Rien n'est aussi mystérieux que les époques que nous ne vivons pas.

En découvrant les entrailles des trésors d'Arousa, nous connaîtrons de près le modus vivendi d'anciennes civilisations qui ont laissé leurs traces dans les plus beaux sites de notre région.

Les anciens racontent qu'entre le dolmen d'Axeitos et le rocher connu sous le nom de Pía do Frade, il existe un boulin en or, construction mythique renfermant des trésors d'une grande valeur selon les légendes.

 Des milliers de personnes viennent chaque année visiter les Torres do Oeste pour assister au débarquement des Vikings. À bord d'un drakkar et parés de casques et de cornes, les nouveaux Vikings simulent l'attaque réalisée par les peuples nordiques il y a plus de mille ans.

Autres renseignements utiles......
- Centro Arqueológico del Barbanza (centre archéologique) : ouvert du jeudi au dimanche. Contact : +34 981 843 810.  (www.centroarqueoloxicodobarbanza.org).
- Moulin à marées d'A Seca : ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 14 h et de 16 h 30 à 19 h 30. Plus d'info sur www.cambados.es.
- Museo Etnográfico y del Vino (musée ethnographique et du vin) : ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 14 h et de 16 h 30 à 19 h 30. Plus d'info sur www.cambados.es.
- Parque Arqueológico de Campo Lameiro (parc archéologique) : téléphone de renseignements et réservations +34 981 69 60 66 ou à reservas@paar.es. Plus d'info sur www.paar.es

1er jour

En partant de la ville de Ribeira, notre immersion dans l'architecture néolithique commence par la visite du dolmen d'Axeitos,  également connu sous le nom de Pedra do Mouro. En suivant un sentier entouré d'arbres, nous arriverons à cette sépulture communale préhistorique.

Daté entre l'an 4 000 et 3 600 avant J.-C., il possède cependant un aspect royal. Il fait partie des plus anciens monuments funéraires mégalithiques de Galice. Les anciens racontent qu'entre ce dolmen et le rocher connu comme le Pía do Frade, il existe un boulin en or, construction mythique dans laquelle, d'après les légendes, se trouvent des trésors de grande valeur.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Nous ferons ensuite un petit saut dans l'histoire de notre évolution en rejoignant deux camps fortifiés dans la commune de Boiro, les castros de Neixón Grande e Pequeno, Nous descendons en direction de la ria en empruntant un sentier qui rejoint directement la presqu'île de Neixón, dans l'un des plus beaux paysages d' Arousa. Sur la pointe rocheuse de cette presqu'île, protégés par les rochers et les terre-pleins, les camps fortifiés de Neixón. ont été dressés entre les VIIIe et VIIe siècles avant J.-C. Découvrez ce pan de notre histoire et prenez le temps d'apprécier la grandeur de ce site. Vous entendrez peut-être les cris de nos ancêtres alertant leurs compagnons des invasions romaines. À côté des camps fortifiés, dans un beau paysage, nous trouvons le Centro Arqueológico do Barbanza centre qui nous fournira de nombreuses informations sur le patrimoine archéologique de la région.  

Le moment est venu de découvrir Rianxo. Nous ferons un petit détour pour nous rendre dans cette ville et nous promener le long du rivage et sur son port, avec sa vue sur la grande Serra do Barbanza. Profitez de cette halte pour déguster de délicieuses xoubiñas de Rianxo, ou de bonnes moules de la ría d'Arousa, tout en reprenant des forces pour la suite du voyage.

Toujours dans la commune de Rianxo, concrètement dans le hameau d'Araño, notre soif de découverte de joyaux architecturaux sera satisfaite par une construction plus récente que celles visitées jusqu'à maintenant. Il s'agit du grenier à grains d'Araño, un des plus grands de Galice, qui fait partie d'un bel ensemble architectural composé par l'église de Santa Baia et la chapelle dédiée à Nosa Señora dos Milagres, Notre Dame des miracles. Il vous sera impossible de compter les pieds du grenier car sa base est fermée par un mur. Vous pouvez par contre parcourir ses près de 37 mètres de long et imaginer tout ce qu'il était possible d'y stocker au XVIIe siècle, époque à laquelle il a été construit. À l'égard de ce grenier, on évoque souvent le véritable pouvoir de l'église de l'époque : la récolte des habitants y était stockée, une partie revenant au clergé.

Toujours sur le sentier de nos ancêtres, notre prochain arrêt sera les greniers d'Imo, dans la commune de Dodro. Les cabaceiras d'Imo se trouvent sur la partie haute de ce village pittoresque. Ce lieu était autrefois une cour réservée à battre les céréales. Allez y voir d'un peu plus près, entre les petites maisons séparées par des rues étroites, vous apercevrez l'ensemble de greniers en pierre et aux murs en bois.

De l'autre côté de l'Ulla, la commune de Catoira nous attend. Nous trouverons en chemin le fameux pont qui enjambe la rivière, ainsi que les Torres de Oeste, dles tours de l'Ouest, où le premier dimanche d'août, se déroule la Romaría Viquinga, qui donne à cette ville sa réputation internationale. Des milliers de personnes se retrouvent tous les ans dans ce lieu pour assister au débarquement. À bord d'un drakkar et ornés de casques et de cornes, les nouveaux Vikings simulent l'attaque réalisée par les peuples nordiques il y a plus de mille ans.  

Mais Catoira est aussi connue pour les moulins à vent d'Abalo, uniques en Europe en raison de leur double système d'ailes. Vous arriverez aux moulins après une petite montée au milieu de petits arbustes. En haut, vous sentirez la brise qui met en mouvement les ailes des moulins et pourrez admirer l'une des plus belles vues panoramiques sur la ria. Asseyez-vous à côté des gros murs en pierre qui partageront volontiers avec vous la chaleur qu'ils auront accumulée au cours de la journée, et finissez cette première journée en beauté en contemplant le crépuscule.

2e jour

Notre voyage continue jusqu'à la commune de Cambados,où a lieu la plus ancienne festa vinícola de Galice. Cette fête du vin a vu le jour en 1953, lorsque plusieurs amis se sont réunis pour sélectionner le meilleur de leurs Albariños. Avant de découvrir les mystères du dieu Bacchus, nous visiterons le Museo do Muíño de Mareas da Seca musée dédié à un moulin à marée situé en pleine ría d'Arousa, entre les pointes de Tragove et Fefiñáns.

Ce moulin possède un système très différent de ceux que vous avez vus jusqu'à présent, puisqu'il utilise le mouvement des marées pour moudre le grain. Pendant les trois heures de marée basse, jusqu'à 200 kilogrammes de farine étaient moulus en deux fois, de jour et de nuit. On raconte que le seigneur du pazo de Fefiñáns, a fait construire ce moulin au XVIIe siècle et qu'il lui a appartenu jusqu'au XIXe siècle. Les paysans venaient y moudre les céréales d'une grande partie du Salnés. L'activité du moulin a débuté en 1622 et s'est poursuivie jusque dans les années 70 du siècle dernier, lorsque le dernier meunier est parti à la retraite. Vous aurez l'occasion de parcourir les installations de ce musée qui conserve encore l'appareillage qui permettait de moudre. Après la visite du musée, vous pourrez « marcher » sur la ria, ou plutôt, sur la passerelle de 50 mètres appelée A Seca. C'est ce système qui permet à la partie intérieure du moulin de rester sèche à marée basse avant de se remplir à nouveau à marée haute.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Toujours à Cambados, nous nous dirigeons maintenant vers la partie haute de la ville. À côté du belvédère da Pastora, nous visiterons la   iglesia de Santa Mariña de Dozo, ou plutôt ce qui reste de ce joli temple gothique de la fin du XVe siècle, construit sur un ermitage roman. Il s'agit d'un édifice composé d'une seul nef divisée par plusieurs arcs transversaux et abritant des chapelles latérales. Actuellement, l'enceinte et ses environs forment un cimetière d'une très grande beauté où se trouvent toujours les arcades du plafond de cette église, des arcs-boutants dépouillés qui donnent à ce lieu une aura mystérieuse et théâtrale.

Tout près de l'église de Santa Mariña, nous trouvons le Museo do Viño de Cambados composé d'une ancienne maison paroissiale et d'un bâtiment récemment construit reliés par une passerelle. Dans ce musée du vin, préparez-vous à faire un voyage à travers l'histoire, la géographie, la culture populaire et tous les aspects viticoles de l' appellation d'origine Rías Baixas. Souvenez-vous que la meilleure façon de rendre hommage à cette région, c'est de déguster l'un de ses magnifiques vins accompagné d'un des délices de notre gastronomie, une bonne empanada, des zamburiñas grillées ou de délicieux piments de Padrón.

Après cette journée culturelle et ethnographique, nous nous plongeons au cœur de la commune de Meis où se trouvent les moulins reconstruits de Serén. . Le meilleur moyen de les découvrir dans leur environnement est d'effectuer la fameuse Ruta da Auga, le chemin de l'eau. Suivez le cours de la rivière sur de beaux sentiers aménagés et traversez les ponts en bois qui vous mèneront d'un moulin à un autre. Au beau milieu du chemin, reprenez votre souffle et découvrez la reconstruction de l'Aldea labrega. En guise de résumé, vous y trouverez une sélection emblématique de l'architecture galicienne : le grenier à grains, le lavoir, les moulins, le four, le puits, les calvaires et même une petite chapelle. Ne vous laissez pas fatiguer par cette marche un peu plus intense en raison d'une côte un peu ardue ; vous atteindrez le sommet où vous profiterez d'une vue incroyable. Au retour, vous vous arrêterez dans l'un des bars aménagés le long du chemin où vous pourrez goûter à une délicieuse empanada de maïs, sorte de chausson fourré.

Dans la commune voisine de Barro, vous trouverez un autre joyau incontournable, les cascades de la rivière Barosa. Il reste beaucoup à voir, nous centrerons donc notre parcours sur les moulins et leur spectaculaire cascade. Nous nous remettons en marche sur le bord de la rivière, dans un paysage fluvial luxuriant filtrant la lumière faiblissante de la fin de journée. La cascade nous souhaite la bienvenue. On y trouve les premiers moulins. Sur la première partie, la force de l'eau impressionne et au fur et à mesure de l'ascension, la vue vous incitera à poursuivre. Asseyez-vous sur l'un des bancs en bois situés stratégiquement pour reprendre votre souffle tout en écoutant le murmure de l'eau se mélanger à l'odeur de la terre mouillée.  

Après cette immersion dans la nature, nous changeons de décor pour visiter un autre parc, mais cette fois moins foisonnant, le el  parc archéologique de Campo Lameiro. Cet ensemble d'art rupestre en plein air rassemble près de cent pierres et rochers sur lesquels on peut voir des pétroglyphes d'une grande valeur archéologique et historique. Les montagnes de Campo Lameiro abritent l'une des plus importantes concentrations de gravures rupestres, aussi bien du point de vue qualitatif que quantitatif. Le site archéologique dans lequel nous pourrons nous promener et observer un exceptionnel ensemble rupestre est situé dans un paysage ressemblant beaucoup à son milieu d'origine et abrite un petit village reconstruit qui présente différents aspects de la vie quotidienne de nos ancêtres de l'âge du bronze. Pour ne manquer aucun détail, visitez le centre d'interprétation qui dispose de salles de projection, d'expositions et d'une bibliothèque.

 

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba