À proximité de Tui et au cœur de la Serra do Galiñeiro, le Monte Aloia possède environ 10 km de sentiers se faufilant dans un paysage unique. C'est le résultat d'une reforestation avec des espèces exotiques réalisée il y a 100 ans, telles que des cyprès, des sapins et des cèdres du Liban.

Déclaré parc naturel en 1978, le premier en Galice, le mont Aloia est une véritable tour de guet située à 700 m d'altitude avec 5 points d'observation et d'extraordinaires vues sur le Miño. La montagne renferme des vestiges préhistoriques et romains, et son histoire est remplie de légendes. On raconte que les juments sauvages y sont fertilisées par le vent. on dit aussi qu'il s'agit en fait du Monte Medulio, lieu du suicide collectif des tribus celtes avant de tomber entre les mains des Romains. Qui sait ?

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Aujourd'hui, sur les hauteurs du Monte Aloia, se joue une symphonie de couleurs variant à chaque saison : le jaune de l'ajonc et du genêt, le blanc du ciste, le lilas de la bruyère...

La paix de la nature

L'Aloia déploie toute sa séduction sur un territoire au climat clément et à la nature exubérante. Une montagne à la végétation verdoyante qui possède en outre de solides racines s'enfonçant dans le sous-sol de granit. Tout au long de son histoire, elle a été utilisée à des fins religieuses, forestières, de défense et de loisirs. Premier parc naturel de Galice, elle perdure en ces lieux avec le fleuve qui s'en sépare à ses pieds avant de s'abandonner à la mer.

La sierra d'O Galiñeiro, qui s'élève tel une petite cordillère située aux avant-postes de la côte, débute à moins de cent mètres d'altitude sur les côtes pour atteindre 629 mètres au sommet de San Xián. La colline domine le paysage, considérée comme une tour de guet permettant de surveiller le Miño. Tous les ruisseaux qui naissent sur l'Aloia s'écoulent vers la vallée du Miño sur un court trajet accidenté révélant son passé meunier.

La situation du parc dans une des zones les plus densément peuplées de Galice, au nord du Portugal, offre de grandes possibilités en termes d'éducation à l'environnement. Ainsi, la casa do Enxeñeiro Areses que le sylviculteur de Tui Rafael Areses a construite en 1921 sert aujourd'hui de centre pour les visiteurs. Les jours où le ciel est dégagé, vous pourrez admirer la vue panoramique sur l'Aloia. Ce lieu est étroitement lié à la pratique d'activités de loisirs de plein air, parmi lesquelles il faut souligner la randonnée sur le réseau des chemins parcourant O Baixo Miño dans son intégralité, et qui débute dans la ville de Vigo.

À ne pas manquer

Au centre pour visiteurs « Casa do Enxeñeiro Areses », nous trouverons une exposition permanente et de nombreuses informations concernant le parc. Six itinéraires permettant de découvrir le mont en partant de cet endroit. Les itinéraires relient cinq points de vue, ainsi que d'autres zones de loisirs et sept moulins à eau ouverts au public (chemin des moulins du Tripes et chemin des moulins de Paredes). Cela représente un parcours de plus de dix kilomètres. L'un des itinéraires conduit sur un sentier botanique qui permet de découvrir la biodiversité végétale à travers des panneaux explicatifs et qui apprend à identifier les espèces par le jeu.

Le site le plus visité, centre des traditions populaires, est  l´ermitage de l´Alto de San Xián. Le sanctuaire d'origine romane et le perron menant jusqu'à la Fuente del Santo, la fontaine du saint, reconstruites au XVIIIe siècle, correspondraient à une ancienne christianisation du culte des pierres et d'autres éléments de la nature. Les rituels évoquent la pierre plate du lit dans lequel le saint semblait dormir et où l'herbe ne poussait pas, ou encore la pierre de l'eau et la pierre du soleil utilisées lors de rituels liés au climat.

Le plus vieux chemin à pied est celui du castro de l'Alto dos Cubos, un camp fortifié caractéristique du nord-ouest de la péninsule dont le mur de 1 250 mètres de long a été conservé et porte le nom de muraille cyclope en raison de ses grandes pierres dépourvues de mortier.

Une nature singulière

L'abondante végétation est formée de bois épars principalement composés d'espèces au feuillage caduc. Des reforestations ont permis d'y faire apparaître des pins et de nombreux arbres exotiques qui ont maintenant près de cent ans.

La flore abrite une faune propre à cette montagne. L'Aloia constitue un refuge pour des espèces communes soumises à la pression environnementale, comme le lapin, les rapaces et les amphibiens.

Informations utiles

Situation

  • Intégralement sur la commune de Tui (Pontevedra).

Superficie

  • 746,29 ha.

Accès

  • Tourner à proximité de Tui, sur la route secondaire PO-340 Gondomar-Tui.

Services

  • Hébergement : non, à Tui.
  • Alimentation : oui.

Installations

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba