RÍA DE AROUSA

Rias et plages
530

Localisation

Coordonnées:
42º 34' 14.4" N - 8º 53' 12.4" W

Description

La ria dArousa est la plus étendue des Rias Baixas. Elle souvre entre les pointes Covasa au nord et San Vicente au sud. Plus rectangulaire que ses voisines, de par son origine de bloc effondré, elle présente des formes ramassées. Au nord, elle est nettement délimitée par la Serra do Barbanza ; au sud, elle est bordée par les douces terres plates dO Salnés.
À lintérieur, nombreux sont les îles et les îlots dune extraordinaire beauté ; parmi celles-ci, lîle de Sálvora à lentrée, lîle dArousa dans sa partie centrale et celle de Cortegada au fond, en contact avec lembouchure de lUlla, sur les terres de Carril. Cette dernière fut précisément donnée comme résidence, au début du XXe siècle, au roi Alphonse XIII.

Le profil sinueux dArousa favorise lexistence dun grand nombre de criques et de péninsules qui facilitèrent létablissement de nombreux bourgs marins comme Aguiño, Ribeira, A Pobra do Caramiñal, Boiro et Rianxo sur le versant nord, et Carril, Vilagarcía, Vilaxoán, Vilanova, Cambados et O Grove sur le versant sud. À la confluence entre lUlla, le Catoira et au centre de la ria se dresse la ville de lIlla de Arousa.

Nous nous trouvons dans une zone où la beauté naturelle sunit au développement économique, bien que parfois peu harmonieusement avec lart et la tradition. Exemple de cette beauté dont nous avons parlé : ses îles, ses nombreuses places, les montagnes des alentours comme celle dO Barbanza, ou les cours inférieurs des fleuves qui débouchent dans la ria, comme celui dAs Pedras, de lUlla ou de lUmia, sans oublier le merveilleux complexe lagune-dune de Corrubedo, actuellement Parc Naturel, et qui se trouve dans la Péninsule qui sépare les rias dArousa et de Muros-Noia.
La largeur de la ria dArousa explique quelle a été depuis toujours une voie propice aux invasions comme le montrent les Torres de Oeste de Catoira, dressées pour défendre lUlla des attaques des Normands et des Arabes, mais aussi pour le commerce.

Du point de vue économique, il faut dire que la richesse dArousa ne se réduit pas au secteur des fruits de mer, de la pêche, de laquiculture ou de lindustrie de conserverie. Le secteur vinicole est aussi dune grande importante et, dans ce domaine, il faut mentionner lAlbariño, lun des meilleurs vins blancs au monde, sans doute aucun.
Les localités Carril, tout dabord, et plus tard, de Vilagarcía de Arousa connurent un extraordinaire développement économique car elles jouèrent le rôle de ports pour Saint-Jacques de Compostelle et ses environs ; Vilanova de Arousa et Cambados, situées sur la même rive, ainsi que Rianxo, Boiro, A Pobra do Caramiñal et Ribeira, situées sur la rive nord, se développèrent plus récemment.
Vilagarcía de Arousa est un important port de commerce et de pêche à lextraordinaire activité économique, qui remplaça la proche Carril dans le rôle promoteur quelle avait exercé jusquau XIXe siècle. Centre névralgique de la région dO Salnés, cette ville est connue pour son vin dappellation dorigine Rias Baixas.
À O Salnés, il faut aussi citer Cambados : bourg aristocratique où lon peut voir des maisons portant blason ou lextraordinaire place de Fefiñáns flanquée par le manoir des Figueroa et léglise de San Benito, du XVIe siècle. Il faut parcourir ces lieux à pied pour les savourer. Cest en outre la capitale de lAlbariño.
Située sur la rive nord, A Pobra do Caramiñal est une petite ville seigneuriale aux maisons portant blason et aux châteaux comme las Torres da Xunqueira. Lombre immortelle de Valle-Inclán, son chantre, flotte sur la ville.
Sur la même rive nous trouvons aussi Santa Uxía de Ribeira, ville à lextraordinaire croissance économique basée sur la pêche. Elle conserve quelques restes de la vieille ville de pêcheurs ; Corrubedo est toute proche.

Parc Naturel de Corrubedo, Ribeira (A Coruña) Ría de Arousa Le Parc Naturel de Corrubedo conjugue plusieurs éléments. Au bord de la mer, la longue plage rompue de quelques pitons granitiques. Si nous pénétrons vers lintérieur, nous trouvons tout dabord un système dunaire fixé par la végétation, sur lequel se détachent des formes pointues ; ensuite, un large couloir intradunaire et en fin la dune mouvante qui, sur un kilomètre de longueur et quelques vingt mètres de hauteur, évolue rythmiquement, poussée par les vents de sud-ouest et de nord-est. Ce jeu des vents circonscrit sa mobilité à un espace très concret dépourvu de grands déplacements...
Une fois dépassée la dune mouvante, une grande couverture éolienne et, vers le nord-est, un large manteau éolien et, vers le nord-est la zone hydromorphe de létang de Carregal qui, avec celui de Vixán situé un peu plus au sud, sont devenus des lieux dun grand intérêt faunistique, et de façon toute particulière, ornithologique.

Dernière mise à jour: 04/05/2015
Arriba