Vous apprécierez la grandeur de la vieille ville de Compostelle et, dans la cité marchande vous cuisinerez avec l’aide d’un chef.

Nous vous proposons une escapade à Saint-Jacques de Compostelle, ville classée patrimoine de l’humanité et capitale de la Galice. Vous prendrez du plaisir à déguster une excellente cuisine et des vins reconnus. Et vous éveillerez vos sens en contemplant la beauté de la cathédrale, où vous pourrez embrasser l’apôtre.

Pour en savoir plus... 
-Cathédrale. www.catedraldesantiago.es
-Cité marchande. www.mercadodeabastosdesantiago.com
-Centre galicien d’art contemporain. www.cgac.org
-Musée do Pobo Galego. www.museodopobo.es 

1º Jour

La place do Obradoiro et la cathédrale, les joyaux de la ville

Nous recommandons d’arriver à Saint-Jacques en début d’après-midi. Dans la vieille ville vous trouverez des pensions et des hôtels charmants dans des bâtiments aussi traditionnels qu’historiques, en combinaison avec des réhabilitations innovatrices.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Une fois installés, sortez dans les rues pavées. La cathédrale et la Place de Obradoiro sont une visite obligatoire. Si vous vous placez au centre de cette place et vous tournez sur vous-mêmes, vous aurez une synthèse visuelle de tout ce que représente Saint-Jacques : spiritualité dans la cathédrale; connaissance dans le Pazo de San Xerome (siège de la présidence de l’université) ; autorité dans le Pazo de Raxoi (siège de la mairie) ; accueil dans l’Hostal dos Reis Católicos (ancien hôpital de pèlerins et Parador de nos jours). Différents styles unis par le granit des bâtiments.

Du vin et des tapas dans la vieille ville, avant ou après une balade dans l’Alameda

À la fin, prenez la Rue do Franco, ainsi dénommée car c’était ici que les pèlerins français étaient hébergés. Vous serez attiré par les présentoirs réfrigérés avec des viandes et les aquariums avec les poissons et les fruits de mer vivants, devant les portes des restaurants. Vous pourrez voir ici le meilleur de la cuisine de Galice, prenez-en bonne note pour le dîner.

Au bout de la rue, traversez Porta Faxeira -là où se dressait l’une des sept portes de la muraille médiévale-, lieu de passage naturel qui communique la vieille ville avec l’Alameda, le grand parc du centre de Saint-Jacques. Il contient de belles surprises, comme un eucalyptus centenaire, de beaux jardins de camélias et un petit bois de vieux chênes. Du Paseo da Ferradura vous aurez une vue frontale de la cathédrale, qui ressort parmi les autres bâtiments historiques. C’est une image fascinante à toute heure du jour mais, en fin d’après-midi, la lumière lui procure une ambiance magique.

Pour dîner, la coutume ici est d’aller prendre du vin et des tapas de local en local dans la vieille ville, bien que la grande variété de restaurants à Saint-Jacques invite aussi à se mettre à table. Lorsque la nuit tombe, ces rues offrent plus de possibilités : prendre un verre calmement et se mêler aux habitants ou simplement flâner dans les ruelles dont l’éclairage jaune procure une sensation de nostalgie et de romantisme.

 

2º Jour

La cité marchande, l’endroit le plus visité après la cathédrale

Après le petit déjeuner, nous vous proposons une balade jusqu’à la cité marchande, l’endroit le plus visité de Saint-Jacques après la cathédrale. Pour en tirer le plus grand parti, vous pouvez vous inscrire à un atelier de cuisine, qui inclut le fait d’acheter les ingrédients sur place et de les cuisiner ensuite.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Dans les couloirs du marché, votre odorat sera inondé des arômes des produits frais du potager, des fruits de mer et du poisson des halles de Ribeira et A Coruña, des fromages et du pain artisanal, des vins et des liqueurs. Vous serez surpris par la variété, les tailles et les couleurs, et notre ouïe se remplira des appels et des invitations des commerçants à sentir, toucher, voire goûter leur produit, autochtone et de proximité. On trouve encore les paysannes qui vendent à même le sol la récolte de leur potager, le miel de leurs ruches, les œufs de leurs poules ou les poulets vivants de leur basse-cour. Les plus connues sont les pementeiras de Padrón (les vendeuses de poivrons de Padrón).

Plus tard, devant les fourneaux, le chef vous guidera pendant que vous cuisinez. En fonction des ingrédients acquis, vous pourrez faire un ragoût de poulet de basse-cour, le traditionnel poulpe á feira, un ragoût de viande (ao caldeiro), une tourte aux zamburiñas (pétoncles), une salade de fruits de mer ou encore un riz à la marinière avec du homard. Selon vos goûts et votre style, vous pourrez choisir la tradition ou les préparations plus avant-gardistes ou combiner les deux. Comme dessert, vous apprendrez à faire la tarte de Saint-Jacques, un délice aux amandes pilées. Entre une préparation et l’autre, vous dégusterez un verre de vin d’une des appellations d’origine galiciennes, pendant que vous échangez des trucs et des conseils avec les professionnels.

Le parc de Bonaval débouche dans un ancien cimetière, scénario de nombreux spectacles en plein air

Après le repas nous vous suggérons de vous rendre au parc de Bonaval, ancienne propriété et cimetière d’un couvent dominicain. Il faut passer entre le Musée do Pobo Galego et le Centre galicien d'art contemporain. La balade se déroule en montée sur un versant conformé par des sentiers, des terrasses et des murs en schiste. Vous serez accompagnés par le murmure de l’eau de fontaines, de canaux et de réservoirs et par une végétation harmonieuse de magnolias, arbres fruitiers et de chênes. Sur le chemin, vous trouverez une sculpture de Chillida en forme de cadre. Essayez de vous placer derrière celle-ci et face au paysage, afin de découvrir une vue différente de la vieille ville, couverte de toits et de cheminées. Plus loin, vous atteindrez un cimetière, aujourd’hui désacralisé, dont l’environnement magique et l’acoustique sont parfois utilisés pour des spectacles musicaux.

Dégustation de vins

Ensuite, nous vous recommandons de retourner à l’atelier de cuisine pour clôturer l’expérience avec une dégustation de vins dirigée par un œnologue. Vous serez surpris de votre capacité pour percevoir les nuances et les différences entre les vins grâce à l’orientation professionnelle. À l’aide de jeux d’essai visuel, olfactif et gustatif vous pourrez vous rendre compte de la nuance verdâtre d’un blanc jeune et celle plutôt dorée d’un blanc mûri en tonneau ; d’une touche fraîche de pomme et d’une touche qui rappelle le pain ; ou de la plus ou moins grande densité en bouche. Et bien qu’un expert nécessite des heures et des heures d’étude, vos sens en auront beaucoup appris des couleurs, des arômes et des goûts des vins des appellations d’origine galiciennes.

3º Jour

Des emplettes dans la vieille ville

Après le petit déjeuner, une balade matinale pour vous transmettre la vie et le dynamisme que les pèlerins, les habitants, les touristes et les étudiants apportent aux rues de Saint-Jacques.

Il se peut que certaines données ne soient pas géoréférencées et ne soient donc pas visibles.

Pendant que vous marchez, vous pouvez vous faire une idée de l’activité commerciale qui existe dans la vieille ville et qui est configurée comme un centre commercial ouvert et monumental. Des articles de maroquinerie exposés dans les stands de la Rúa Nova aux orfèvres artisans du jais et de l’argent situés dans les environs de la cathédrale, vous pouvez trouver presque de tout.

Arriba