À Oia, vous plongerez dans l’eau de mer du centre thalasso et vous pourrez essayer les traitements aux algues, boues et sels. Ensuite, vous mettrez le cap sur les îles Cíes, un paradis naturel d’une grande valeur écologique, et vous vous baignerez dans l’une des meilleures plages au monde.

Une escapade à Oia permet de profiter de l’océan sous toutes ses facettes. La plus salutaire étant les bienfaits de l’eau de mer dans les installations d’une station thermale marine. La plus amusante, sillonner l’océan jusqu’aux îsles Cíes, un paradis naturel avec de magnifiques paysages qui vous feront prendre conscience de leur grande valeur écologique, lors de la visite au parc national das Illas Atlánticas de Galicia.


Pour en savoir plus...
- Talaso Atlántico. www.talasoatlantico.com
- Parc national das Illas Atlánticas de Galicia. www.iatlanticas.es
- Monastère de Santa María de Oia. www.monasteriodeoia.com
 

1º jour

L’eau de l’Atlantique concentrée dans un centre thalasso

Une route côtière pittoresque conduit à la localité d’Oia, dans la région du Baixo Miño. C’est l’endroit que nous vous proposons pour connaître les effets des propriétés minérales médicinales reconnues de l’eau de l’océan et ses algues, limons, sels et boues appliqués dans des traitements de santé, d’esthétique et de détente.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

La brise de la mer à Cabo Silleiro
Nous vous recommandons d’arriver en début d’après-midi à cette zone limitrophe entre la commune d’Oia et celle de Baiona. Vous aurez ainsi l’occasion de prendre contact avec le paysage grandiose de cette côte ouverte à l’océan qui vous étonnera sans doute. Vous pourrez le faire du mirador du phare de Cabo Silleiro. Il faut prendre une route qui part de Baiona vers A Guarda et, à environ cinq kilomètres, une bifurcation à gauche vous permet d’atteindre le phare. C’est un emplacement privilégié pour contempler les vagues qui se brisent sur cette côte rocheuse, apercevoir la ville de Baiona, les îles Cíes et, au loin, le Cabo Home.

Le phare de Cabo Silleiro, avec ses rayures rouges et blanches caractéristiques, se trouve à 85 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il a été inauguré en 1924 pour remplacer l’ancien de 1866. C’est aujourd’hui l’un des principaux points de repère pour les navires qui sillonnent ces eaux. Sa lampe de 3000 W est visible à 40 milles par beau temps. Plus haut, vous trouverez d’anciennes batteries d’artillerie et les restes d’une caserne, qui servaient à défendre cette partie de la côte.

De l’eau de mer à 34 degrés, des algues, des boues et des sels minéraux
Le reste de l’après-midi, vous pouvez le passer dans les installations thermales du centre thalasso. Sa piscine d’eau de mer chauffée à 34 degrés possède différents systèmes d’hydrothérapie visant à procurer un état de détente et de bien-être en suivant un circuit marin. Une autre option c’est de tester les propriétés des algues, des boues ou des sels sous forme de traitements reminéralisants, hydratants, antioxydants ou antistress.

Pour dîner, du poulpe, des étrilles, des coquilles Saint-Jacques ou des oursins
À l’heure du dîner, vous pouvez envisager de rester au restaurant de l’hôtel-thalasso ou d’en choisir un autre des environs. Des deux côtés de la route de la côte qui traverse toutes les localités d’Oia il y a de nombreux restaurants qui incluent dans leur carte les produits de la mer, en particulier le poulpe, l’étrille, la coquille Saint-Jacques et l’oursin, préparés de diverses manières. Au moment de choisir le vin, tenez compte que vous vous trouvez près de la zone d’O Rosal, qui appartient à l’appellation d'origine Rías Baixas.

2º jour

En voilier aux îles Cíes

Embarquement sur le quai de Bouzas, à Vigo
Si la veille vous avez connu la facette thérapeutique et relaxante de la mer, nous vous encourageons maintenant à mettre une touche d’aventure. Donc, après le petit déjeuner, nous vous proposons de vous embarquer sur un voilier pour aller à l’archipel des îles Cíes, qui appartiennent au parc national das Illas Atlánticas de Galicia.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.


Il existe plusieurs entreprises de charter nautique qui organisent ce type de sorties en mer au départ du quai de Bouzas, à Vigo. C’est là qu’il faut aller pour embarquer vers le milieu de la matinée. Tant si vous êtes un navigateur expérimenté que si c’est votre baptême de la mer, vous pouvez vivre l’excitante sensation de gouverner vous-même le bateau durant la traversée, sous la supervision et les indications de l’équipage.

Zone spéciale de protection des oiseaux
L’archipel des Cíes commence au sud par l’îlot de Boeiro et l’île de San Martiño, connue également comme l’île sud, dont vous allez longer le contour en premier lieu. Vous verrez de la mer son relief montagneux et ses différents côtés. Le côté situé face à la ria est doux et sablonneux, alors que la partie occidentale, face au large, est abrupte avec des pentes très inclinées qui terminent en falaises.

Pendant la traversée, vous verrez des oiseaux comme la mouette à pattes jaunes, dont la colonie des îles Cíes est l’une des plus nombreuses au monde. C’est pourquoi l’archipel est classé Zone spéciale de protection des oiseaux (ZEPA).

Le journal britannique “The Guardian”
a qualifié la plage de Rodas comme
l’une des meilleures au monde.

Vous mettrez ensuite le cap sur les îles de Monte Faro (île du milieu) et Monte Agudo (île nord), reliées par une langue de sable : la plage de Rodas, où l’équipage jettera l’ancre pour visiter l’île. Vous pourrez en profiter pour vous balader sur le sable doux et clair et tremper les pieds dans l’eau turquoise et même faire un plongeon si le temps le permet. L’endroit, couronné de petites dunes, est paradisiaque. De l’autre côté de l’étendue de sable, il y a un lagon à l’eau cristalline. En 2007, le journal britannique The Guardian a qualifié cette plage de l’une des meilleures au monde.

À l’heure de déjeuner, retour au voilier pour le pique-nique. Après la pause, vous pouvez parcourir un tronçon du sentier dit “Route de Monte Faro”. Le sentier démarre près de la cabane d’information et vous conduira en peu de temps à l’île du milieu, à travers la digue qui relie les deux îles. Cette route vous permettra de connaître des endroits symboliques. Le premier sera le lagon, où vous pourrez observer des poissons, des crustacés et des algues, qui constituent un échantillon des écosystèmes aquatiques très riches de cet environnement.

Des centaines de mouettes à pattes jaunes
Vous pourrez visiter ensuite le Centre d’interprétation de la nature pour mieux connaître les valeurs naturelles et culturelles du parc. À la fin de la montée, il y a un observatoire d’oiseaux, d’où vous verrez des centaines de mouettes à pattes jaunes sur les falaises où elles nichent. Avec un peu de chance, on peut également voir des groupes de cormorans huppés, qui choisissent les zones les plus proches à la mer pour faire leur nid. De cette hauteur, la vue sur le lagon et la plage de Rodas est magnifique. Après la promenade, on rembarque sur le voilier et retour à l’intérieur de la ria pour amarrer au quai de Bouzas.

Si, avant de rentrer à l’hôtel, vous décidez de rester dîner à Vigo, nous vous conseillons d’aller au marché d’A Pedra. Sur place, les fameuses ostreiras (vendeuses d’huîtres) de la rue Pescadería, avec des dizaines d’années de métier dans les mains, ouvriront pour vous des huîtres que vous pouvez déguster avec un albariño de l’A.O.C. Rías Baixas.

3º jour

Un traitement dans le centre thalasso et visite au monastère de Santa María

Après le petit déjeuner, un dernier traitement dans les installations thermales du centre thalasso ou un bain dans la piscine ludique thérapeutique à l’eau de mer peut être un plan magnifique avant le départ.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

 

Et s’il vous reste encore un peu de temps, nous vous conseillons de faire une visite à l’édifice le plus symbolique de la ville d’Oia, le monastère de Santa María, du XIIe siècle, où vous arriverez facilement en suivant la route de la côte. Vous trouverez ce joyau cistercien, classé monument historique artistique, face à la mer, avec sa façade baroque qui semble surveiller l’océan ou faire face aux coups de mer lorsque le temps est instable.

Arriba