Vous suivrez une des routes maritimes jacobées utilisée dans l’Europe médiévale pour atteindre Compostela. De Cedeira, où vous verrez les falaises les plus hautes d’Europe et vous visiterez  Santo André de Teixido, vous naviguerez en voilier jusqu’à  Ferrol. Ici, vous commencerez le  Chemin de Saint Jacques à vélo.

Vous vivrez une aventure trépidante en imitant les anciens pèlerins du nord de l’Europe et des îles britanniques qui, avant d’avancer sur la terre ferme vers la ville sainte de Saint Jacques, débarquaient dans le nord de la Galice.

Une côte où vous verrez quelques unes des falaises les plus hautes d’Europe dans la Serra da Capelada, où se trouve également le magnifique sanctuaire de Santo André de Teixido. Vous naviguerez en voilier jusqu’à Ferrol, où commence le Chemin Anglais à Saint Jacques de Compostelle à vélo.

Pour en savoir plus...
- Tour des Andrade (Pontedeume). Tel_ 981 430 270
- Auberge de Bruma (Mesía). Tel_ 981 687 001
- Office du Pèlerin (Santiago). www.peregrinossantiago.es

 

Parcours – 1e jour

Navigation en voilier de Cedeira à Ferrol

Nous vous conseillons de coucher dans les environs de Cedeira pour profiter au mieux de la journée du lendemain. Dans la région de  Ferrol il existe une offre hôtelière variée – jusqu’à quatre étoiles – ainsi que des maisons de tourisme rural et d’autres établissements charmants.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Les falaises les plus hautes d’Europe

Après le petit déjeuner, vous mettrez le cap sur un endroit connu comme  Garita de Herbeira, où vous arriverez de Cedeira. Sur le chemin, il est habituel de voir des chevaux sauvages paître libres sur les versants. La Garita est un mirador spectaculaire sur la côte nord de l’océan, enclavé au cœur de la Sierra da Capelada. Du petit édifice en granit taillé vous surplomberez un paysage colossal qui vous découvrira les falaises les plus hautes d’Europe, avec une hauteur presque verticale au-dessus de la mer de plus de 600 mètres.

Tout près d’ici se trouve le sanctuaire de Saint André de Teixido. Un refrain populaire dit que c’est là que vont, une fois morts, ceux qui n’y sont pas allés de leur vivant. La chapelle se trouve dans un petit village blanc qui apparaît entre les falaises, au seul endroit où les montagnes s’adoucissent et ont permis de l’enchâsser. Dans la chapelle, vous trouverez un retable original qui comprend une sculpture maniériste de l’apôtre Saint André. Vous serez surpris des ex-voto laissés dans la chapelle dans l’attente de l’intercession miraculeuse du saint ; ou des “sanandresiños”, des figures de couleurs faites de pâte à pain, qui représentent les symboles de l’arrivée de Saint André à la région.

Une halte dans la traversée pour vous baigner sur une plage paradisiaque

Après avoir quitté cet endroit plein de mythes, de légendes et de rites, nous vous suggérons de continuer à pied jusqu’à Cedeira pour un trajet d’une grande beauté paysagère. Pour imiter les anciens pèlerins provenant du nord de l’Europe et des îles britanniques, qui arrivaient par bateau jusqu’à ce littoral, nous vous proposons d’embarquer, vers le milieu de la matinée, sur un voilier amarré au porto de Cedeira et de naviguer jusqu’à Ferrol.

Le trajet peut durer de trois à quatre heures, en fonction du vent. La traversée permet de contempler une côte agreste, sauvage et indomptable, que vous avez vue peu avant sur terre, et de participer comme des mousses aux manœuvres du voilier. Si la météo le permet, vous pourrez jeter l’ancre dans de petites criques inaccessibles autrement, pour piquer une tête sur place, ou vous pourrez vous baigner sur des plages plus connues comme celle de Pantín, considerado un verdadero paraíso para el surf.

Un refrain populaire dit que c’est là que vont, une fois morts, ceux qui n’y sont pas allés de leur vivant.

Sortie tapas dans le Vieux Ferrol

Vous dégusterez, à bord ou sur la plage, un pique-nique spécialement préparé pour l’occasion. En mer, soyez attentifs, car il n’est pas rare de voir des poisson-lune, des globicéphales communs et des groupes de dauphins. Après avoir quitté Pointe Frouxeira, Cap Prior et les langues de sable de San Xurxo et  Doniños vous entrerez dans l’étroite ria de Ferrol jusqu’au port de Curuxeiras, dans le Vieux Ferrol, habitué depuis des siècles à recevoir par mer les pèlerins. Aujourd’hui, on apprécie également un trafic constant de bateaux qui vont et viennent de Mugardos, un petit village marin situé sur l’autre rive.

Après avoir débarqué et une fois installés dans l’hébergement choisi, vous pourrez parcourir plus calmement le Vieux Ferrol pour le reste de l’après-midi. Derrière la promenade de la Marine, les rues conservent l’ambiance marine typique. Pour dîner, nous vous suggérons de faire comme les gens d’ici, qui adorent sortir prendre des tapas dans le quartier d´A Magdalena, classé Ensemble historique artistique.

Parcours – 2e jour

Départ de Ferrol à vélo, direction Miño

Visite au château de Saint Philippe, que Philippe II avait fait construire

Avant de partir sur le Chemin Anglais, avec vos VTT, propres ou loués, vous ne pouvez pas quitter Ferrol sans visiter le majestueux  château de San Felipe, dans la partie la plus étroite de la ria. Il formait un véritable triangle de feu pour défendre la ville des attaques ennemies, avec les châteaux de San Martín y la Palma,situés de l’autre côté de la ria. C’était l’idée de Philippe II lorsqu’il l’a fait construire. Il peut être visité à partir de dix heures du matin et à l’intérieur on vous suggère un parcours pour connaître les 32 points les plus intéressants de cette construction colossale, alors que vous apprendrez le lexique militaire en contemplant les batteries, les ouvrages à cornes et les caponnières.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

De Ferrol à Pontedeume

Après la visite, vous serez prêts pour commencer la première étape sur deux roues du Chemin Anglais, qui vous conduira à Miño. Partez du port de Curuxeiras,où vous avez débarqué la veille. Cette route jacobée est parfaitement signalisée sur toutes les étapes, de même que dans la ville, il ne sera donc pas difficile de s’orienter dans le réseau de rues et de places jusqu’aux quartiers de Recemil et Caranza, dans la banlieue.

D’ici, on arrive à la zone industrielle d´A Gándara, tout près de Narón. Ensuite, viendra Neda,après avoir dépassé le moulin à marée et le pont sur la rivière Xubia.

L’itinéraire continue par Fene et  Cabanas. Dans l’estuaire de l’Eume, en passant la plage d´A Madalena, , suivez la Promenade du bord de mer jusqu’à Pontedeume, qui prend son nom du pont du XIVe siècle, une importante construction du Chemin, que vous traverserez. Au départ, il possédait, en plus d’un hôpital de pèlerins, un total de 68 arcs dont il ne reste actuellement que 15.

Repas à Pontedeume et hébergement à Miño

À Pontedeume, vous pourrez faire une pause pour explorer le centre ville et déjeuner. Dans les rues du centre San Agustín, Os Ferreiros et Real vous trouverez des restaurants pour assouvir votre appétit. N’oubliez pas de commander un des délicieux desserts de la localité, comme la tarte de Pontedeume, les melindres, la prolla ou le manguito eumés.

La place du Conde, la tour des Andrade, qui complétait son enceinte fortifiée, l´église de las Virtudes et celle de Santiago sont certains des points d’intérêt de la ville. Reprenez maintenant la route et, en sortant de Pontedeume, nous vous conseillons de prendre une déviation vers l´eglise de Breamo, En plus de visiter ce temple roman, vous aurez une vue grandiose sur les rias de Betanzos, Ares et Ferrol.

Plus loin, un curieux pont médiéval à un seul arc sur la rivière  Baxoi vous conduit à la fin de l’étape à Miño, où vous trouverez des hôtelleries, des pensions et des maisons rurales pour dîner et passer la nuit.

Parcours – 3e jour

De Miño à Ordes

Après un bon petit déjeuner, quittez Miño par la rue Real pour retrouver de nouveau la mer. En suivant la ligne de la côte, continuez jusqu’au pont medieval do Porco, qui traverse la rivière Lambre. Au pied du pont vous verrez la sculpture qui représente le sanglier de la noble maison de los Andrade. À travers champs, vous passerez ensuite Paderne, puis O Porto et Chantada.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Visite à Betanzos et ses curieuses places et parcs

Ici commence la descente vers  Betanzos, capitale d’une des provinces de l’ancien Royaume de Galice. La descente vous offre de belles vues de la ria et de la zone de marais jusqu’à entrer dans celle qui fut l’une des principales villes de Galice du temps des Rois Catholiques.

Le Chemin entre dans San Martín de Tiobre, où est située  Betanzos o Vello, passe la zone d’Os Remedios et s’introduit dans la vieille ville par une des portes conservées de la  muraille médiévale. Cela vaut la peine d’aller voir les églises de Santa María do Azougue et, surtout, celle de San Francisco pour les tombes médiévales qu’elle garde. Le Jardin Encyclopédique de Betanzos possédait des statues de 265 papes, hommes de lettres et empereurs.

Le Chemin traverse la  place des Frères García Naveira, que vous pouvez considérer le centre de la localité. Elle est présidée par une fontaine, avec une sculpture de Diane Chasseresse en bronze fondu dans un atelier parisien au XIXe siècle. Nous vous suggérons de vous rendre au Parc do Pasatempo, pas très loin du centre ville. Il vous surprendra par son énorme originalité. On peut y voir des restes des ruines du Jardin Encyclopédique, formé de labyrinthes, de fontaines, de canaux et de statues de 265 papes, hommes de lettres et empereurs. Il a été construit entre 1893 et 1914 à la demande des frères García Naveira, indiens bienfaiteurs du peuple, à la manière d’un parc à thème pionnier qui était déjà mentionné dans les guides de voyages de l’époque.

Pause déjeuner à l’auberge de Bruma, à Mesía

Dites au revoir à Betanzos après vous être munis d’un petit pique nique que vous emporterez dans les sacoches du vélo et que vous prendrez lorsque vous aurez faim au cours du Chemin. La route monte vers la commune d’Abegondo, où elle traverse le pont de Limiñón, et celui de Presedo et continue vers  Francos, Bocelo et Valardel. L’itinéraire pénètre dans la montagne en arrivant à A Malata. Enfin, vous arrivez à Bruma, où il y a une auberge de pèlerins Vous pourrez y faire une pause pour vous reposer et déjeuner.

Fin de la journée à Ordes

Après le repas, reprenez le Chemin vers la commune d’Ordes. La route passe par  O Seixo, Carreira, Mámoas y A Carballeira, où commence un tronçon à travers champs conduisant au lieu-dit  A Rúa. Il y a ici une maison rurale, exemple des traditionnelles maisons de vignerons de la région d’Ordes, où vous pourrez dîner et passer la nuit. On croit que ses origines sont liées à la proche église de San Paio de Buscás, que vous pourrez visiter. Vous avez aussi l’option de vous dévier vers la localité d’Ordes, ville traversée par la N-550 et disposant de tous les services pour dîner et vous reposer.

Parcours – 4e jour

D’Ordes à Saint Jacques de Compostelle

Nous vous conseillons de vous lever tôt et, après un bon petit déjeuner, de continuer la route à partir du lieu-dit A Rúa. Vous dépasserez le moulin  de Trabe et le pont d´O Cubo et vous continuez vers Outeiro de Abaixo, où vous prendrez un sentier entouré d’arbres quoi conduit à l´église de San Xulián de Poulo puis à A Senra.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le Chemin arrive aux lieux-dits  Carballo, Casanova de Pereiro et traverse le pont d’origine possiblement médiévale de Pont Pereira pour arriver à Carrás, zone de sources pouvant parfois compliquer le passage. Continuez ensuite vers Baxoia et vous arriverez à Sigüeiro, où vous traverserez le pont sur la rivière Tambre. Son mélange de styles est curieux, car il possède quatre arcs romans et un gothique, à cause d’une réparation faite au XIVe siècle. Dans l’actualité, la N-550 le traverse pour franchir ce cours fluvial, connu pour ses truites.

Arrivée à Saint Jacques de Compostelle

Ensuite, l’étape se déroule presque parallèlement à la N-550 jusqu’à la zone industrielle de Tambre. Puis vous entrez dans Meixonfrío et, peu après, vous arriverez au parc de Pablo Iglesias, cette fois dans Saint Jacques.

Vous êtes de plus en plus près de la cathédrale. Il ne reste qu’à passer  l´Avenue Xoán XXIII. À l’abri de la grande marquise soutenue par de grands piliers en forme de cônes inversés, vous pourrez contempler le campus nord de l’université et ses jardins. Derrière, le Mont Pío et, plus loin, le Mont de Pedroso. Cette artère relie la périphérie de Saint Jacques à son centre ville.

La Place do Obradoiro et la cathédrale

Dans la zone monumentale, le premier édifice imposant que vous verrez, c’est le couvent  de San Francisco, à droite. Tout de suite après, la  faculté de Medicina puis l´Hostal dos Reis Católicos. Entre cet ancien hôpital de pèlerins, à droite, et l’arc du Pazo de Xelmírez, à gauche, s’ouvre à nous la  Praza do Obradoiro.

“On approche de Compostelle comme on approche d’un miracle”.
Álvaro Cunqueiro

Vous pouvez enfin célébrer le succès de votre pèlerinage devant la façade saisissante de la cathédrale, un magnifique rideau baroque pour ce temple roman. Sous le regard de l’apôtre Saint Jacques, qui préside la façade vêtu de pèlerin, avec son bourdon et sa cape, et flanqué des grandes tours de 74 mètres qui semblent monter au ciel, vous partagerez l’émotion avec d’autres pèlerins.

Avant d’entrer dans le temple, nous vous recommandons d’aller à l’Office du Pèlerin en la Rue Carretas 33. L’Office dispose de service de consigne, parking pour vélos et service d’envoi de ces derniers à destination. On vous timbrera le carnet de pèlerin et on vous remettra la “Compostelle”, document d’origine médiévale qui prouve que vous avez fait le Chemin.

À midi, vous pourrez assister à la Messe du Pèlerin dans la cathédrale, embrasser l’apôtre et voir ses reliques en descendant à la crypte, sous le maître autel. Contemplez le Portique de la Gloire, un chef d’œuvre de la sculpture romane réalisée par le maître Mateo, qui nous montre une vision apocalyptique de la Jérusalem céleste.

La Rue do Franco doit son nom à ce que, jadis, c’était l’endroit où s’établissaient les pèlerins français.

L’heure du repas arrive. Touchant presque la Place do Obradoiro se trouve la Rue do Franco, qui doit son nom à ce que, jadis, c’était l’endroit où s’établissaient les pèlerins français. De nos jours, il y a dans cette rue une offre gastronomique énorme, avec des restaurants renommés et des bars à tapas. Beaucoup d’entre eux présentent à l’entrée les produits dans des aquariums et des chambres froides.

Visite guidée ou audio-guide

Si vous passez l’après-midi à Compostelle, vous devez absolument faire un tour sur toutes les places proches de la cathédrale et les rues de la vieille ville. Dans la Rue do Vilar il y a deux bureaux de tourisme où vous trouverez du matériel utile et des guides, vous pourrez demander une visite guidée ou un audio-guide, qui vous permettra de parcourir la ville à votre rythme sans perdre des renseignements, des anecdotes et des légendes.

Arriba