Il est facile de comprendre pourquoi des centaines de moines et d'ermites ont choisi les forêts de la Ribeira Sacra pour y édifier leurs monastères : la solitude, le calme, le silence, la nature, les couleurs vertes et ocre, les vignes, les eaux tranquilles…

Ce lieu semble idéal pour se retirer du monde, se détendre et se retrouver soi-même au cœur de la nature. Les moines le savaient déjà et nous vous invitons à le découvrir à votre tour.

Nous vous proposons trois sentiers de randonnée qui vous permettront de découvrir le patrimoine naturel et culturel de la Ribeira Sacra à travers ses trois forêts les plus précieuses : la forêt bénédictine de Santa Cristina de Ribas de Sil (Parada de Sil), la forêt de Santo Estevo de Ribas de Sil (Nogueira de Ramuín) et le Bidueiral de Montederramo (Montederramo), qui abrite l'une des forêts de bouleaux les mieux conservées de Galice.

Dans les forêts de la Ribeira Sacra, vous découvrirez le canyon du Sil sur ses derniers kilomètres, jusqu'à son embouchure avec le Miño, le grand fleuve de Galice. Ses paysages en terrasses dédiés à la culture de la vigne vous surprendront (souvenez-vous que vous êtes sur les terres du vin d'appellation d'origine Denominación de Origen Ribeira Sacra!), et vous découvrirez une grande diversité d'arbres : chênes, châtaigniers, chênes-lièges et arbousiers, ces deux derniers étant rares en Galice.

Un dernier conseil ! Si vous allez sur la Ribeira Sacra pour ses forêts, n'oubliez pas non plus son Patrimonio Oculto,, et découvrez la "Ribeira Sacra: entre vignobles et monastères".

La forêt qui prie

Sto. Estevo de Ribas de Sil

La rivière Sil coule au fond d'une profonde vallée, protégée par une forêt de berge dans laquelle poussent à la fois une végétation méditerranéenne et une végétation typique des forêts de Galice. Plus haut, les vestiges de l'ermitage de San Xoán vous permettront d'admirer une vue superbe. Et plus haut encore, la silhouette du monastère, émerge parmi les chênes et châtaigniers. L'ancien monastère de Santo Estevo de Ribas de Sil est aujourd'hui un accueillant Parador de Turismo. Restauré avec beaucoup de goût, ses chambres étaient à l'origine les cellules des moines.

Protégé par la forêt touffue, le monastère susurre ses secrets à l'ermitage de San Xoán. Écoutez en silence ce qu'ils disent. On y entend parfois des mots et des prières.

Chemin de San Estevo de Ribas de Sil
Point de départType de cheminKmDurée estiméeNiveau de difficulté (progression)Niveau de difficulté (orientation)
Os Peares (A Peroxa)Circulaire73 h.MoyenneMoyenne
PROFIL : randonneurs occasionnels

L'itinéraire que nous vous proposons cette fois-ci est circulaire, vous pourrez donc le commencer et le terminer où vous le souhaitez. Nous vous recommandons comme point de départ la route qui mène d'Os Peares à la centrale hydraulique de San Pedro et remonte ensuite le Sil. Vous commencerez par un parcours en voiture d'environ 6 km, jusqu'à une petite zone de stationnement où vous trouverez également des panneaux d'information sur le parcours.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Pour reprendre haleine, partez à la recherche des vestiges de l'ermitage de San Xoán et admirez la beauté du paysage.

Notre chemin commence sur les rives de la rivière, mais n'ayez pas peur de la forte montée qui vous souhaite la bienvenue ! Commencez ce sentier qui monte brusquement avec calme et tranquillité, cette pente est courte et vous serez très rapidement récompensé de vos efforts.

Vous passerez devant un ermitage en traversant une forêt depuis laquelle vous aurez une très belle vue qui vous surprendra par la diversité de ses arbres et de sa végétation.

À mi-chemin, vous trouverez le monastère de Santo Estevo de Ribas de Sil. Vous le distinguerez d'abord à travers les arbres. Au fur et à mesure que vous vous approcherez, ses formes se dessineront plus nettement. En y arrivant, profitez-en pour vous rafraîchir dans cette atmosphère historique et artistique très agréable.

Après avoir découvert les recoins de Santo Estevo, vous pourrez continuer vers le haut du monastère, en montant les escaliers situés en face de l'entrée principale. Peu après, un panneau vous indiquera les sequeiros dont vous pourrez découvrir le fonctionnement. Ces constructions traditionnelles étaient utilisées pour faire sécher les châtaignes et les conserver. C'est un détour de courte durée et agréable. Il en vaut la peine !

À nouveau dans la forêt, vous continuerez de descendre vers la rivière où vous trouverez une petite cascade pleine de charme. Finalement, un tronçon de piste goudronnée d'environ 2 km vous remmènera à votre point de départ.

DOCUMENTS ASSOCIÉS...

La forêt bénédictine

Sta. Cristina de Ribas de Sil

Des milliers de châtaigniers tapissent le versant sud du canyon de la rivière Sil. Au-dessus de la cime des arbres s'élève le clocher d'un monastère. Dans l'obscurité de la forêt, les ombres des troncs vous surprendront. Des moines apparaîtront ici et là. Imagination ou réalité ? Dans ce lieu spécial et magnifique marqué par la magie, les sens nous trompent parfois. Vous êtes sur la Ribeira Sacra, la rive sacrée.

Le paysage joue ici avec les lettres d'un alphabet que seuls les initiés déchiffrent. Sa lecture fait résonner des mots évoquant la lumière, la forêt, la vigne, les méandres… Pour vivre pleinement la beauté de ce paysage, il faut venir au moins quatre fois par an et s'y aventurer à chaque saison. Il faut également parcourir ce chemin dans le calme, écouter la voix de la rivière, le souffle léger du vent et la voix historique émanant de chacune des pierres du monastère.

Chemin de Santa Cristina de Ribas de Sil
Point de départType de cheminKmDurée estiméeNiveau de difficulté (progression)Niveau de difficulté (orientation)
Praza do Barquillero (Parada de Sil)Circulaire18,106 h 15ÉlevéeFaible
PROFIL : randonneurs occasionnels

À Parada de Sil, il existe un chemin qui associe tous les charmes de la Ribeira Sacra. Le PR G 98, parfaitement balisé, commence et se termine sur la place du Barquillero. Cette place doit son nom aux nombreux jeunes gens qui sont partis de Parada de Sil pour émigrer à Madrid, où ils gagnaient leur vie en vendant des barquillos (biscuits en forme de cigare) dans les parcs et sur les promenades. La place centrale du village, où s'élève une statue en l'honneur de ces émigrants, sera le point de départ de cet itinéraire. Un panneau d'information vous y donnera tous les renseignements importants sur ce parcours.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Ne vous perdez pas et ne le manquez pas !

La route a la forme d'un huit, ce qui vous permet de choisir soit l'itinéraire complet d'environ 18 km, soit deux boucles, l'une de 8,5 km et l'autre d'environ 10 km. Nous vous recommandons le tronçon qui descend jusqu'au monastère Santa Cristina, visite incontournable dans cette région.

Que vous choisissiez l'un ou l'une des deux autres, vous allez découvrir l'un des meilleurs sentiers de courte distance de Galice. Grâce à la beauté et à la diversité des paysages et des sites historiques et culturels, ainsi qu'à une bonne signalisation générale, vous allez vivre une expérience unique sur l'un des sentiers les plus emblématiques du canyon du Sil.

DOCUMENTS ASSOCIÉS...

Sur les traces du « lobishome »

Bidueiral de Montederramo

Cette forêt incrustée dans la sierra de San Mamede, dans la province d'Orense, fut le centre d'une histoire qui a ému l'Espagne entière au cours de la première moitié du XIXe siècle, l'histoire du « lobishome », du loup-garou Manuel Blanco Romasanta.

Selon la légende de ces lieux, Manuel Blanco Romasanta se transformait en loup et dévorait ses victimes. Arrêté et jugé, ce personnage terrifiant fut d'abord condamné à mort, mais la reine Isabelle II d'Espagne commua sa peine. On perdit alors sa trace. Actuellement, on peut encore voir des loups dans cette région, mais personne n'a pu reconnaître Romasanta.

Un sentier circulaire vous permettra de visiter sans difficulté cette splendide forêt de bouleaux, sans crainte d'y croiser un animal dangereux, bien entendu. En marchant dans cette forêt touffue, vous vivrez une expérience agréable et pourrez sentir les mystères de son passé.

Chemin du Bidueiral de Montederramo
Point de départType de cheminKmDurée estiméeNiveau de difficulté (progression)Niveau de difficulté (orientation)
A Mogaínza (Montederramo)Circulaire18,576 h.FaibleÉlevée
PROFIL : personnes ayant de l'expérience, sachant utiliser une carte et s'orienter

Vous pouvez accéder au Bidueiral de Montederramo Bidueiral de Montederramo par différents chemins, car il n'existe pour le moment aucun parcours balisé officiellement. Nous vous proposons un itinéraire direct. Néanmoins, il est indispensable de bien planifier votre chemin, car il s'agit d'un itinéraire long et la signalisation faisant défaut, il n'est pas aussi simple que d'autres. Avant de pénétrer dans la forêt, nous vous recommandons de vous rendre à l'office de tourisme de Montederramo, où vous trouverez des renseignements sur la forêt, d'éventuelles randonnées, etc.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le parcours commence dans le hameau d'A Mogaínza, où vous suivrez une piste de terre pendant environ 6 km (seuls les véhicules tout-terrain peuvent y circuler) qui vous conduira au point de départ de ce sentier en boucle. Pour éviter de vous perdre parmi les nombreux chemins et pare-feux, il est indispensable d'être muni d'une carte. Ce sentier vous permettra de vous rapprocher des sommets de la sierra de San Mamede, mais en restant toujours dans la forêt. Il passe par As Pereiras, Campo do Cabezo de Lata, Campo da Cruz et Campo da Vermella, d'où vous repartirez en sens inverse pour revenir au point de départ. Vous y trouverez la piste d'environ 6 km qui mène à A Mogaínza.

Un conseil : étant donné les caractéristiques du parcours, les distances et l'absence de difficultés du sentier, ce chemin est idéal pour faire en vélo tout-terrain. Essayez !

DOCUMENTS ASSOCIÉS...

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba