elle a fait preuve, que ce soit au niveau de l'urbanisme ou dans le champ économico-social. Le campus est situé dans l'ancien hôpital de la marine, du XVIIIe s. À côté se dresse la Casa do Patín, de la même période, qui abrite de nos jours la bibliothèque universitaire.

Dans le quartier de la Magdalena...

Nous retournerons vers le centre en traversant l'intéressante Calle Carlos III, la seule qui reste de l'ancien quartier Esteiro créé au XVIIIe s. pour les ouvriers qui construisaient l'Arsenal, et qui a été détruit dans les années 1970. Nous passerons ensuite par Espoz y Mina, San Amaro et la Praza do Callao pour arriver dans le quartier de la Magdalena, un ensemble historique et artistique emblématique de la ville, puisqu'il s'agit d'une intervention d'urbanisme complète qui suit les lignes directrices de l'architecture géométrique et rationaliste du XVIIIe s. C'est un joyau d'urbanisme, érigé d'après des plans approuvés par Charles III en 1761, d'une forme quadrangulaire seulement interrompue par les Prazas de Amboaxe et Armas.

Nous traverserons le quartier en suivant le tracé rectiligne de la Calle Magdalena, avec de bons exemples de l'architecture civile de l'époque, comme l' Ateneo Ferrolán, et de nombreux édifices possédant des galeries. Nous suivrons la Calle Méndez Núñez qui nous mène à la Plaza de Amboaxe, celle qui conserve le mieux sa physionomie d'origine. Nous poursuivrons dans la Calle Real jusqu'au bâtiment de la direction maritime, qui accueillent les jardins de Herrera, l'obélisque de Churruca et l'église néoclassique San Francisco. Ce lieu offre l'une des meilleures vues sur la ville et la ria. Ce quartier est particulièrement pittoresque lorsqu'on le visite de nuit, avec son ambiance d'une autre époque obtenue grâce à un éclairage réussi, ses rues droites et ses plus notables bâtiments mis en valeur. Ensuite, il ne reste plus qu'à retourner au Ferrol Vello et à terminer la visite au bastion San Xoán, reste de l'ancienne muraille qui nous offre une vue nouvelle et réellement plaisante sur le port et la ria de Ferrol.

Où manger

Même s'il existe une offre variée, la meilleure zone culinaire est le quartier de la Magdalena, principalement dans les environs des Calles María et Sol. Pour les tapas, la Calle Sol est préférable avec ses nombreux bars, dont les plus typiques proposeront la délicieuse gastronomie des environs, qui provient essentiellement de la pêche.

À ne pas manquer

  • JOUR DE SAN JULIÁN
    7 janvier, patron de la ville, c'est le jour où l'on offre une dégustation gratuite de riz au lait, le dessert typique de Ferrol.
  • NOITE DAS PEPITAS
    Fêtée le18 mars. Elle est dédiée à l'encensement de l'image de la femme à travers la musique. Sur la Plaza de Amboaxe, les femmes de Ferrol (les « pepitas ») sont courtisées pendant plusieurs journées à travers des rondes et des chorales polyphoniques chantées sous les fenêtres des femmes.
  • FÊTES DE L'ÉTÉ
    Première quinzaine d'août. Fêtes estivales traditionnelles avec des concerts et une autre série d'événements. Elles se terminent (avec une pause de quinze jours au milieu) le 31 août par un spectacle pyrotechnique en hommage à D. Ramón Plá, marquis d'Amboage.
  • BATAILLE DE BRIÓN
    Le dimanche le plus proche du 25 août. C'est la commémoration de la défaite des troupes anglaises qui ont essayé de prendre la ville en 1800, et ont été repoussées par les forces de la ville et les voisins des monts de Brión. Itinéraire passant par un chemin de randonnée de 12 km et événements à côté du château de San Felipe et du monument dédié aux héros de Brión.
  • SEMAINE SAINTE
    La plus singulière de Galice, déclarée d'intérêt touristique national. Dates variables. En plus des processions, d'autres événements sont organisés autour de la semaine sainte (expositions, musique sacrée, etc.)
Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba