Les villes thermales de Laias et O Carballiño nous offrent les propriétés salutaires des eaux minérales médicinales. Vous pourrez combiner cette expérience avec la richesse viticole du terroir d’O Ribeiro, où vous visiterez un chai et vous dégusterez ses excellents vins.

Nous vous proposons de profiter de la symbiose particulière entre thermalisme et tourisme œnologique au cœur de la Galice avec une escapade dans la région d’O Ribeiro et O Carballiño. Ici, l’eau soigne, crée des paysages d’une grande beauté et exerce une influence bienfaisante sur la culture de la vigne.

Pour en savoir plus...

-Appellation d’origine O Ribeiro. www.ribeiro.es
-Station thermale de Laias (Cenlle). Téléphone 988 280 409
-Grande station thermale d’O Carballiño. Téléphone 988 270 926
-Chai Viña Meín. www.vinamein.com
 

1º jour

Eaux minérales médicinales et paysages ravissants à Laias

Les eaux thermales de Laias sont utilisées depuis l’époque des romains
Les régions d’O Carballiño et O Ribeiro, dans la province d’Ourense, sont connues depuis des siècles pour les eaux thermales et le vin de l’Appellation d'origine O Ribeiro, qui sont encore de nos jours la base de leur économie. Dans cet environnement, la localité de Cenlle procure des espaces où l’eau, qui jaillit à plus de cinquante degrés, soigne et crée des paysages d’une beauté extraordinaire.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

 

Pour l’hébergement, la ville comprend des maisons rurales et un hôtel-station thermale dans la paroisse de Laias, où les romains se sont établis pour exploiter le sable aurifère entraîné par le fleuve Miño. Nous vous conseillons d’arriver à Cenlle en début d’après-midi afin de profiter d’une manière détendue du paysage et des eaux minérales médicinales, dont les bienfaits étaient déjà appréciés en 999 par le roi León Bermudo II, qui venait ici accompagné du prince Alphonse V pour soigner et soulager la goutte dont il souffrait.

Une balade sur la berge du Miño 
Une fois installés dans l’hébergement choisi, nous vous suggérons de commencer à prendre contact avec ce paysage d’eau et de forêt. À l’extérieur de la ville thermale de Laias il y a une promenade d’un peu plus de deux kilomètres qui permet de marcher entre la végétation riveraine, en suivant le cours du Miño jusqu’au village de Barbantes-Estación. 


Tout au long du sentier, signalisé et facile à parcourir, vous constaterez que l’eau paisible et retenue du fleuve reflète comme un miroir les versants plantés de vignobles, semés de petits hameaux et d’une végétation luxuriante de chênes, chênes tauzins et autres espèces riveraines. Sur le chemin, vous sentirez la fraîcheur et également un certain mystère en marchant près des troncs tordus et couverts de mousse des chênes qui vont au-devant de vous.


D’autres tronçons possèdent un air plus romantique lorsque les feuilles tombent et tapissent le chemin. Sur l’autre rive du fleuve se dressent des maisons seigneuriales comme le Pazo de Rioboo, du XVIIe siècle, dont le beau portail de style baroque avec des influences compostelanes semble nous saluer amicalement.

Une séance dans la station thermale
Après la promenade, vous pouvez terminer l’après-midi dans les installations de la station thermale, et laisser que les bienfaits des eaux hyperthermales et essentiellement bicarbonatées et alcalines fassent leur effet sur votre santé. La piscine extérieure d’eau chaude et la terrasse contigüe sont comme un balcon avec des vues imprenables sur le barrage de Castrelo de Miño.

Le dîner, à base de tourte et de viande, arrosés avec du vin d’O Ribeiro
Ce terroir procure d’excellents produits de la cuisine traditionnelle galicienne. Pour dîner, vous pouvez commencer par un morceau de tourte et continuer avec un ragoût de viande (carne richada), de la tête de porc (cachucha) ou ‘lacón con grelos’ (sorte de potée). Le tout accompagné de vin de l’appellation d’origine O Ribeiro. Nous vous conseillons de remettre la dégustation du poulpe « á feira » pour le lendemain à O Carballiño, où les cuisinières chargées de le préparer méritent leur bonne réputation.

2º jour

Une journée dans la ville thermale d’O Carballiño

Après le petit déjeuner, nous vous proposons de vous rendre en voiture à la ville thermale d’O Carballiño, où vous arriverez par l’AG-53 puis en prenant les sorties signalisées vers la ville. Des édifices originaux, des stations thermales et des promenades fluviales au bord de la rivière Arenteiro la rendent idéale pour passer une partie de la journée.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le style surprenant du Temple de la Veracruz
Vous pouvez commencer par visiter l’une des constructions qui attire le plus l’attention de ceux qui viennent ici pour la première fois : le Temple de la Veracruz, de l’architecte galicien Antonio Palacios. C’est un édifice de style historiciste où se mêlent différents éléments décoratifs de périodes artistiques comme le roman et le gothique, auxquels s’ajoutent des créneaux de châteaux ou de ‘pazos’. L’ensemble donne lieu à une œuvre très particulière, dont le style est présent dans d’autres constructions comme le Templo Votivo de Panxón ou la Virgen de la Roca à Baiona.

L’eau médicinale de la grande station thermale d’O Carballiño
Ensuite, en suivant la rue Marcelino Parrondo, vous atteindrez l’avenue ‘do Balneario’ où vous verrez bientôt apparaître la Grande station thermale d’O Carballiño derrière sa grille et au milieu d’un bois magnifique de chênes et de hêtres centenaires. Ce bois augmente le charme que possède le bâtiment, avec sa tour crénelée, sa grande galerie blanche et sa lanterne vitrée au centre. Nous vous recommandons d’entrer dans l’enceinte, où se trouve le pavillon des curistes, qui comprend la source d’eau médicinale, et de goûter cette eau salutaire.

Une balade au bord de la rivière
La matinée terminera à la perfection si vous la complétez par une balade au bord de la rivière Arenteiro, en parcourant l’un des endroits les plus symboliques de la ville : le Parc Municipal. C’est une grande étendue plantée d’arbres et traversée par des chemins et des avenues, avec des places, des passerelles et des ponts en bois. C’est ici qu’a lieu le deuxième dimanche d’août la Festa do Polbo, la fête par excellence d’O Carballiño. Nous vous encourageons à aller jusqu’au bout du parc, après le lieu-dit isla do Filomeno, où se trouve une pisciculture, jusqu’à rencontrer la Pena dos Namorados, un grand rocher tout en haut d’un bloc de granit, entouré de légendes sur des trésors et des amours.

Poulpe ‘á feira’ et pain de Cea
À l’heure du déjeuner, vous ne pouvez pas oublier le proverbe de la région : “Para carne, pan e viño, O Carballiño” (Pour la viande, le pain et le vin, O Carballiño). Mais ne renoncez pas à quelques portions de poulpe ‘á feira’, coupé sur des plats en bois d’alisier, avec du gros sel, du piment doux et de l’huile d’olive, par les fameuses polbeiras de la ville. Le pain de Cea, localité proche reconnue pour ce produit, et les vins de l’appellation d’origine O Ribeiro seront des accompagnements de luxe. Pour finir, vous pourrez prendre comme dessert des cigares farcis à la crème, une friandise typique d’O Carballiño, et de la liqueur de café, si populaire dans la province.

Visite d’un chai dans le berceau d’O Ribeiro
L’après-midi, nous vous proposons de visiter l’un des chais protégés par l’appellation d'origine O Ribeiro et goûter ses vins. Une option intéressante serait de se rendre à la paroisse de San Clodio, dans la commune de Leiro, où l’on dit qu’au Moyen âge les moines cisterciens ont planté les premières vignes. Vous pourrez vous promener dans un vignoble de treixadura, l’une des variétés de blanc préférées de l’A.O.C. À côté du vignoble se dresse un hébergement de tourisme rural, pionnier du tourisme œnologique en Galice et qui est né à partir d’une vieille et grande maison réhabilitée. D’ici, vous verrez grimper les vignobles sur le versant. La visite terminera avec la dégustation des crus et vous pourrez rentrer à l’hôtel pour dîner.

3º jour

Traitements dans la station thermale et visite à un ‘castro’

Pour la dernière matinée, profitez des installations thermales de la station pour un traitement de beauté, de santé ou de détente, qui vous préparera pour rentrer chez vous entièrement libre de stress.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Le ‘castro’ de San Cibrao de Las est l’un des plus grands de Galice
Après le traitement, profitez du fait que ces installations ne sont qu’à quelques kilomètres du Castro de San Cibrao de Las, l’un des plus grands de Galice. Il est également connu comme A Cidade (la ville) et se trouve à cheval entre les localités de Punxín et San Amaro. Il a été habité du IIe siècle av. J.-C. au IIe siècle de notre ère, durant l’étape finale de cette culture.

 

Arriba