Depuis qu’au IXe siècle ont été découverts à Compostelle les restes que la tradition attribue à l’apôtre Jacques, des milliers de pèlerins se rendent chaque année dans cette ville.

Diverses routes historiques vous conduiront à cette ville classée patrimoine de l'humanité. Quelle que soit celle que vous choisirez, vous sentirez à chaque pas la magie du Chemin.

Vous vivrez une journée à Saint-Jacques de Compostelle, entre pierres et eaux thermales.

Et vous connaîtrez certaines des villes marinières les plus pittoresques de Galice, en allant vers Fisterra. Une fois sur place, ne manquez pas le coucher du soleil sur l’océan.

Pour en savoir plus...
-Office du pèlerin (Saint-Jacques). www.peregrinossantiago.es
-Cathédrale de Saint-Jacques. www.catedraldesantiago.es
 

1º jour

Monuments, bonne cuisine et eaux thermales à Saint-Jacques

Entrer dans Compostelle après avoir parcouru le Chemin de Saint-Jacques durant de longues journées à pied – dans certains cas pendant des semaines ou des mois – vous produit une sensation unique.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Une infinité de rues et de places magnifiques
Dirigez-vous vers la Porta do Camiño, par où les pèlerins du Chemin français entraient naguère dans la ville fortifiée de Compostelle. Les murailles médiévales de Saint-Jacques n’existent plus, bien que les habitants continuent d’utiliser les noms de Porta de Mazarelos, Porta Faxeira, Porta da Mámoa et Porta do Camiño.

Remontez la rue das Casas Reais, où vous pourrez voir sur certaines façades les blasons nobiliaires qui donnent son nom à la rue. Traversez la jolie place de Dervantes avant d’entrer dans la rue da Acibechería, ainsi dénommée à cause de la corporation d’artisans qui taillaient le jais. Encore aujourd’hui, vous trouverez de nombreux orfèvres qui vous proposeront leurs créations.

Avant de vous retrouver face à la majestueuse basilique de Compostelle, vous laisserez à droite le monastère de San Martño Pinario, fondé par les moines bénédictins au Xe siècle. Ce fut le plus important de Galice et l’ensemble, qui occupe environ 20 000 mètres carrés, est l’une des plus grandes constructions de ce genre en Espagne.

La place do Obradoiro est l’une des plus belles du monde
Un arc de pierre vous permettra de traverser les annexes du palais de l'archevêque Gelmírez, le plus célèbre de l’histoire de Saint-Jacques, construit au XIIe siècle. L’instant d’après vous serez dans la merveilleuse place do Obradoiro, point final de tous les chemins de Saint-Jacques.

Le moment sera sublime et vous partagerez sûrement votre joie avec des dizaines de pèlerins étonnés de voir autant d’œuvres d’art. D’un côté, l'Hostal dos Reis Católicos, œuvre de la Renaissance faite construire par Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. De l’autre côté, le collège de San Xerome, œuvre gothique tardive du XVe siècle. Derrière vous, le Pazo de Raxoi, édifice néoclassique aux formes équilibrées et siège actuel de la mairie.

Enfin, face à vous, la symphonie en pierre de la magnifique façade baroque de l’Obradoiro, ainsi dénommée pour être le lieu où travaillaient les carriers qui taillaient le granit galicien, afin de donner à la pierre froide des formes exquises. Vous serez sans doute émus en contemplant cette place, l’une des plus belles du monde.
 

San Martiño Pinario,
qui occupe environ 20 000 mètres carrés,
est l’un des monastères les
plus grands d’Espagne
 

Allez prendre votre “Compostela” et visiter la cathédrale
Avant d’entrer dans la cathédrale, nous vous suggérons de vous rendre à l’Office du pèlerin, où votre pèlerinage sera certifié à l’aide du document d’origine médiévale connu comme la “Compostela”. Vous pouvez déposer ici vos sacs à dos afin de réaliser une visite plus détendue de la ville.
La messe de midi est dédiée aux pèlerins et, durant l’Année sainte ou à des dates liturgiques signalées, le grand encensoir – dénommé botafumeiro – est mis en marche. Sa contemplation vous coupera le souffle et restera pour toujours parmi vos meilleurs souvenirs.
La cathédrale de Saint-Jacques possède de nombreux trésors. Le plus universel de tous est sans doute le portique de la Gloire, chef d’œuvre de l’art roman, taillé dans la pierre par le maître Mateo et son école de carriers. Visite obligatoire à la crypte, où se trouve le tombeau de l’apôtre, et la traditionnelle accolade à son image, qui préside l’autel central.
 

Les meilleurs produits de la cuisine galicienne
C’est le moment de chercher un restaurant où déguster l’excellente cuisine galicienne. Dans la rue do Franco – ainsi dénommée car elle identifiait les pèlerins, essentiellement d’origine française, qui y étaient hébergés – vous trouverez une grande variété d’établissements spécialisés en produits frais de la cuisine autochtone. Le poisson, les fruits de mer et les viandes sont exposés au public dans des vitrines réfrigérées, ce qui attire l’attention des passants, en particulier des étrangers, qui sont souvent surpris par cet étalage. Ce sera également une bonne occasion pour découvrir la tarte de Santiago, faite d’amandes pilées.

Après le repas, vous pouvez faire une balade tranquille dans la vieille ville. La rue do Vilar, la rue Nova, les places qui entourent la cathédrale et le reste de rues d’origine médiévale vous découvriront peu à peu leurs secrets. Vous n’aurez aucun problème à trouver un café sympa où faire une pause, tout en assistant au spectacle du va-et-vient continu de touristes.

Détente dans une station thermale spa
Pour finir la journée, nous vous suggérons une option relaxante visant à soulager la fatigue de votre pèlerinage. À Saint-Jacques, vous trouverez plusieurs options de spa ou de stations thermales avec de l’eau minérale médicinale certifiée. Un parcours thermal, suivi d’un bon massage, sera la meilleure manière de terminer la journée. Et comme point final, le dîner dans votre hôtel-station thermale.

 

2º jour

Villes marinières sur la route de Fisterra

Saint-Jacques de Compostelle est la fin traditionnelle du pèlerinage. Mais des milliers de personnes décident de poursuivre leur chemin spirituel jusqu’à atteindre Fisterra, la « fin de la terre » comme l’appelaient les romains.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Vous pouvez consacrer cette journée à connaître le monde marin de Galice, à travers ses villes les plus pittoresques. Nous vous proposons de réserver une voiture de location pour faire une sortie passionnante à la recherche de l’endroit où le soleil plonge dans l’immensité de l’océan.

La vieille ville de Noia
Le premier arrêt sera la petite ville de Noia. Vous pouvez vous balader dans la vieille ville de style médiéval et vous rendre à l’église de Santa María A Nova pour connaître la collection de stèles corporatives qui y est exposée. Ce sont des pierres tombales sur lesquelles on gravait des marques ou des signes qui identifiaient la corporation à laquelle appartenaient les défunts (marins, forgerons, carriers, cordonniers...). Parfois, ces signes étaient interprétés comme d’obscurs messages symboliques.

 

À Muros, vous dégusterez les meilleurs poissons et fruits de mer
Dende Noia continuamos o noso camiño cara Muros, bordeando o litoral da súa súa ría e descubrindo en cada curva paisaxes marítimas que nos cativarán. Nesta vila atoparemos bos lugares onde degustar os peixes e mariscos do mar galego, unha selección de frescura e sabor que os sitúan entre os mellores do mundo.

De Noia, continuez jusqu’à Muros, en longeant le littoral de sa ria et en découvrant à chaque virage des paysages marins à vous couper le souffle. Dans cette ville, vous trouverez de bons endroits où déguster des poissons et des fruits de mer, un choix de produits frais et savoureux qui se trouvent parmi les meilleurs du monde.

Muros, fondée au Xe siècle, fut au Moyen Âge l’un des ports les plus importants de Galice, classé ensemble historique artistique en 1970. Le front de mer, encadré par des arcades accueillantes, est le point de départ de ruelles étroites qui vous conduiront à des places entourées de solides constructions nobles ou d’autres plus rustiques et marinières. Profitez-en pour visiter l’église de San Pedro de Muros, de style gothique marinier, et la chapelle de San Roque, située sur le point le plus haut de la ville, d’où vous aurez une belle vue des alentours.

L’embouchure en cascade
de la rivière Xallas dans la mer, un phénomène
unique en Europe
 

Des greniers, des cascades et le goût de la mer
Sur cette route de la côte, vous trouverez des endroits qui vous inviteront à arrêter la voiture et vous offriront des vues et des paysages magnifiques de phares et de plages sauvages. À Carnota, on dit qu’il y a le plus grand grenier de Galice, dont la beauté mérite le détour.
Dans la petite ville d’Ézaro, vous découvrirez une autre merveille : l’embouchure en cascade de la rivière Xallas directement dans la mer, une rareté dans l’Europe continentale. Du mirador situé tout en haut de la cascade, vous verrez l’une des plus belles images maritimes de Galice.
Plus loin, n’hésitez pas à faire un petit arrêt à Corcubion, avant de terminer cette sortie dans la ville de Fisterra. C’est un endroit très pittoresque dont vous verrez l’authenticité et l’air marinier des villages côtiers galiciens. Vous devez goûter le délicieux pain tressé à l’œuf, élaboré ici avec une grande maestria.
 

Le coucher de soleil sur la mer à Fisterra
La visite au phare de Fisterra vous procurera l’instant le plus attendu du jour. Si vous avez bien calculé les temps, vous pourrez vous arrêter ici suffisamment pour contempler la scène envoûtante du coucher du soleil qui, depuis des temps immémoriaux a donné lieu à des rituels de culte à cet endroit, identifié comme un « ara solis », un autel solaire primitif. Après la tombée du jour, c’est le moment de rentrer à Saint-Jacques de Compostelle ou de profiter de l’un des nombreux restaurants de la ville pour vous offrir un bon dîner suite à une journée bien remplie.

 

Xunta de Galicia

© 2016 Turismo de Galicia | Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Contact | Pour y accéder

Galicia
Arriba