Faisons maintenant une halte extraordinaire pour faire quelque chose de spécial : enfilez vos vêtements de sport, un sac à dos et des chaussures confortables, car vous ne pouvez pas quitter la Galice sans parcourir au moins un petit tronçon du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il a ses propres secrets, qui n'attendent qu'une seule chose, que vous les mettiez à jour.

Au Moyen Âge, le chemin de pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle joua un rôle fondamental dans les échanges culturels entre la Péninsule ibérique et le reste de l'Europe. C'est pour cette raison que le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle fut déclaré Premier Itinéraire Européen d'Intérêt Culturel par le Conseil de l'Europe. Le tronçon connu sous le nom de Camino Francés, ou Chemin français, a été déclaré Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Il s'agit de l'itinéraire le plus ancien et le plus connu au niveau international. Il débute à Roncesvalles (Navarre) et arrive à Saint-Jacques de Compostelle, taprès plus de 750 kilomètres. Il s'agit donc d'un chemin qui relie l'Europe avec le nord de l'Espagne, un chemin parsemé d'églises, de ponts, de cathédrales, de couvents… et la couleur verte en toile de fond constante.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Si vous souhaitez obtenir la Compostela, vous devez parcourir les 100 derniers kilomètres à pied ou à cheval ; ou bien 200 si vous les faites à vélo. N'oubliez pas que le carnet du pèlerin doit être dûment rempli avec, au moins, 2 tampons par jour. L'idéal serait de le faire depuis Sarria, qui se trouve à une distance d'environ 113 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Sur le chemin depuis Sarria, vous entrerez en contact avec le cœur de la Galice plus rurale en traversant les provinces de Lugo et de La Corogne. Durant le parcours, vous passerez par des chênaies, des petits bois et des prairies où vous pourrez voir les vaches de race blonde de Galice ou frisonne en train de paître paisiblement. C'est, sans aucun doute, la meilleure occasion de voir de près ce qu'est la vie à la campagne et de vous imprégner de l'air pur de ces vertes terres.

Profitez de votre passage par la ville d'Arzúa pour goûter ses succulents fromages d'appellation d'origine, une halte gastronomique pour vous reposer et reprendre des forces.

En continuant le chemin au milieu de la nature, nous nous rapprocherons peu à peu des terres de Saint-Jacques. Un dernier effort vous emmènera jusqu'au village de San Marcos, dernière étape avant d'atteindre le Monte do Gozo. De là, les pèlerins aperçoivent la ville de Saint-Jacques de Compostelle: les tours de la cathédrale encourage les pèlerins à parcourir les derniers kilomètres. Vous rencontrerez très probablement d'autres groupes de pèlerins, ce qui rendra ce moment encore plus émouvant. De là, vous descendrez jusqu'à San Lázaro pour continuer sans hâte mais sans vous arrêter, vers votre objectif final ; non sans avoir parcouru au préalable le quartier populaire de San Pedro ou traversé la Porta do Camiño, ou Porte du Chemin, et la place de Cervantes. Lorsque vous arriverez à la superbe Praza do Obradoiro lvous sentirez une grande émotion : le son de la cornemuse, la cathédrale, la fatigue accumulée et la sensation d'avoir atteint un objectif et d'avoir réalisé un désir.

Ça vous intéresse...
- Plus d'informations sur www.caminodesantiago.gal

Arriba