"Pontevedra donne à boire à ceux qui passent par là" est un dicton galicien qui exprime très bien l'essence de cette ville : l'hospitalité.

Cette culture de l'accueil se reflète dans la Virxe Peregrina, emblème du chemin portugais menant à Compostelle et patronne de la ville, vénérée par les habitants de Pontevedra dans une église étrange, monument national, en forme de coquille Saint-Jacques!

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

À Pontevedra, tout se trouve à deux pas. Il y a tant de choses à voir... de véritables trésors, comme la collection d'orfèvrerie en or du Museé de Pontevedra, unique en Europe, avec de splendides joyaux datant de plus de 4000 ans. Et d'autres joyaux encore, comme la Basilique de Santa María, les Ruines de Santo Domingo et l´ Église de San Bartolomeu.

Mais ce n'est fini : des parcs et promenades au milieu des arbres et au bord du fleuve en pleine ville et le centre historique le plus important de Galice après celui de Saint-Jacques-de-Compostelle, une architecture en pierre avec des maisons blasonnées et habitées, des fontaines, des, places débordantes de vie et des terrasses animées jusqu'au petit matin. Voilà ce qu'on appelle la vie. Pontevedra, la ville qui ne dort jamais.

Incontournable

Le visiteur de Pontevedra ne doit pas quitter la ville sans s'être promené sur le bord du Lérez, la ville ayant eu la bonne idée de l'aménager en une aire de loisirs au charme manifeste pour le promeneur, avec des recoins très agréables qui donnent l'impression que le fleuve sort tout droit d'un conte de fées.
La rive nord abrite les meilleurs endroits pour passer un agréable moment, dont Illa das Esculturas, île vivement recommandée sur laquelle l'on peut faire une promenade alliant nature et culture. Sur cette île fluviale de 7 hectares, il est possible d'admirer une large variété de sculptures de grande taille d'artistes galiciens et étrangers tout en se promenant dans un espace naturel de grande valeur écologique.

 

Parcours recommandé

Le début...

Nous débuterons notre parcours par l'attrayant vieux quartier de la ville qui, au-delà de l'indéniable intérêt de ses monuments, se démarque par son harmonieux ensemble en pierre, rempli de nobles maisons blasonnées, d'arcades et de places qui perpétuent une forte vitalité urbaine.

À travers les places de Pontevedra...

Nous partirons de la basilique Santa María A Maior, située sur l'un des points les plus hauts de la ville. Elle a été érigée au XVIe s., et financée par la corporation des navigateurs, avec le quartier A Moureira se trouvant aux pieds de la façade sud du temple, façade plateresque très réussie. À la recherche de la noblesse de la ville, nous parcourons la rúe Isabel II jusqu'à la Praza do Teucro, nom du mythique fondateur grec de la ville, sur laquelle nous nous arrêterons pour admirer les différents manoirs galiciens du XVIIIe s. s'y trouvant, de style baroque (Gago, Montenegro, celui du conde de San Román e Pita). En poursuivant notre chemin et en visitant les Plazas de Curros Enríquez et Méndez Núñez, nous découvrons des traces de la noblesse sur de nombreuses résidences. Il est intéressant de se promener dans ces rues labyrinthiques mais évocatrices, particulièrement belles de nuit, qui rejoignent continuellement des places chaleureuses qui maintiennent dans de nombreux cas le nom de leur vocation marchande traditionnelle, à l'image de celle de la Verdura, (« légume » en espagnol) où l'on continue à en vendre, ou celle de la Leña, (« bois » en espagnol), très typique et populaire, avec des maisons en pierres de qualité taillées dans le granit, des arcades, des galeries et un calvaire au centre qui constituent dans leur ensemble l'une des cartes postales les plus connues de la ville. C'est l'endroit où se trouve le Museé de Pontevedra, qu'il est indispensable de visiter en raison de l'importance et de la variété de ses collections.

Autour de la Plaza A Ferrería...

Nous poursuivons notre chemin à la recherche de la Praza da Ferrería, place organisée autour d'une belle fontaine du XVIe s., où nous trouvons un vaste espace ouvert comprenant la Praza da Estrela et les jardins de Casto San Pedro. C'est le cœur de la ville, lieu de passage, de loisirs et de fêtes variées où l'on remarque la présence du couvent de San Francisco et de Église A Peregrina. Dans l'ancien couvent de San Francisco, on découvre une église gothique de plus de cent mètres de long, dont la grande rosace de la façade se distingue, de même que les tombes d'illustres habitants de Pontevedrra. Pour sa part, La Peregrina, située au pied du Camiño Portugués, le chemin portugais menant à Compostelle, a été construite en forme de coquille Saint-Jacques avec une façade courbe, à la fin du XVIIIe s.

En direction du fleuve...

Nous prenons ensuite la Calle Cobián Roffignac, dans laquelle se trouvent les nouvelles annexes du Musée de Pontevedra, et prenons la direction du fleuve, endroit où nous traversons le pont de Santiago pour visiter le beau parc Rosalía de Castro. En suivant le chemin par le Paseo del ingeniero Rafael Areses, nous voyons apparaître l' Illa das Esculturas, l'île des sculptures, qui reçoit des œuvres de grande taille de différents artistes de renom dans un espace de 70 000 m2 donnant une grande place à la nature. Dans les environs, on peut observer une œuvre architecturale contemporaine intéressante qu'il faut visiter, le Pazo de Congresos e Exposicións, à savoir le palais des congrès et des expositions, et le campus universitaire.

Retour vers la ville...

Nous retournons à la ville par le Ponte do Burgo, pont d'origine romaine mais remplacé au XIIe s. par un autre comprenant onze arcs plein-cintre, par lequel passe le chemin portugais de Compostelle et où l'on trouve la jolie chapelle Santiaguiño. Nous prenons ensuite la direction du magnifique Mercado de Abastos, un marché restauré par l'architecte César Portela en 2003, et nous nous rendons sur la Praza da Pedreira, où l'on peut voir le pazo baroque de Mugartegui, manoir galicien aujourd'hui occupé par le Conseil de régulation de l'appellation d'origine Rías Baixas, et dans un de ses coins une ancienne maison qui forme un arc par lequel nous quittons la place. Nous nous dirigeons vers le Parador national de tourisme, bâti entre les XVIe et XVIIIe s.

Du Parador au Café Moderno...

Nous poursuivons notre chemin en traversant une zone de vins et de tapas très fréquentée, en passant par la Praza das Cinco Rúas et en continuant sur celle de Paio Gómez Chariño pour arriver à la Calle Tetuán, où se trouvent le Teatro Principal, théâtre principal de la moitié du XIXe s., ainsi que la Casa das Campás, bâtiment du rectorat du campus de Pontevedra. À deux pas se trouve la Praza de España, sur laquelle on trouve l'hôtel de ville, les ruines gothiques de Santo Domingo, qui possèdent un air romantique, et une série d'espaces verts constituant les restes des anciens potagers des dominicains : l'Alameda Arquitecto Sesmeros, les jardins de Colón et ceux de Vincenti. Nous nous dirigeons ensuite vers la Praza de San Xosé ou da Música, espace dédié à la culture où il est possible de se rendre au Café Moderno (centre culturel A Banca) et au centre culturel A Banca.

Sur la fin du parcours...

Pour rejoindre la fin du parcours, nous continuons sur l'Avenida da Raíña Victoria Eugenia et San Roque en direction de la Plaza de Toros (les arènes de la ville). Cette avenue permet de visiter dans les alentours quelques-unes des maisons de pêche traditionnelles du quartier A Moureira, qui, quoique d'une grande simplicité, sont très belles et typiques, blanchies à la chaux et à double inclinaison. Nous retournons ensuite sur l'Alameda et terminons notre chemin sur la Praza de Alonso de Fonseca après être passés par l'Avenida de Santa María, avenue sur laquelle nous apercevrons les maisons des Fonseca et Méndez Núñez, et qui a perdu ses impressionnantes tours archiépiscopales.

Où manger

Les nombreuses terrasses de la Ferrería et de la Praza da Estrela, de même que les rues proches de San Sebastián ou de la Praza da Verdura, comptent de nombreux bistrots et restaurants permettant de déguster différents produits de la terre et du fleuve.

La ville est le reflet gastronomique de son environnement, raison pour laquelle elle possède de bonnes viandes de porc et de veau venant de l'intérieur de la province, des poissons et fruits de mer provenant de l'océan qui s'étend en face de la ville, ainsi que de délicieux vins Albariño dont ceux de la zone d' O Salnés sont remarquables.

À ne pas manquer

  • FÊTE DE « OS MAIOS »
    Elle se déroule sur la Praza da Ferrería le 1er mai. Fête d'origine païenne liée à des rites de fertilité. Une série de groupes parés pour l'occasion dansent au rythme des chants populaires satiriques autour de monuments coniques réalisés à partir de fougères, d'osier et de fleurs et ornés de produits des champs.
  • FÊTE DE SAN BENITIÑO DE LÉREZ
    Tous les 11 juillet. Fête d'intérêt touristique national. Célébrée sur l'emplacement où se trouvait autrefois un couvent bénédictin à côté du fleuve Lérez. La dévotion pour ce saint, connu comme étant « le plus miraculeux » est la raison pour laquelle une multitude de dévots participe à la procession dans l'intention de soigner un mal, en particulier les verrues.
  • FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ
    Au cours du mois de juillet. Festival nocturne, référence importante dans le circuit national de jazz.
  • FIESTAS DE LA PEREGRINA
    Les fêtes de la pèlerine débutent le deuxième dimanche d'août et se terminent à la fin de la semaine suivante. L'offrande à la vierge, les corridas de taureaux (c'est l'unique possibilité d'en voir en Galice de façon régulière et sur une place ouverte), les concerts et les feux d'artifice sont des éléments inhérents à ces fêtes.
  • FEIRA FRANCA
    Premier week-end de septembre. Elle est organisée dans la vieille ville pour se remémorer les feiras francas, les fêtes des Francs du XVe s. Ambiance médiévale
  • CARNAVAL
    Il débute le samedi précédent le mercredi des cendres par un grand défilé. Le mardi du carnaval, une parade est organisée la nuit dans les rues de la ville. La fête se termine le vendredi par l'enterrement du perroquet Ravachol, un personnage important du carnaval de Pontevedra. Dates variables.
Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba