O Baixo Miño doit son nom, son paysage et sa personnalité à la présence du fleuve Miño, le plus important des cours d'eau galiciens. Cette région située à l'extrémité sud-ouest de la province de Pontevedra, mélange de façon harmonieuse trois types de paysages : le littoral, la montagne et le fleuve.

La côte de cette région abrite de belles plages et des paysages sauvages, comme le Cabo Silleiro.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Du sommet du Monte de Santa Tegra le visiteur peut parcourir des yeux la ligne formée par la côte, en commençant au nord avec la Ría de Vigo et les Illas Cíes, et en terminant par l'embouchure du Miño au Portugal, en direction du sud. Une autre montagne, l' Aloia, constitue peut-être le site le plus précieux d'un point de vue environnemental du Baixo Miño, suivi de très près par celui de l'estuario del Miño et des Gándaras de Budiño, pour ne citer que deux exemples. Ses versants abritent une multitude d'espèces animales et végétales, dans un environnement très bien entretenu et conçu pour offrir tout ce dont le visiteur a besoin. Tous deux situés à des endroits stratégiques, le Monte Santa Tegra et l' Aloia, constituent des belvédères naturels inégalables qui offrent de ravissantes vues sur la région dans toutes les directions.

Le Miño est à la fois la frontière sud de cette région et son élément constitutif.

Sur sa dernière partie, après avoir laissé derrière lui l'intérieur des terres, le fleuve avance plus lentement, comme s'il se préparait à rejoindre amoureusement l'océan Atlantique. Son lit, qui délimite la frontière entre la Galice et le Portugal, franchit plusieurs ponts, modernes et anciens, qui relient les localités des deux pays.

L'architecture d'O Baixo Miño témoigne de toutes les époques. L'un des plus importants camps fortifiés de Galice se trouve sur le mont de Santa Tegramentionné précédemment. Village datant de plus de 2 000 ans, la région est cependant sans doute habitée depuis environ 8 000 ans. En remontant à des époques plus récentes, chaque village du Baixo Miño abrite une église intéressante, la majorité de style roman.Tui est à elle seule un joyau culturel, jalonnée de monuments exceptionnels parmi lesquels la cathédrale de Santa María. D'autres localités méritent une attention particulière, comme Baiona, Tomiño et A Guarda, chacune pour des raisons différentes.

À Oia, nous visiterons le monastère, source de progrès matériel et spirituel au fil des siècles pour la région. Nous devons par exemple aux communautés monastiques qui ont occupé la région les moulins d'O Folón et O Picón. Les moines d'Oia se sont également consacrés à la culture de la vigne dans la vallée d'O Rosal. À force de dévouement et grâce à des conditions naturelles favorables et à une technologie employée avec sagesse au cours de ces dernières années, les vins d'O Rosal ont aujourd'hui atteint un excellent niveau de qualité au sein de l' vinos de O Rosal alcanzaron un excelente nivel de calidad, dentro de la appellation d'origine Rías Baixas. Ils sont un accompagnement parfait des spécialités gastronomiquee des environs, parmi lesquelles les produits de la mer, les viandes et les desserts de tout type ne manquent pas.

Description

Le parcours que nous proposons est de faible difficulté. Il exige un véhicule mais prévoit de petites marches à pied. Il est adapté à tout type de public et idéal à effectuer en famille. La durée estimée est de trois jours. L'organisation du temps est indiquée à titre d'exemple, chacun étant libre de la modifier selon ses préférences.

1er jour

Nous débutons notre circuit dans le Baixo Miño à Baiona, aussi appelée Baiona A Real, c'est-à-dire la royale, en vertu des privilèges que les rois Alphonse IV et Jean II de Castille lui ont attribués pour le commerce maritime.

En entrant à Baiona nous pouvons monter par une petite route d'environ 500 mètres jusqu'au calvaire d'A Trindade,(de la Trinité, joliment sculpté et l'un des rares se trouvant sous un baldaquin de forme pyramidale formé d'une seule pierre. En entrant à Baiona,nous trouvons à droite la forteresse de Monte Real , dqui abrite le Parador de Turismo national Conde de Gondomar.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Après notre visite de la vieille ville, nous devons absolument visiter la collégiale Santa Maríaet la chapelle de Santa Liberata,, située juste en face. La première est ouverte au public le matin et l'après-midi, alors qu'il n'est possible de visiter la seconde qu'à certaines dates.

Baiona s'est convertie en l'une des plus importants centres de navegación deportiva de toute la péninsule Ibérique. De nombreuses embarcations se trouvent dans ce joli port qui sert de base à la régate du Prince des Asturies début septembre.

En sortant de Baiona nous montons jusqu'à la Virxe da Rocha, statue en pierre de grandes dimensions construite grâce à la souscription populaire et réalisée par l'architecte galicien Antonio Palacios et le sculpteur Mariano Benlliure. On peut y passer la journée tout en pique-niquant grâce à des installations permettant de faire un barbecue. Un escalier monte à l'intérieur de la statue et ressort par le bateau qui soutient la vierge, sorte de balcon qui permet de contempler Baionala presqu'île de Monte Real et les Illas Cíes dans toute leur splendeur. Pour ceux qui souhaitent visiter le parc national maritime et terrestre des îles atlantiques de Galice (Parque Nacional marítimo-terrestre das Illas Atlánticas de Galicia), il ne faut pas oublier que Baiona est l'un des ports de départ des bateaux qui se rendent aux Illas Cíes en haute saison.

Nous quittons Baiona por la PO-552. par la PO-552. À quelques kilomètres, avec la mer sur notre droite, nous arrivons à Cabo Silleiro.Nous y trouvons un belvédère situé au pied du phare, à 85 m au-dessus du niveau de la mer. La route longe la côte et la vue y est impressionnante.

Le long de la côte, entre Baiona et A Guarda, la sierra borde l'Atlantique. Quant à la sierra de A Groba à 663 m d'altitude, elle est connue pour ses paysages sauvages et pour abriter la plus grande concentration de chevaux de race galicienne en liberté.

À 17,8 km de Baiona nous arrivons au village d'Oia où nous verrons sur notre droite le monastère de Santa María. . À hauteur du monastère, nous continuerons sur la voie de gauche, nous passerons sous un petit tunnel et arriverons sur le côté du couvent. Il est possible de visiter l'église en suivant les indications apparaissant sur la porte d'entrée. Actuellement, le monastère est privé et pourrait dans l'avenir, comme de nombreuses constructions similaires en Galice, devenir un établissement hôtelier.

Après Oia, nous prenons la direction de la villa de A Guarda, à 17,7 km. Nous continuons sur la côte, longeant de beaux paysages. À A Guarda nous irons au monte Santa Tegra et nous pourrons nous promener sur le front de mer et déguster quelques-uns des nombreux produits gastronomiques de la région. Nous mettrons alors fin à notre première journée.

2e jour

La deuxième journée du circuit sera l'occasion de parcourir la rive du Miño jusqu'à Tui. Nous laissons derrière nous l'embouchure du fleuve et prenons la PO-552. Nous atteignons O Rosal situé à 5,5 km, les deux premiers sur la PO-552, et les 3,5 km restants après avoir tourné à gauche au croisement.

O Rosal bénéficie d'excellentes conditions climatiques pour la culture de la vigne. De chaque côté de la route, nous voyons de nombreux vignobles, dans leur grande majorité de raisin Albariña. Les vins du Rosal font partie de l'appellation d'origine Rías Baixas. Dans cette localité, nous pouvons également visiter l'église paroissiale, ouverte aux heures de culte.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Depuis O Calvario, principale commune de la région d'O Rosal, ou en revenant sur la PO-552 et en tournant à gauche, nous arrivons aux moulins d'O Folón et d'O Picón. . Ces 60 moulins placés en cascade et reliés entre eux par un sentier de 3,5 km sont d'un grand intérêt ethnographique, ils ont d'ailleurs été déclarés bien d'intérêt culturel (BIC) en 1998.

Nous retournons ensuite sur la PO-552 et continuons notre trajet. Nous arrivons aux paroisses de San Xoán et San Miguel de Tabagón, où nous pouvons visiter leurs intéressantes églises. L'un des calvaires les plus singuliers de toute la région se trouve dans les environs de San Miguel, en face de l'école. De retour sur la PO-552, à environ 500 m sur la droite, nous trouvons le fameux calvaire de Tabagón, situé sur un belvédère qui permet de profiter d'une belle vue sur l'estuaire du fleuve Miño. Une carte en céramique nous indique l'emplacement de chaque village, de chaque mont et lieu visible de cet endroit.

Nous nous rendons à Goián pour visiter la forteresse du même nom. À proximité se trouve l'embarcadère de Goián d'où part le ferry qui relie cette localité à Vilanova de Cerveira, située sur l'autre rive du fleuve, du côté portugais.

Après avoir parcouru 1,5 km sur la PO-552, nous prenons la direction de Figueró. Nous y visiterons le sanctuaireSan Campio de Lonxe, appelé ainsi en raison des grandes distances que les pèlerins font à pied pour parvenir à ce lieu de culte. Les nombreux fidèles de ce saint, protecteur des jeunes entrant dans l'armée, lui attribuent tout type de vertus curatives.

Nous reprenons la PO-552 sur 4,7 km et changeons de nouveau de direction pour visiter Tomiño, dont l'églised'origine romane mérite le détour. Depuis Tomiño nous parcourons 12,3 km pour arriver àTui,localité à découvrir, chose que nous ferons lors de notre troisième journée.

3e jour

Nous débuterons notre parcours par Tui en visitant la catedral et le Museo Catedralicio. Nous descendrons ensuite par la calle de la Misericordia en contemplant la chapelle de San Telmo, patrón de Tui. Nous continuerons dans la calle del Corpo Santo pour ensuite monter par le pasadizo das Monxas et visiter le convento das Encerradas,dont les barreaux de fenêtres méritent une attention particulière. Il s'agit d'un couvent de clôture, c'est pourquoi nous pourrons seulement visiter l'église, ouverte aux heures de culte. Nous nous renseignerons au couvent au sujet des heures de visite, puisqu'elles varient en fonction des horaires d'autres chapelles et églises.

Nous visiterons également l'églisedu couvent San Domingos. Ce temple abrite deux jolis retables et sert de lieu d'exposition. Le tombeau de Don Diego de Zúñiga y Sotomaior, évêque d'Orense et Zamora au XVIIe siècle, se trouve dans cette église.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

À proximité de Tui,en direction de Vigo, nous pouvons visiter l'église San Bartolomeu de Rebordáns. Un calvaire admirablement bien taillé se trouve juste en face. Nous mettrons une pièce dans le minuteur qui éclairera l'église pendant quelques minutes. En descendant des escaliers, nous accéderons aux fouilles situées sous le temple.

Nous réserverons notre dernier après-midi au Parc naturel Monte Aloia. Pour y arriver, nous quitterons Tui en direction d'A Guarda. À proximité, un panneau situé sur la droite indique le chemin. Une fois passé le premier hameau, nous nous trouverons à l'intérieur du parc. L'endroit idéal pour commencer notre visite est le centre d'interprétation de la nature - maison forestière Enxeñeiro Areses (Centro de Interpretación de la Naturaleza - Casa Forestal). Il se trouve en montée, sur la droite. Ce centre met à votre disposition des plans des différents chemins de randonnée du parc, des informations concernant les espèces naturelles et d'autres informations vous permettant de découvrir la richesse de ce lieu. Il est possible de faire des visites guidées. En outre, ce centre est dédié à la mémoire de Rafael Areses, qui a consacré sa vie à défendre le patrimoine naturel galicien. Aujourd'hui encore, des objets qu'il a utilisés lors de ses promenades dans les montagnes sont conservés dans le centre, comme un canif et un bâton.

Le parc naturel Monte Aloia dispose des installations nécessaires pour recevoir les visiteurs : tables, aires de loisirs, zones délimitées pour faire du feu, etc. En outre, il existe un restaurant situé à proximité de l'ermitage de San Xulián. Après avoir passé l'après-midi au parc, nous revenons à Tui et mettons un terme à notre circuit.

 

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba