Ce parcours vous fera passer par des endroits impressionnants et d'une grande beauté, comme Santo André de Teixido, la sierra d'A Capelada ou le cap Ortegal et ses Aguillóns (aiguillons), de grands rochers qui émergent près du cap et contre lesquels les vagues viennent s'échouer avec force. Vous pourrez également atteindre le cap d'Estaca de Bares, le point le plus septentrional de la péninsule Ibérique, où confluent les eaux de la mer Cantabrique et de l'océan Atlantique, une bonne manière, sans aucun doute, d'admirer la férocité de nos eaux dans toute leur splendeur.

 

La beauté des falaises Picón-Loiba a été choisie à de nombreuses reprises comme lieu de tournage de plusieurs films de cinéma.
 
Estaca de Bares est la pointe située le plus au nord de la péninsule Ibérique et marque la division entre l'océan Atlantique et la mer Cantabrique.

1er jour

À Cedeira, ne manquez pas de visiter le sanctuaire de Santo André de Teixido et de respecter le dicton selon lequel : « S'y rend à sa mort celui qui n'y fut pas de son vivant ». N'oubliez donc pas, comme le dit la tradition, de déposer une pierre sur les milladoiros (monticules de pierres) qui se trouvent sur le chemin, comme preuve de votre visite. Et pour ceux qui souhaitent rencontrer l'âme sœur, cueillez un peu d'« herba de namorar » (herbe pour rendre amoureux), au cas où…

Continuons à présent en direction de Cariño, en montant la Serra da Capelada jusqu'à la Garita da Herbeira. Depuis ce belvédère, vous verrez comment les falaises tombent presque à la verticale dans une mer parsemée de rochers. Elles font partie des plus élevées d'Europe. En arrivant au belvédère Vixía Herbeira, le point le plus haut de cette ascension, respirez profondément et sentez l'immensité de la terre, la force du vent et la paix que ce lieu transmet.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Continuons maintenant jusqu'au cap Ortegal, où se trouve l'un des phares les plus photographiés de la région. Son importance tranche sur la simplicité de la tour de forme cylindrique peinte en rouge et blanc. Il est renommé pour plusieurs raisons, mais l'élément le plus remarquable de ce paysage sont les « Aguillóns », de grands rochers qui émergent à proximité du cap et contre lesquels les vagues s'échouent avec force, surtout les jours de tempête, produisant un spectacle impressionnant et d'une puissance démesurée. À votre droite, s'étend la ría d'Ortigueira avec ses tronçons de falaises et de plages.

La beauté de ce lieu, où le vent essaiera de jouer avec vous, mérite un autre moment d'inspiration et invite à regarder la mer avant de continuer en direction de la petite chapelle de San Xiao de Trebo. Depuis l'enceinte du temple, un sentier permet de se rendre à pied jusqu'au village de pêche de Cariño. Si vous vous y trouvez à l'heure du déjeuner, ne manquez pas de déguster un délicieux ragoût de raie ou un « revuelto » (œufs brouillés) aux oursins et aux algues, produits typiques de la gastronomie locale qui inonderont vos papilles du goût salé du salpêtre. En semaine, vous trouverez des usines de conserves artisanales ouvertes, d'où vous pourrez emporter un bout de mer délicieux et savoureux.

Notre voyage continue en direction d'Ortigueira, où la rivière Mera forme une belle embouchure que l'on peut apercevoir de retour du cap Ortegal. Depuis l'entrée du village, vous pourrez effectuer une promenade d'environ quatre kilomètres jusqu'à la playa de Morouzos. Tranquille et calme pour la baignade, derrière elle se trouve une pinède et une zone de marais et de joncs ; à droite est située la petite anse de Ladrido. À mi-juillet, la pinède devient une vaste aire de camping pour le public du Festival d'Ortigueira, rendez-vous incontournable de l'été et l'une des références mondiales de la musique folk depuis 1978.

Les restaurants situés en bord de plage ont rendu célèbre notre prochain arrêt, Espasante, où vous pourrez goûter de succulents fruits de mer. Le soir, certains bistrots à l'atmosphère conviviale proposent de la musique traditionnelle, et les clients s'animent au son de chansons populaires. Mais laissons ce moment de divertissement pour plus tard. Maintenant, les falaises vous surprendront lorsque vous trouverez au bout du quai le camp fortifié côtier de Punta dos Prados. À proximité, se trouve la plage de Céltigos, pratiquement vierge, depuis laquelle vous jouirez d'une vue magnifique sur le cap Ortegal et ses « Aguillóns ». Vous passerez également par les plages de San Antonio, par celle d'Eirón, où se trouve l'une des plus grandes grottes de la région, et par celle de Bimbieiro, la seule plage de galets sur ce tronçon de côte de Loiba. Dans cette zone de hautes falaises, une promenade sur les chemins des pêcheurs de pousse-pieds vous permettra de comprendre les difficultés que ces pêcheurs de coquillages agiles doivent affronter au quotidien. Si le parcours coïncide avec de grandes marées, vous pourrez descendre sur les plages pour observer la faune marine et, si vous le faites en semaine, vous trouverez probablement des percebeiros, polbeiros, algueiras, ouriceiras (pêcheurs de pousse-pieds, de poulpes, ramasseurs d'algues, pêcheurs d'oursins) ou des pêcheurs de barbues effectuant leur travail quotidien ;vous pourrez sans aucun doute contempler une belle image et constater la richesse de ces eaux.

2d jour

Le second jour du voyage, nous nous rendrons à O Barqueiro mais avant d'entrer dans le village, tournons en direction de Bares pour monter au cap et au phare. Les coordonnées 43º 47' 9.26’’ N, 07º 41' 2.23" W sont celles qui sont constamment incluses sur les cartes de présentation de la pointe Estaca de Bares, le cap le plus septentrional de la péninsule Ibérique et lieu de division entre l'océan Atlantique et la mer Cantabrique. Si vous avez des jumelles, vous pourrez constater qu'il s'agit d'une zone importante de passage d'oiseaux migrateurs de l'océan Atlantique, de la mer Méditerranée et de l'océan Arctique.

 

Vous pouvez vous rendre à l'ancien Sémaphore de Bares, dont les fonctions militaires ont été reléguées pour devenir un petit hôtel de charme. De là, vous pouvez contempler un coucher de soleil très spécial et symbolique. À proximité du phare, au bord des falaises, il existe une succession de moulins, tous alignés et dont certains ont été restaurés. Ils vous laisseront un bon souvenir.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Finissez la journée en descendant jusqu'au port de Bares, où vous aurez l'opportunité de savourer un poisson frais ou un riz au homard sur une terrasse à côté de la plage. Entourée de potagers et en général peu fréquentée, elle vous plongera dans une atmosphère magique.

Vous avez passé deux journées à la découverte de plages, de falaises et de phare situés dans des endroits emblématiques, avec le vent du nord comme compagnon de voyage pour dégager le ciel.

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba