Ce que l'on peut considérer comme le dernier tronçon de la Costa da Morte avec la ria de Muros et Noia offrira à nos cinq sens de longues et superbes plages entourées d'une intense nature côtière.

Carnota, avec ses plus de 7 km de longueur, est considérée comme la plage la plus longue de Galice.

Cette étendue de sable est sans doute connue de bon nombre d'entre vous, puisque ce fut à cet endroit qu'Alejandro Amenábar tourna son célèbre film « Mar Adentro ».

1er jour

Quel que soit le chemin que vous choisissiez pour arriver à Carnota, vous n'oublierez jamais la première fois que vous verrez ses plages. Si le point de départ est Cee, les impressionnants 627 mètres du monte Pindo vous accompagneront tout le long du chemin jusqu'à votre arrivée à destination ; et si vous choisissez la route de Negreira, vous aurez une incroyable vue panoramique à vol d'oiseau de toute la ligne côtière. La plage de Caldebarcos est l'étendue de sable la plus septentrionale de la ville de Carnota. Elle mesure plus de 1,5 kilomètres et, tout comme les autres plages que nous visiterons, elle possède un sable de couleur blanche qui pourrait être confondu avec celui des zones les plus chaudes de la planète.

 Outre ses environs, votre regard sera attiré par les cabanes de pêcheurs, récemment restaurées et toujours utilisées à l'activité de pêche de poissons et de coquillages de la région, ainsi que par l'environnement naturel d'A Berberecheira, où les pêcheuses de coquillages travaillent à pied. Venteuse et avec de fréquentes brises côtières, Caldebarcos réunit de bonnes conditions pour la pratique de sports nautiques comme le surf ou le windsurf. Elle est aussi l'endroit habituel de mouillage de bateaux de plaisance. Une promenade peut être une bonne façon de se souvenir que dans les bas-fonds de Caldebarcos coulèrent plusieurs navires de l'Armada Invencible (Flotte Invincible) en route pour conquérir l'Angleterre, en 1596. Si c'est l'heure de déjeuner, déguster un savoureux plat de poulpe aux pétoncles dans l'un des restaurants de la zone peut aussi s'avérer être une expérience unique.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Continuons sur cette douce ligne côtière vers la plage de Carnota, qualifiée comme l'une des cent meilleures au monde par la revue allemande Traum Strände. Depuis la route, elle semble déjà immense. Avec ses plus de 7 km de longueur, elle est considérée comme la plage la plus longue de Galice. À marée basse, elle dépasse les milles mètres de largeur sur certains tronçons. Dans la vaste zone de marais et de dunes habitent une grande variété d'oiseaux migrateurs et de flore endémique. Il s'agit de l'un des quelques endroits en Galice où le macareux blanc fait son nid. La grande étendue de sable située sur l'embouchure de la rivière Valdebois, plus connue sous le nom de Boca do Río, a donné lieu à l'un des espaces naturels de très grand intérêt écologique et paysager de la Galice : les marais de Caldebarcos et la plage de Carnota.

Si vous avez de la chance, vous pourrez voir quelques-unes de ces espèces alors que vous traverserez la grande passerelle en bois qui semble flotter sur cette zone humide et débouche sur le front de mer. Sur cette anse située entre les Pointes de Caldebarcos et Sargas, l'eau de couleur turquoise, le sable blanc et fin, le soleil intense, le calme des premières heures de la journée et la vue sur une mer complètement calme, vous donneront une sensation magique et évocatrice. Ne manquez pas d'effectuer une promenade en bord de mer en jouissant de cette ambiance paradisiaque pendant que vos empreintes disparaissent peu à peu sous le va-et-vient des vagues. Au fond, à l'autre pointe de la ría de Corcubión, le mythique cap du Finisterre vous regardera de loin. Faites vos adieux à ce lieu en y jetant un dernier coup d'œil ; si vous êtes chanceux, vous trouverez peut-être une bouteille contenant un message…

Également sur le territoire de Carnota, mais déjà à la limite avec Muros, nous arrivons à la plage de Lariño. L'étendue de sable se divise en deux parties bien différenciées. D'un côté, une langue de sable d'environ deux kilomètres et, de l'autre, une série de cales situées sur un sol qui fut le témoin muet du niveau de la mer à des périodes antérieures. Sur la pointe d'A Ínsua, le point géographique qui aide à fixer l'entrée dans l'arc de Fisterra et de la ría de Corcubión, vous trouverez le Faro de Lariño, datant des années 1920, avec les ruines d'un ancien moulin à vent. Près d'ici, fit naufrage en 1966 le destroyer Ariete, propriété de la flotte espagnole, qui concéda à la ville de Carnota le titre de « Très humanitaire » pour avoir aidé l'équipage du navire.

Ancoradoiro inaugure le tronçon prolifique de plages de la ville de Muros et est uniquement séparée de notre arrêt précédent par une pinède. Vous verrez à nouveau la manière dont les vents venant du nord poussent les planches de surf et de windsurf, ainsi que toute personne souhaitant se promener jusqu'à la plage d'Area Maior et de Lagoa de Louro par un étroit chemin passant entre les dunes et les joncs. Vous y aurez la sensation que le Monte Louro vous surveille comme s'il s'agissait d'une sentinelle en pierre. À côté de lui, les dunes font office de barrière naturelle avec la lagune d'eau douce des Xarfas et les étendues de sable solitaires d'Area Maior. Selon la légende, un village disparut dans cette zone humide et le monte Louro fut un temple du soleil dans l'Antiquité, comme celui du cap du Finisterre.

En continuant vers le village de Muros, vous trouverez une déviation qui vous conduira jusqu'au phare de Louro, situé à 241 mètres au-dessus du niveau de la mer. De là, vous aurez une jolie vue sur l'entrée de la Ría de Muros et Noia, de la Serra da Barbanza et, même de Corrubedo.

Situé à proximité, vous pourrez aller voir le pétroglyphe de Laxe das Rodas. Vous observerez des gravures rupestres taillées dans les rochers granitiques que plusieurs experts relient au culte du soleil, alors que d'autres les interprètent comme un almanach de travail, une table d'offrandes pour obtenir de bonnes récoltes, ou encore à la mort ou la fécondité.

Louro est une petite localité estivale de grande tradition touristique. Dans ses bistrots et restaurants, vous trouverez nombre des délices gastronomiques de la ria et de cette mer qui vous feront découvrir des saveurs intenses et terminerez ainsi cette première journée.

2e jour

Consacrez cette seconde journée à la visite du village de Porto do Son. Vous pouvez en profiter pour prendre un café dans les environs du port ou même effectuer une petite promenade : l'odeur du salpêtre, les embarcations qui arrivent après une longue journée de travail, d'autres qui s'en vont, ou des marins qui réparent leur gréements sont la preuve de l'importance du travail de la mer pour ce joli village de pêcheurs.

Continuons notre voyage en direction de la plage et du Castro de Baroña. La nature ici nous fait un cadeau : les eaux de ce lieu sont parfaites pour obtenir un bon bronzage en raison de leur concentration élevée en iode. L'étendue de sable de Castro de Baroña est abritée des vents grâce à son bon emplacement entre deux collines rocheuses d'environ 50 mètres de hauteur. Vous trouverez là l'un des camps fortifiés les plus connus de Galice : celui de Baroña. Ce site préhistorique possède presque vingt constructions et une splendide muraille qui défendait ses habitants. Il a sans doute été habité entre le Ier siècle av. J.C. et le Ier siècle ap. J.C.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

L'itinéraire continue en direction de la plage d'As Furnas, mais il vaut la peine de faire une halte pour visiter le pont de la rivière Sieira, près de la cascade portant le même nom, un véritable rendez-vous avec l'époque médiévale. La construction comprend une arche en pierre légèrement pointue et fait suite à un ancien Camino Real, ou Chemin royal, à l'ombre d'une forêt de berge. Le courant débouche sur la plage du même nom, formant une lagune qui vous permettra de vous baigner dans de l'eau douce juste à côté de la mer. Vierge d'aspect et à la houle modérée, son sable presque blanc est relié à celui de la plage d'As Furnas par une passerelle en bois. Le nom de cette étendue de sable dira certainement quelque chose à bon nombre d'entre vous, puisque c'est là qu'Alejandro Amenábar a tourné son célèbre film « Mar Adentro ». Rivière Sieira-As Furnas sont les dernières plages du village de Porto do Son que nous visiterons. Elles sont également le lieu de destination habituel des estivants qui parcourent leur un peu moins d'un kilomètre d'étendue, surface de sable et de rochers, comme s'il s'agissait d'un passage maritime.

Arriba